Acide folique : utilité, effets secondaires, où en acheter...

Pendant la grossesse, et même avant celle-ci, il existe des précautions à prendre en vue d'un bon développement et d'une santé optimale de votre bébé. Un supplément en vitamines est prescrit par les médecins pour les femmes enceintes. L'acide folique est l'une de ces vitamines incontournables. Elle est très fortement recommandée dès que l'on prévoit de concevoir un enfant, mais pourquoi ? Est-il vraiment essentiel d'en consommer ? Une alimentation adaptée peut-elle suffire ou non à l'apport nécessaire pour la Maman et son enfant ? Quels peuvent être les risques encourus ?

Qu'est-ce que l'acide folique exactement ?

L'acide folique est une vitamine: on l'appelle d'ailleurs aussi tout simplement vitamine B9 (ou encore vitamine M, folate ou folacine). Soluble dans l'eau, elle a pour fonction principale de protéger les cellules et de les aider à croître sainement. Elle intervient dans la fabrication de l'ADN et contribue à la bonne régénération des cellules qui doivent se renouveler rapidement. Elle prévient les maladies cardio-vasculaires et certains risques de malformations ou de retard de croissance du foetus. Les vitamines sont des substances qui ne sont pas produites en quantité suffisante par le corps: il lui faut donc un apport extérieur, dans l'alimentation ou par supplément, et en particulier dans le cas de la vitamine B9, qui est peu synthétisée et stockée par l'organisme.

A quoi l'acide folique sert-il pendant la grossesse ?

L'acide folique est indispensable au bon développement du bébé, notamment pour la croissance harmonieuse de sa colonne vertébrale, de son cerveau et de son crâne, et ce, dès les premières semaines de la conception. On recommande donc d'en prendre en supplément, et même déjà quelques mois avant la grossesse, en prévision de celle-ci. Elle a une forte influence sur la production de globules rouges et blancs, sur la cicatrisation, sur le bon fonctionnement du système nerveux ainsi que sur celui du système immunitaire. Elle aide à la fermeture du tube neural et permet d'en prévenir les malformations. Elle est également nécessaire à la future Maman, dont elle renforce notamment le système immunitaire. En temps normal, on conseille un apport de 300 microgrammes/jour chez l'adulte, et de 400 microgrammes/jours chez les femmes enceintes.

La consommation d'acide folique provoque-t-elle des effets secondaires ?

Une trop forte dose d'acide folique peut provoquer des crampes abdominales, des diarrhées, des éruptions cutanées, des troubles du sommeil, de l'irritabilité et de la confusion. Pour arriver à ces effets secondaires, il faut cependant en consommer une dose vraiment très élevée, de plus de 5 mg/jour. Dans un dosage normal, il n'y a aucun effet secondaire et elle est consommée sans danger par les femmes qui sont enceintes ou qui allaitent. Le risque d'effets secondaires est surtout lié à la carence de Vitamine B9, qui peut provoquer des malformations chez le foetus, en empêchant notamment que le tube neural se ferme correctement, ce qui a un effet néfaste sur le cerveau, la colonne vertébale et la formation du crâne. La pilule contraceptive épuise également l'acide folique, ce qui est l'une des raisons pour lesquelles il est conseillé d'en interrompre la prise 6 mois avant la conception d'un enfant.

Dans quels aliments peut-on trouver de l'acide folique ?

L'acide folique se trouve essentiellement dans les fruits, les légumes verts, les abats, le lait, les fromages fermentés. Sa teneur la plus forte se trouve dans le foie et la levure (200 mg pour 100 g). La salade verte, le maïs, les noix, les châtaignes, les avocats et les amandes en contiennent 100 mg pour 100g. Les légumes verts, les pois chiches, les melons, les oeufs et les fromages fermentés en ont une teneur moyenne de 50 à 100 mg pour 100 g. Enfin, les fruits, les abats, la viande, le pain et les féculents en contiennent aussi, mais à plus faible dose, moins de 25 mg pour 100 g. Pendant la grossesse, les cellules se renouvellent plus rapidement, et la dose d'acide folique nécessaire à la fois pour la mère et pour l'enfant augmente donc. En trouver seulement dans l'alimentation peut se révéler trop insuffisant, et induire un grand risque pour le développement normal du bébé. C'est pour cela qu'il est fortement conseillé de prendre un supplément, et ce, avant même de tomber enceinte. La prise d'acide folique se poursuivra pendant la grossesse et même, pour les Mamans qui pratiquent l'allaitement, pendant cette période.

Où se procurer de l'acide folique ? Faut-il une ordonnance ?

Il est possible de se procurer de l'acide folique en pharmacie, sans ordonnance. Mais il est très fortement recommandé de consulter votre médecin qui pourra vous conseiller les dosages adaptés à votre cas et à vos antécédents. Il pourra également vérifier son association avec la prise éventuelle d'autres médicaments. Pendant la grossesse, l'acide folique est associé à un complexe multivitaminé. Cela se présente sous forme de boîtes de comprimés.

L'acide folique se révèle un allié indispensable pour votre santé et celle de votre enfant, en aidant les fonctions de son organisme qui lui permettront de se développer sans problèmes, et en favorisant celles du vôtre qui lui donneront la possibilité de le faire.

Cet article vous a plu ?

Acide folique : utilité, effets secondaires, où en acheter...
Note: 3.5/5 (23 votes pris en compte)
Un commentaire ?
Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.
* champs obligatoires