Vous avez 24 h : Foncez !

Le tableau de la diversification alimentaire

Une diversification alimentaire réussie est sujette à de nombreuses règles. Familles d'aliment, âges d'introduction par famille, quantités, exceptions à la règle : tout cela peut vite devenir un véritable casse-tête !

Pour vous simplifier la tâche, nous vous avons concocté un tableau complet de la diversification alimentaire où vous retrouverez, en un clin d'œil, les directives à suivre. Nous allons vous le présenter.

Le lait et les produits laitiers

Dès la naissance aux 4 mois de votre enfant, le lait est le seul aliment qu'il puisse digérer. Qu'il s'agisse de votre lait maternel ou de lait infantile, bébé doit être nourri exclusivement de lait. Et même après, lors de la diversification, le lait doit rester la base de son alimentation jusqu'à ses 3 ans. Ainsi, allaitez-le ou donnez- lui le biberon matin et soir comme repas exclusif mais aussi le midi et au goûter, en complément de la diversification.

A noter, si vous optez pour les biberons, sachez que le lait 1er âge convient aux nourrissons de 0 à 6 mois. Puis, bébé passera au lait 2ème âge jusqu'à ses 1 an avant d'être remplacé par le lait de croissance.

Les yaourts peuvent être proposés si bébé semble bouder le lait.
Le fromage quant à lui n'est possible qu'à partir de 9 mois mais attention, nous parlons du fromage fondu.

diversification alimentaire du lait et produits laitier

Les légumes

Commencez la diversification de bébé avec les légumes ! Avec l'accord de votre médecin et passés les 4 mois de bébé, introduisez une à deux cuillères d'un légume mixé afin qu'il s'acclimate à une texture plus épaisse. Choisissez la carotte ou un légume vert. En effet, ces légumes « simples » sont sans risque allergène pour les petits. Parmi eux vous avez la courge, la courgette, les haricots verts, les épinards, le poireau.
Dès que bébé s'est habitué, passez aux purées de légume ! A noter, il est important de ne lui proposer qu'un seul légume mixé à la fois afin qu'il découvre vraiment le goût de celui-ci.
Pour les légumes crus, les légumes secs et les légumineuses, il faudra patienter jusqu'au 1 an de bébé pour lui faire savourer !

diversification alimentaire des légumes

Les fruits

Comme les légumes, les fruits sont dégustés en purée après avoir été cuit. A partir de 4 mois, privilégiez les fruits « simples » comme la pomme, la poire, la banane, la prune, l'abricot ou la pêche.
Dès 6 mois, ces mêmes fruits peuvent être mangés crus à condition qu'ils soient bien écrasés. En effet, ce n'est qu'à partir d'un an que bébé pourra savourer des fruits en – petits – morceaux.
Les fruits exotiques sont introduits vers 9 mois alors que les fruits rouges sont envisageables vers 1 an, tout comme le jus de fruit dilué.

diversification alimentaire des fruits

Les céréales et féculents

Les céréales infantiles que l'on dilue dans le biberon ne sont pas conseillées avant 5 mois. Attention cependant au gluten qui doit être proscrit avant 9 mois sous peine d'allergie. La pomme de terre est le premier féculent à introduire. Elle vous permettra de lier les purées ou soupes de légume de bébé.
Le riz et les pâtes sont possibles dès 7 mois. Quant au pain, ce n'est pas avant 9 mois !

diversification alimentaire des céréales et féculents

Les viandes, poissons et œufs

Pour faire découvrir la viande à votre enfant, optez pour la volaille dès 6 mois. A 7 mois, faites-lui découvrir le poisson maigre et les œufs mais attention les quantités sont infimes ! Comptez 10 grammes par jour.
Ce n'est qu'à 1 an que bébé pourra se délecter de toute sorte de viande quant aux fruits de mer, il faudra patienter jusqu'à ses 18 mois.

diversification alimentaire des viandes, poissons et oeufs

Les aides culinaires

Les matières grasses telles que le beurre, l'huile et la crème fraîche sont à éviter autant que possible. Cependant, à partir de 8 mois de bébé, vous pouvez y avoir recours en très petite quantité.
Quant au sel et poivre, ce n'est qu'à partir de 18 et 12 mois mais que pour la cuisson !

diversification alimentaire des matières grasses
diversification alimentaire des condiments

Les produits sucrés

On le sait, tout le monde est tenté par une petite sucrerie et surtout bébé. Mais attention, ces douceurs ne sont autorisées qu'à partir d'un an voir 18 mois pour les biscuits, le temps pour votre enfant de bien apprendre à mâcher sans s'étrangler.
Pour ce qui est du chocolat, bébé patientera jusqu'à ses 18 mois.

diversification alimentaire des produits sucrés

Les boissons

En matière de boisson, privilégiez l'eau minérale pour les biberons comme en général. Si bébé peut boire un jus dilué dès 12 mois, les sodas sont réservés aux grands enfants. Trois ans serait donc un âge correct.

diversification alimentaire des boissons


Pour une diversification saine et équilibrée, bébé a besoin de l'ensemble de ces nutriments dans les quantités conseillées sur le tableau de la diversification alimentaire que vous pouvez consulter et imprimer grâce au bouton ci-dessous.

Cet article vous a plu ?

Le tableau de la diversification alimentaire
Note: 3.6/5 (204 votes pris en compte)
Un commentaire ?
Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.
* champs obligatoires
Nawelzergaoui 13/05/2017 à 11 h 51 min

Mon bébé d'amour de 4 mois par quoi je commance a lui donnè a mangé Svp merci d'avance

Emma 22/09/2017 à 03 h 39 min

Tu peu commencé par juste une carotte généralement les bébés adore beaucoup la carottes avec après une petite compote de pomme voilà

Juliette 27/07/2018 à 12 h 26 min

Ça dépend de la saison. Plutôt courgettes, haricots verts ou poireaux. Pour la compote de pommes ça peut bien attendre ses 5 mois.

Cécile 27/06/2017 à 04 h 37 min

Le lait maternel jusqu'à 4 mois puis stop ???
Déjà l'OMS prône l'allaitement exclusif jusqu'à 6 mois puis poursuivre en complétant avec la diversification jusqu'à AU MOINS 2 ANS !!!
Un enfant est chanceux de ne recevoir que le lait de sa mère plutôt que des médiocres substituts. Et ce n'est pas avec ce genre de publications que l'on va progresser dans ce sens...
Navrant... :(

Audrey 29/06/2017 à 12 h 56 min

Bonjour,
Ce n'est pas ce qui est marqué. Ils précisent juste qu'à partir de 6mois on passe au 2ème âge pour ceux qui sont aux biberons.

Algudo 16/10/2017 à 14 h 28 min

Bonjour,
Je suis très étonné que l'OMS conseil un allaitement jusqu'à 2ans...

Math 22/12/2017 à 17 h 10 min

Merci de faire culpabiliser les femmes n'allaitant pas! Le plus navrant aujourd'hui, c'est qu'il y a encore des personnes qui font culpabiliser les autres et qui comparent...
L'OMS conseille 6 mois d'allaitement stricte mais a savoir quun mois est déjà très bien! Et même sans allaitement l'enfant grandit bien! Alors mesurer vos mots s'il vous plait!!!!

Ely 27/12/2017 à 14 h 27 min

Culpabiliser? Parce que vous pensez que ça ne va que dans un sens?
Le lait maternel et de fait l'allaitement sont ce qu'il y a de plus naturel, donc oui ça peut choquer de voir jusqu'à 4 mois.
Heureusement que notre corps est bien fait, comment aurions nous survecu SAns cela.
La France est le Pays le moins bien renseigné sur les questions et bienfait de l´allaitement alors non ce n'est pas faire culpabiliser mais faire réagir. Nourrir son enfant avec des poudres inventées et pleine d´additif n'a rien de sain.

Cécile 28/12/2017 à 17 h 47 min

http://www.who.int/nutrition/topics/exclusive_breastfeeding/fr/

Loin de moi l'idée de faire culpabiliser qui que ce soit, chacune fait ce qu'elle veut de ses seins et en tant que parent on fait tous du mieux que l'on peut. Mais j'en ai assez de voir cette promotion du sevrage précoce... du coup allaiter son enfant de plus de 6 mois devient malain... Il grossit pas, c'est l'allaitement, il dort pas, c'est l'allaitment, il prend trop de poids, c'est l'allaitement... Et j'en passe sur ce que ça donne quand les freudiens s'en mèlent...

Donc oui, 2 ans au moins, car bon, les mamifères boivent du lait de leur mère jusqu'au sevrage. Il y a une grosse incohérence à considérer que passé un certain âge un bébé a plus besoin du lait d'une autre espèce que du lait humain. Donc si à 2 ans vous tenez à ce que les enfants prennent leur biberon c'est qu'ils pourraient être allaités.

Pauline 03/01/2018 à 15 h 31 min

Je trouve que certains commentaires sont beaucoup dans le jugement.
Comme c'est écrit ce sont des conseils il ne faut peut être pas tout prendre au premier degré tout ce qui est écrit.
Dans le temps nos mères, grands-mères ou même arrières grands-mères n'avaient pas internet, et aujourd'hui nous sommes toutes là! Lait maternel ou pas!
Je suis d'accord que le lait maternel est le plus naturel, mais le choix de ne pas allaiter est propre à chacune, on ne juge pas.
Le commentaire "Nourrir son enfant avec des poudres inventées et pleine d´additif n'a rien de sain." m'a vraiment interpelé! ma mère n'a pas pu m'allaiter car elle n'avait pas de lait. Eh oui ça arrive! et je suis là j'ai 30ans et je suis en pleine forme je n'ai jamais été gravement malade ou en carence de quoi que ce soit étant bébé, et même plus tard.

Lydie 04/01/2018 à 23 h 11 min

Je pense qu'avec ce qu'il c'est passé avec le groupe Lactalis l'allaitement va revenir en force

Patricia 16/01/2018 à 20 h 06 min

Y dise pas de sevrer après 6 mois l'allaitement exclusif les 6 premier mois sa veux dire juste du lait et après 6 mois ses lait et diversité alimentaire l'allaitement est conseiller même après

dgedge 18/02/2018 à 16 h 40 min

avis d'un papa
oui l'allaitement passe au second plan en france. ni les pédiatres, ni les sages-femmes ne donnent de bons conseils sur ce dernier. En cas de problèmes, il faut passer en dehors du cadre de la médecine traditionnelle : conseillère en lactation, tradition, autres expériences, naturopathe... Le problème c'est qu'avec l'allaitement il y a toujours des problèmes. Certes, c'est naturel, mais le naturel chez l'homme et la femme est devenu très complexe.
Alors 1000 fois ; l'allaitement n'est plus connu, plus aidé et trop facilement contourné. Car il reste un point et ce n'est pas de la politique : pour le nutritionnel le lait artificiel semble correct, pour le système immunitaire il est est absolument et littéralement nul, pas d'enzymes, pas de leucocytes, pas d'anticorps. Il est mort. C'est un fait et aucun droit ne peux changer ce fait pour le moment.

Alicia 31/07/2018 à 18 h 44 min

Franchement les femmes qui disent que l’allaitement c’est limite obligatoire est de juger des femmes qui n’allaitent pas c limite des mauvaise mamans franchement ces des personnes qui ne pense qu’a leurs petite personne il faut penser au femme qui aimeraient allaiter mais qui ne peuvent pas comme moi pour mes deux enfants pour X raisons ils faut réfléchir avant d’écrire vous pouvaient blesser des femmes !
Moi personnellement quand ma deuxième est arriver elle ne prenait pas mon seins je n’avait pas de lait et les sages femme mon limite insulter en me disant qu’il fallait la forcer j’ai fini par leurs demander les biberons à contre coeur car voir mon enfant hurler jour et nuit c’etait Insupportable pour mon cœur de maman alors svp arrêter de juger des mères qui donnent du lait en poudre à leurs enfants

Mónica López Muñoz 10/01/2018 à 05 h 15 min

Article très intéressant. Pourtant il y a des pédiatres (en Catalogne) qui conseillent d' alimenter bebé exclusivement avec du lait jusqu'à 6 mois et puis introduire les autres. Pour quoi cette diférence??

Careles 12/01/2018 à 16 h 02 min

L'allaitement maternel, naturel et meilleur pour l'enfant, oui!!! Mais je trouve qu'il n'y a pas assez de communication sur les problèmes que rencontrent les mamans et qui les empêchent d'allaiter convenablement leur enfant. Par exemple, il n' ya que des astuces dite de grand-mère qui aide une maman dont le lait ne coule pas. Quelles solutions propose-t-on à celles qui souffrent de mamelons ombiliqués?
Nombreuses sont celles qui n'ont pas eu d'autres choix que d'avoir recours au 2 ou exclusivement à l'allaitement artificiel

tabbi 26/03/2018 à 14 h 53 min

mon enfant a 4 mois je commence par quoi exactement svp

Asma 29/03/2018 à 16 h 15 min

Bonjour
Merci beaucoup , les tableaux sont très riches des informations
Je suis la Tente de Ahmed , un bébé de 4 mois , je m'occupe de lui , et vos sincères conseils m'aident beaucoup plus .
Bon travail , et merci

Sadli 03/04/2018 à 20 h 22 min

Merci

Palo 01/07/2018 à 19 h 13 min

Il faudrait rappeler à certaines que oui nous sommes des mammifères mais que nous ne passons pas exactement les mêmes journées que nos amis les animaux... De ce fait ce serait sympa d'arrêter de nous comparer...merci de laisser les seins et leur propriétaire faire ce qu'ils veulent... je me demande à quelle heure le dauphin doit être au boulot le matin!

Pauline 06/08/2018 à 15 h 29 min

L’oms Recommande un allaitement exclusif (qu’il soit au sein ou lait en poudre on s’en fiche ce n’est pas le sujet de l’article) or dans les faits beaucoup commencent la diversification à 4 mois. Le système digestif n’est pas assez mature et le métabolisme de bébé non plus. Sauf cas particuliers bien sûr mais j’ai la sensation qu’on recommande de fait de diversifier dès 4 mois par automatisme.
Au Portugal où je vis idem, dès 4 mois mais j’ai attendu 5 mois 1/2, je sentais un intérêt aussi de la part de mes puces. Ici on ne commence pas légume par légume mais par une base de 2-3 (patate douce, pomme de terre, citrouille et/ou carotte) à laquelle on ajoute un légume différent au moins 3 jours de suite pour s’assurer que pas d’allergie. Les épinards pas avant 12 mois (j’ai vu ça hier donc n’ai pas demandé pourquoi si tard) alors que dans l’article on peut dès le debut :)