Quelle alimentation lorsque l'on allaite ?

La plupart des femmes surveillent leur alimentation au cours de leur grossesse. Au moment de l'allaitement, si les recommandations sont moins nombreuses, quelques règles de bon sens doivent néanmoins être respectées. Il s'agit en fait de s'assurer un apport calorique suffisant pour rester en bonne forme pendant cette période. De la même manière, il est nécessaire d'absorber assez de vitamines et de minéraux. Malgré tout, certains aliments ou boissons restent à éviter.

Une alimentation riche et variée

D'abord, il convient de rappeler qu'il est fortement déconseillé d'entreprendre un régime amaigrissant pendant l'allaitement. Au contraire, une alimentation variée est à privilégier afin d'éviter les carences, que ce soit pour la maman ou pour le bébé. Tout repose sur de bonnes habitudes alimentaires ! Il est important de respecter au moins trois repas quotidiens, et de compléter éventuellement avec deux voire trois collations supplémentaires.

Bien entendu, les aliments sains restent à privilégier. Les fruits et les légumes frais, les aliments riches en fibres et les céréales complètes doivent constituer la base de l'alimentation de la maman allaitante. Il est aussi nécessaire de manger des aliments riches en fer et en calcium. En cas de besoin, des compléments alimentaires pourront être consommés, de préférence sous surveillance médicale

Il faut noter que le lait maternel est parfumé en fonction de ce que la maman consomme. Diversifier son alimentation constitue donc un premier pas vers l'éducation au goût du bébé. Et c'est également ce dernier qui affichera ses préférences. Manger épicé, par exemple, est loin d'être proscrit, sauf si l'enfant lui-même montre un dégoût au moment de la tétée !

Si la quantité d'eau absorbée par la femme n'a aucun impact sur la quantité de lait qu'elle produit, il faut malgré tout veiller à s'hydrater correctement.

Mais quelques restrictions

Au-delà de ces questions de goût, il est néanmoins nécessaire de proscrire certains types d'aliments, qui pourraient avoir certaines conséquences pour la santé du bébé. Les aliments dits flatulents peuvent par exemple provoquer des coliques chez certains d'entre eux. Dans ce cas, une suppression est à préconiser.

Par ailleurs, la consommation d'alcool doit être totalement proscrite. De la même manière, le café et les boissons énergisantes sont à éviter. Tout comme l'alcool, la caféine et les autres stimulants passent très rapidement dans le lait, et sont absorbé tel quel par le bébé.

Enfin, la chair de certains poissons est chargée de polluants, et notamment de mercure, qui peuvent être dangereux pour le bébé. C'est le cas par exemple de brochet, de la truite grise ou du caviar.

Cet article vous a plu ?

Quelle alimentation lorsque l'on allaite ?
Note: 0.0/5 (0 vote pris en compte)
Un commentaire ?
Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.
* champs obligatoires