3ème démarque, jusqu'à -60% + -5% !

Siège auto Bébé et Enfant

Découvrez nos marques : Bebe confort, Besafe, Britax, Concord, Kiddy, Migo, Nania, Recaro
Vous êtes parent ou allez le devenir et vous cherchez à vous procurer le meilleur siège auto bébé .

Un siège auto enfant spécial est obligatoire pour transporter vos enfants de leur naissance jusqu'à leurs 12 ans. Les sièges autos bébés doivent être homologués et la réglementation en France et dans l'Union Européenne (UE) est en train d'évoluer vers une harmonisation d'ici à 2020.

Voici quelques astuces pour vous aider à y voir plus clair.

Classification des sièges auto bébés et enfants selon le règlement R44 ECE/ONU de Genève


Il existe six sortes de sièges auto en fonction de la taille, de l'âge et du poids des bambins.

Chaque type de siège, amovible, a fait l'objet de crash-tests pour en vérifier la sécurité. Une fois ces épreuves passées avec succès, le matériel reçoit son homologation. Cette dernière est obligatoire et permet de certifier que le siège assure la protection requise par la législation en vigueur en cas d'accident. La certification apparaît sous forme d'une étiquette sans laquelle l'objet ne peut être vendu.

La réglementation des sièges auto pour  bébés en voie d'uniformisation


Deux règlements sont actuellement autorisés mais le nouveau, appelé I-Size, est destiné à remplacer progressivement le précédent. Voici ce qui change :

Règlementation en vigueur depuis 1982


L'article R-44 définit les dispositifs de sécurité pour enfants à bord des véhicules à moteur. Ce texte, qui en est à son quatrième amendement (R44-04), impose depuis 2014 une position dos à la route des bébés afin de limiter l'impact des collisions frontales. En revanche, le R44 ne prévoit pas de crash-test reproduisant un frappement latéral.

Les sièges homologués selon l'article R44-03 sont encore autorisé. Ce n'est plus le cas de ceux répondant aux versions antérieures à 1995.

Nouvelle règlementation R-129, aussi appelée I-SIZE


Depuis 2013, le R129 remplace progressivement la précédente législation :

  • 2013 : les sièges à harnais sont équipés de points de fixation Isofix pour les enfants mesurant moins de 105 cm (équivalent au siège des groupes 0+ et/ou 1).

  • 2017 : les assises de type rehausseursans harnais pour les enfants de plus de 105 cm et moins de 135 cm s'installent avec des attaches Isofix ou une ceinture de sécurité.

  • En cours de mise en place : les sièges à harnais intégré, uniquement ceinturés.


Le R129 s'applique aux sièges ainsi qu'aux voitures. Il est estimé que près de 40 % des voitures en circulation seront équipées en i-Size d'ici à 2020.

Les rehausseurs sans dossier ne sont plus acceptés que pour le groupe 3 et les enfants dont la taille dépasse 125 cm.

Il faut savoir que depuis le 1er septembre 2017, l'homologation des sièges Isofix universels des groupes 0+ et/ou 1 n'est plus possible.

Tous les véhicules neufs vendus depuis février 2011 doivent posséder, à l'arrière, au moins deux places dites Isofix, munies d'un point d'ancrage supérieur. Il est destiné à y accrocher une courroie anti-roulis.

Malgré son remplacement progressif par le R129, le règlement R44 est toujours en application et la vente de sièges agréés par cet article de loi est encore autorisée.

Marquage des étiquettes sur les sièges auto pour enfants


Les sièges homologués portent obligatoirement trois mentions :

  • L'homologation indique quelle est la réglementation appliquée sur le siège (R44 à gauche de l'étiquette et R129 à droite).

  • La mention R44 doit faire apparaître la catégorie : « universel » (tout type de véhicule) ou « non universel » si le siège ne s'adapte que sur certaines voitures.

  • Le numéro du pays à l'origine de l'autorisation avec la lettre E désigne un membre de l'U.E. Le numéro est associé au pays d'origine.

  • La norme R219 reprend les mêmes critères à cette différence près que la taille de l'enfant remplace son poids.

  • L'identification du fabricant doit comporter les noms et adresses de la société.

  • Le schéma d'installation doit apparaître clairement.


Vous dénicherez le DRE qui correspond à votre budget tout en respectant les normes imposées par la législation.

Vocabulaire des sièges auto bébés et enfants pour vous y retrouver


Un petit tour du vocabulaire spécifique à la technologie utilisée pour les sièges auto vous aide à y voir plus clair :

Bouclier :

Le bouclier d'impact, conformément au règlement R44, est un dispositif assemblé devant l'enfant. Il est conçu pour répartir les forces centrifuges et centripètes sur la surface du haut du corps de l'enfant en cas d'accident frontal. Le bouclier d'impact est habituellement maintenu par la ceinture de sécurité du véhicule. Il peut aussi être fixé par une bretelle directement reliée au siège.

DRE ou dispositif de retenue pour enfant :

Ce terme désigne tous les sièges auto, de la nacelle au rehausseur.

Embase :

Il s'agit du support qui reste de façon permanente dans la voiture. Il est fixé soit par le système ISOFIX, soit grâce à la ceinture de sécurité. La coque transportable vient s'y emboîter facilitant le transport de la poussette à la voiture.

Harnais :

Le harnais est le système qui maintient l'enfant dans les sièges. Ces sangles sécurisent le bébé par trois à cinq points d'attache. Ils se verrouillent grâce à une boucle placée entre les jambes de l'enfant.

ISOFIX :

C'est la dénomination des fixations destinées au siège-bébé dans le véhicule. Sur ce dernier, l'attache Isofix est constituée de deux crochets. Ceux-ci, placés au bout de deux rails viennent s'emboîter à la jonction du siège et du dossier de la banquette arrière.

Un troisième point d'ancrage appelé « sangle anti-rotation » ou « jambe de force » assure le maintien du siège en cas de secousses. L'absence de jeu entre la banquette et la coque transportable garantit un maintien optimal.

Les sièges Isofix peuvent aussi être posés sans avoir recours aux ancrages spécifiques. Accrochés par la ceinture de sécurité par défaut de l'auto, ils sont universels en mode ceinturé.

L'appellation Isofix universel concerne les coques fixables dans tous les véhicules équipés. Ce sont celles du groupe 1, installées face à la route. Leur 3e point d'attache est la sangle anti-roulis. Les autres sièges Isofix sont dits « semi-universels ».

Jambe de force :

C'est une structure qui empêche la rotation du DRE lors d'un choc frontal. Il s'agit d'une pièce réglable en hauteur, qui prend appui sur le plancher du véhicule.

Sangle anti-rotation :

Le "top tether" ou sangle anti-rotation équipe certains sièges Isofix. Il est conçu pour de limiter la rotation du siège lors d'un choc frontal.

Nacelle :

Une nacelle est une coque transportable dans laquelle votre bébé est allongé. Les nacelles pour le groupe 0 s'installent sur la banquette arrière du véhicule. La nacelle s'adapte sur un châssis et forme dans ce cas un landau.

Rehausseur :

On appelle rehausseurs les méthodes de maintien des groupes 2 et 3. Ils relèvent les enfants pour que la ceinture de sécurité de l'engin s'adapte à leur morphologie. Il existe des coussins avec et sans dossier. L'utilisation de ces derniers est déconseillée car la protection qu'ils assurent est insuffisante en cas de heurt latéral ou arrière.

Sièges auto bébés dos à la route


Les tout petits doivent, depuis 2014, voyager dos à la route. De cette façon, en cas d'accident, le bébé est protégé par la coque.

Ce type de DRE doit être utilisé pour les enfants de la naissance jusqu'à 13 kg selon le règlement R44-0. La plupart disposent d'un arceau permettant de les déplacer.

Les structures varient suivant les fabricants.


Les sièges auto utilisables de la naissance à un an ou, suivant la norme R219 (I-Size), de 45 à 75 cm, sont fabriqués avec des matériaux absorbeurs de chocs. Les sièges qui ont l'agrément I-Size sont étudiés pour parer les collisions latérales. Ce n'était pas le cas des sièges prévus par le précédent décret.

Les nouveau-nés sont également protégés par un réducteur molletonné qui les enveloppe.


Ce genre de siège se vend également avec une embase équipée des points d'ancrage ISOFIX. C'est une base conçue pour s'adapter sur différents supports. Elle s'adapte selon le développement de l'enfant. Le harnachement s'ajuste au gabarit de l'enfant.

Homologué pour les avions, ce siège est aisé à poser.


Pour une hygiène parfaite, sa housse, lavable en machine, se retire sans avoir à démonter le harnais.

Certaines marques proposent des coques adaptables directement sur les poussettes.

Il est à noter que le poids des sièges varie d'un fabricant à l'autre. Il est en général inférieur 5 kg.

Sièges auto bébé du groupe 1 : 9 mois à 4 ans (18 kg)


Il existe des DRE homologués à la norme R44-04 qui présentent un bouclier d'impact. Ce dernier forme un tablier protecteur à l'endroit de l'attache du harnais.

Le rôle du bouclier d'impact est d'absorber l'énergie cinétique en cas d'accrochage. Le buste du nouveau-né suit alors les mouvements de la tête. L'onde de choc se répartit donc sur l'ensemble du corps. Les vertèbres cervicales sont ainsi moins sollicitées. Des protections latérales viennent parfaire la protection du tout-petit.

Ce style de DRE grandit et j'ajuste à la croissance de votre enfant, en hauteur et en largeur. Lorsque le bébé vient de naître, un coussin réducteur permet de le caler confortablement. Il n'est, ainsi, pas ballotté pendant les trajets.

Le coussin d'assise, amovible, rend possible l'utilisation du siège auto en dépit de la croissance de votre petit.

Un support est prévu pour les jambes et la tête. Il garantit une protection optimale du plus jeune âge jusqu'aux quatre ans de l'enfant.

Ce fauteuil est également homologué pour les trajets en avion.

Sièges auto enfants polyvalents : naissance jusqu'à 25 kg


Vous pouvez choisir un siège-auto évolutif jusqu'à ce que votre enfant atteigne un poids de 25 kg.

A la naissance


Ce type de siège se place d'abord dos à la route, conformément à la législation.

Il est faut penser à désactiver l'airbag lorsque vous installez le poupon à l'avant, sur le fauteuil du passager.

Bébé grandit


Dès que le bambin atteint un poids de 9 kg, vous pouvez fixer le siège auto à l'arrière de votre véhicule. Le harnais comporte 5 points d'ancrage.

Au fur et à mesure que votre enfant grandit, l'installation peut se passer du baudrier. C'est alors la ceinture de sécurité de votre voiture qui, avec ses trois points d'ancrage, assure la stabilité du système et la sécurité du jeune.

Il existe des sièges pivotants à très haut niveau de protection, aussi bien dos à la route (jusqu'à 10 kg) que dans le sens de la marche (de 9 à 25 kg). Il offre quatre angles d'inclinaison et permet un ajustement impeccable sur n'importe quel type de banquette.

Des mesures de sécurité adaptées


Un cale-tête rembourré protège le cou du tout-petit.

Certains sièges autos sont des merveilles technologiques qui vous permettent de voyager en toute sérénité.

L'enfant grandit ? Ce n'est pas un problème : le siège accompagne sa taille. Le bouclier, réglable d'une seule main assure une protection maximale.

Trois degrés d'inclinaison sur l'appui-tête permettent d'immobiliser la tête de votre bébé et d'absorber tous types de chocs : frontaux et latéraux. Une protection linéaire intégrée, en cas d'impact latéral, déplace le centre de gravité de votre enfant. Il ne peut pas tomber en avant. (Système L.S.P.)

La coque à absorption d'énergie garantit une protection maximale. Sa structure flexible absorbe les forces générées lors d'un impact

Sièges autos bébés et rehausseurs : votre enfant voyage à l'arrière


Les sièges autos destinés aux enfants de 4 à 12 ans possèdent le procédé ISOFIX muni de fermetures souples.

Les parois sur les côtés, moelleuses, garantissent la protection du corps de l'enfant.

Le repose-tête est ergonomique pour un confort permanent, y compris pendant les phases de sommeil.

La ceinture de sécurité à trois points assure le maintien du siège, quelle que soit la route empruntée. Des absorbeurs de chocs sont intégrés à la housse.

Le fauteuil est également utilisable dans des véhicules non équipés du système ISOFIX.

Des techniques de levier, au niveau du guide-sangle, facilitent la fixation et l'ouverture de la ceinture de sécurité.

Un mécanisme d'ajustement vous aide à régler la hauteur et la largeur du siège d'une seule main. Le montage du DRE est simplifié.

L'appui-jambe s'allonge et épouse la croissance de l'enfant. Les jambes sont soutenues quelle que soit la taille du bambin.

L'hygiène est facilitée par le déhoussage et le lavage, de préférence à la main. Les taches sont nettoyables à l'aide d'un linge humide. Le tissu utilisé est respirant : il absorbe la transpiration. Cela évite la sensation d'inconfort dans les environnements surchauffés. Les DRE sont homologués pour les avions.

Vous voici maintenant prêt à investir dans le siège auto le plus approprié, dans la gamme de votre choix et selon votre budget.