Arrêt de la pilule pour tomber enceinte : tout savoir !

De nos jours, un grand nombre de femmes prennent la pilule. Mais que se passe-t-il lorsque le désir d'avoir un enfant devient plus fort ? Faut-il arrêter immédiatement la pilule, y a-t-il un risque de complication, quelle est l'incidence sur la fécondité ou encore au bout de combien de temps peut-on espérer une grossesse ? Ce sont autant de questions qui se posent lorsque l'on souhaite arrêter la pilule pour concevoir un enfant et auxquelles nous allons tenter d'apporter une réponse.

Quand faut-il arrêter sa pilule ?

Le contrôle de la production d'ovules par les ovaires est assuré par une petite glande du cerveau : l'hypophyse. C'est sur cette glande qu'agit la pilule en l'empêchant de donner l'ordre aux ovaires de fabriquer un ovule. L'arrêt de la prise de la pilule libère en quelque-sorte l'hypophyse qui peut à nouveau jouer pleinement son rôle. Naturellement, l'effet n'est pas immédiat. Petit à petit, les ovaires vont reprendre leur fonction, jusqu'à être complètement opérationnels. En parallèle, la muqueuse tapissant l'utérus va reprendre sa croissance de façon à être prêt à accueillir un éventuel œuf et à lui fournir un petit nid douillet. Il est important de ne pas stopper le traitement à n'importe quel moment. L'arrêt total de la pilule se fait impérativement à la fin de la plaquette en cours. Le cycle naturel des règles va reprendre, comme avant la prise de la pilule, avec éventuellement un retard pour la première ovulation.

Combien de temps attendre après l'arrêt ?

Il est possible de démarrer une grossesse immédiatement après l'arrêt de la pilule. Il n'y a aucune contre-indication, les chances d'avoir une grossesse multiple ou que des malformations fœtales apparaissent n'augmente pas. Si il y a quelques années, les médecins préconisaient une attente d'environ trois mois, ce n'est absolument plus le cas aujourd'hui. Rien n'empêche donc une grossesse très rapprochée de la fin de la prise de la pilule.

La pilule réduit-elle la fécondité ?

Il y a beaucoup d'idées reçues concernant la prise de la pilule, et notamment sur une longue durée. On a longtemps pensé que la prise de la pilule réduisait la fécondité, ou que si elle était utilisée sur une longue période, le délai pour tomber enceinte était d'autant plus allongé. On sait maintenant qu'il n'en est rien. La prise de la pilule sans interruption sur une longue période n'a aucun effet sur la fécondité. Cela a été prouvé par une étude clinique, réalisée sur un échantillon représentatif de 60 000 femmes prenant la pilule contraceptive. Parmi celles qui ont arrêté la pilule pour avoir un enfant, 21,2 % sont tombées enceinte après un cycle menstruel, ce qui est dans la norme pour les grossesses naturelles, et 79 % sont tombées enceintes un an après l'arrêt de la prise du traitement. Ces pourcentages sont tout à fait similaires à ceux obtenus par des femmes n'utilisant pas de moyens contraceptifs comme la pilule. L'âge et la durée de prise de la pilule n'ont aucun effet particulier non plus, les pourcentages de grossesses restant dans la norme là aussi. Il est important de garder à l'esprit qu'en dehors de tout traitement contraceptif et de tout problème médical, une femme sur deux seulement tombe enceinte après 6 mois. Ce n'est donc de toute façon pas quelque-chose d'inné. Si la pilule modifie le fonctionnement des ovaires pendant la période durant laquelle elle est prise, ils retrouvent leur normalité après l'arrêt. Le temps de retour à la normale sera plus ou moins long en fonction des femmes, mais ils retrouveront leur état initial tôt ou tard.

Les cycles et les règles peuvent-ils être perturbés après l'arrêt ?

Après l'arrêt de la pilule, deux hormones vont de nouveau être produites : les œstrogènes et la progestérone. Les œstrogènes vont être produits avant l'ovulation, alors que la progestérone le sera après. Il est possible que les ovaires ne réagissent pas immédiatement à l'arrêt de la pilule. Dans ce cas, ces deux hormones ne seront pas produites. Généralement, il faut laisser passer un peu de temps et le problème se résout de lui-même. Il est également courant que les ovaires sortent lentement de leur torpeur. Dans ce cas, seule l'œstrogène est produite, et sans progestérone, l'ovulation n'a pas lieu. Les règles peuvent alors être irrégulières, sans que l'on puisse savoir si il y a eu ovulation ou non. Le troisième cas, le plus favorable, c'est que les ovaires réagissent immédiatement à l'arrêt de la pilule ou dans un temps très court. Ils retrouvent alors leur fonctionnement normal et les règles surviennent classiquement tous les mois, quatorze jours après l'ovulation.

En conclusion

Halte aux idées reçues ! Les études cliniques ont prouvé que la prise de la pilule n'avait aucune incidence sur la fertilité, et que les chances de grossesse après son arrêt sont très proches de celles des femmes n'utilisant pas ce moyen de contraception. Par conséquent, si vous souhaitez un enfant, arrêtez la pilule, patientez quelques temps pour que votre corps retrouve son fonctionnement optimal, et en route pour le bébé !

Cet article vous a plu ?

Arrêt de la pilule pour tomber enceinte : tout savoir !
Note: 0.0/5 (0 vote pris en compte)
Un commentaire ?
Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.
* champs obligatoires