Dans quels cas procède-t-on à une césarienne ?

L'accouchement par césarienne qui nécessite une intervention chirurgicale s'oppose à l'accouchement par voie normale ou voie basse. Qu'elle soit programmée ou urgente, la pratique de la césarienne est une activité de plus en plus répandue dans le corps médical. C'est un choix qui s'impose à l'obstétricien, au regard de certains cas de grossesse.

La césarienne programmée

Dans le cas d'un accouchement par césarienne programmée, la femme enceinte sait d'avance qu'elle n'accouchera pas par voie normale. Le médecin planifie l'accouchement en date, en temps et en heure. En effet, entre le 8ème et le 9ème mois de la grossesse, les visites prénatales chez l'obstétricien permettent au médecin de déterminer la voie d'accouchement. À l'aide des radios du bassin, si le médecin présume que le bassin de la future maman est assez étroit et incapable de laisser passer la tête du bébé à naitre, une césarienne est alors recommandée. Dans le cas où une mère doit donner naissance à des triplés ou même plus, la naissance par césarienne est automatique. D'autres facteurs tels que la mauvaise position du bébé dans l'utérus ou sa fragilité à supporter la naissance par voie normale donnent également lieu à une césarienne. Si la présence d'un kyste ou d'un fibrome empêche la sortie du bébé par voie normale, ou encore si la poursuite de la grossesse représente une menace pour la mère ou le bébé, il est impératif de pratiquer une césarienne.

La césarienne d'urgence

Contrairement à la césarienne programmée, la césarienne d'urgence intervient à l'improviste. Tout va bien chez la femme enceinte jusqu'au moment de l'accouchement. Plusieurs cas se présentent à cet effet. Pendant la phase de travail, il peut arriver que le col cesse de se dilater, ce qui rend impossible la sortie du bébé. Parfois, malgré une dilatation nécessaire, le bébé n'arrive toujours pas à sortir. En présence de tels cas, un accouchement par césarienne est préconisé. De même, dans le cas où la future mère est trop fatiguée pour aller au bout du travail, il est dans son intérêt et celui de l'enfant de pratiquer une césarienne. Le processus de la césarienne peut se faire sous péridurale (anesthésie localisée du bassin) ou sous anesthésie générale. Après le rasage des poils pubiens, la vessie est vidée grâce à une sonde urinaire. Ensuite une incision de l'abdomen puis de l'utérus. Une fois le bébé retiré, le plasma est également extrait et le médecin referme la plaie.

Importance d'une césarienne

Il n'est pas rare de voir des femmes s'inquiéter en apprenant qu'elles doivent accoucher par césarienne. Cependant, il n'y a pas de quoi être inquiet. La césarienne est une opération chirurgicale qui vise avant tout, la sécurité de la mère et celle de l'enfant. Pratiquée dans de meilleures conditions, elle dure entre 15 et 75 minutes selon les cas.

Cet article vous a plu ?

Dans quels cas procède-t-on à une césarienne ?
Note: 0.0/5 (0 vote pris en compte)
Un commentaire ?
Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.
* champs obligatoires