Le bégaiement chez l'enfant

Le bégaiement peut s'avérer être un réel handicap, notamment chez les enfants qui, s'ils ne sont pas soignés dès leur plus jeune âge, auront beaucoup de mal à communiquer dans leur vie d'adulte. Vous trouverez ici un présentation de ce qu'est réellement le bégaiement ainsi que les moyens de le soigner.

Manifestations du bégaiement chez l'enfant

Le bégaiement est un trouble de la communication qui handicape de nombreux enfants de par ses effets non seulement audibles mais aussi visibles. En effet, ce dysfonctionnement de la parole qui vient souvent d'un mal-être psychologique, que ce soit de la colère ou encore un manque de confiance en soi et est la plupart du temps accompagné de tics de visages, notamment au niveau des yeux ainsi que d'une élévation de la tension. Un enfant qui bégaie donnera l'impression de faire d'énormes efforts pour parler, abandonnera ce qu'il voulait dire, répétera ou prolongera les mots et ne regardera plus son interlocuteur. Ces symptômes peuvent être perçus relativement tôt, vers l'âge de deux ans ou trois ans, âge auquel il est important d'intervenir pour soigner ce trouble.

Limiter le bégaiement chez l'enfant

Certains enfants qui souffrent du bégaiement n'ont plus cette difficulté à l'âge adulte. Pour cela il faut prendre le problème à la racine et relativement tôt. Les parents peuvent en grande partie aider à la guérison tout d'abord par la parole et l'écoute. Premièrement ce handicap ne doit pas être un tabou, il faut en parler avec l'enfant, lui faire comprendre ce que c'est et lui expliquer qu'il n'est pas le seul et qu'il peut s'en débarrasser. Il est ensuite important de s'intéresser réellement à ce que veut dire l'enfant tout en lui faisant comprendre l'intérêt porté à ses paroles. Il faut aussi reformuler sa pensée puis lui demander si c'est bien ce qu'il entendait afin qu'il soit satisfait de s'être fait comprendre. Enfin il ne faut pas le laisser abandonner sa phrase mais au contraire l'encourager à continuer sans lui couper la parole ni l'assaillir de questions et, lorsqu'il butte sur un mot il est important que le parent le prononce correctement sans pour autant le faire répéter à l'enfant. Au niveau de la gestuelle il faut rester naturel, ne pas forcer le regard tout en restant face à l'enfant afin qu'il se sente écouté et soutenu.

Il est donc primordial d'être très patient et à l'écoute d'un enfant qui souffre du bégaiement car plus les nouvelles habitudes seront prises tôt, plus vite il arrivera à s'en débarrasser. Un enfant qui se trouve encore dans une phase d'apprentissage de la parole aura moins de mal à développer une bonne diction qu'un enfant plus âgé ou qu'un adulte.

Cet article vous a plu ?

Le bégaiement chez l'enfant
Note: 0.0/5 (0 vote pris en compte)
Un commentaire ?
Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.
* champs obligatoires