Les échographies

Que la future maman sache qu'elle est enceinte ou non, généralement, la première échographie de son utérus permet de préciser le développement d'un éventuel fœtus. Elle se situe généralement après 12 semaines d'aménorrhée. Il s'agira alors d'observer une grossesse de 3 mois. Viendront généralement deux autres échographies avant l'accouchement.
Qu'apportent-elles comme informations ?

La première échographie

Avec le premier examen échographique pratiqué par un spécialiste, la croissance du foetus est mesurée au niveau de la taille du corps et du crâne. Il est aussi possible de constater la présence éventuelle de plusieurs fœtus et surtout de dater l'accouchement. Certaines particularités du fœtus sont visibles concernant notamment des malformations. Cela permet aux parents et à l'équipe médicale de préparer le suivi de l'enfant après sa naissance. Grâce à cette technique basée sur l'utilisation d'ultrasons, le spécialiste examine les tissus et les organes de l'être en gestation. Il peut détecter des signes qui seront peut-être ceux d'une future anomalie concernant, par exemple, des trisomies 21, 13 ou 18, ou bien encore provoqués par la formation défectueuse des os ou des cartilages.

La deuxième échographie

La seconde échographie, située au deuxième trimestre de la grossesse, va valider ou non les éventualités du premier examen. Elle est dite "de morphologie" car elle permet de découvrir précisément le développement du fœtus. Elle offre la possibilité de connaître le sexe du futur nourrisson. Elle est surtout essentielle pour connaître en détail l'anatomie de l'être en devenir. Le système nerveux est suivi, et des anomalies majeures comme celles du syndrome de Turner sont déjà détectables. D'autres plus mineures le sont également. Elles peuvent concerner un fémur trop court ou révéler la présence de kystes.

La dernière échographie

Au cours de la dernière échographie, outre l'évaluation de la croissance, le spécialiste cherche à évaluer le poids du bébé en vue de préparer l'accouchement. L'échographiste visualise également la position du bébé et mesure le fémur et le crâne. A ce stade, il est possible de déceler des anomalies au niveau des voies urinaires et digestives. Lors de l'examen, le spécialiste vérifie si le bébé respire bien, et contrôle le volume du liquide amniotique. Certains problèmes causés éventuellement par le cordon ombilical ou la vitesse de circulation du sang sont repérés.

Les trois échographies vivement conseillées pour un suivi de grossesse ne sont pas obligatoires, mais elles permettent de rassurer les futurs parents, et de préparer la prise en charge éventuellement médicale du bébé. Chaque examen, non douloureux, doit être réalisé et interprété par un personnel qualifié. La patiente doit pouvoir s'y rendre détendue, en ayant pris soin de se désaltérer une heure avant pour que la vision de l'intérieur de son abdomen soit facilitée.

Cet article vous a plu ?

Les échographies
Note: 3.3/5 (3 votes pris en compte)
Un commentaire ?
Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.
* champs obligatoires