Enceinte : 9 astuces pour être en arrêt plus tôt !

Assurer vie professionnelle et grossesse n'est pas toujours facile pour une femme. En tant que femme active et enceinte, des droits vous sont accordés tels les congés de maternité. Découvrez ici 9 astuces pour être en arrêt plus tôt.

Convaincre son employeur

Il est parfois difficile d'annoncer sa grossesse à son employeur. De plus, nombreuses sont les raisons qui poussent une femme enceinte à arrêter de travailler plus tôt. Dans ce cas, il suffit de les expliquer à votre patron pour qu'il puisse comprendre votre situation. Cependant, les raisons doivent être en rapport avec votre santé ou encore avec l'environnement de travail au sein de l'entreprise dans laquelle vous exercez. Une femme enceinte ne pourra pas travailler dans des usines ou des ateliers pour des raisons de santé.

Obtenir un certificat médical

Vous êtes enceinte depuis quelques mois et vous avez peur de tomber malade suite à votre travail ? Mieux vaut effectuer une visite médicale afin d'obtenir un congé de maternité très tôt. Si votre médecin y trouve un risque quelconque, il pourra vous donner par exemple, un certificat médical indiquant que vous ne devez pas poursuivre votre travail pendant votre grossesse. Ainsi, votre employeur ne pourra pas refuser.

Prouver que l'on n'est plus en état de travailler à cause de la grossesse

Les femmes enceintes peuvent avoir des complications au niveau de leur santé générale. Fatigue, douleur, stress, vomissements, baisse de tension… tout cela peut avoir des conséquences négatives sur votre travail surtout au niveau de la qualité et de votre performance. Votre employeur pourra vous comprendre et vous accordera un arrêt de travail plus tôt.

Demander des congés par anticipation

Dès lors que vous avez pris connaissance de votre grossesse, pensez à demander immédiatement des congés payés par anticipation. Toutefois, certaines conditions doivent être prises en compte. Par exemple, votre dernier congé ne doit pas dater à moins d'un mois. Un accord signé entre vous et votre employeur doit être légalisé sinon ce dernier pourra prétendre que vous avez abandonné votre poste. Vous serez dans ce cas, dans l'obligation de quitter votre travail définitivement.

Faire valoir ses droits pour partir plus tôt

Il convient de dire que s'arrêter de travailler trop tard peut avoir un effet néfaste sur le développement et la santé de bébé. N'hésitez donc pas à faire vos droits pour être en arrêt plus tôt. Sur ce, mieux vaut demander conseils auprès des syndicats et des délégués avant d'entamer les démarches.

Prendre les avis du médecin

Outre le congé de maternité, vous avez droit à un congé maladie grossesse. Pour l'obtenir, les certificats médicaux et les avis du médecin sont indispensables. Ces derniers permettent à votre employeur de vous accorder un congé plus tôt que prévu. Les visites chez le gynécologue vous seront également utiles pour accompagner votre demande.

Prouver que l'on est une mère célibataire

En tant que femme enceinte et mère célibataire, il n'est pas facile pour vous de gérer bien professionnelle et vie privée. Généralement, votre employeur comprendra votre situation et vous accorde facilement vos droits. Sur ce, faites en sorte de prouver que vous êtes bien une mère célibataire en apportant les dossiers administratifs nécessaires.

Expliquer à son employeur que l'on habite un peu plus loin de l'entreprise

Si vous devez effectuer un trajet plus d'une heure pour aller au bureau et que vous êtes enceinte, il est temps de vous arrêter plus tôt. Les médecins affirment d'ailleurs que les femmes enceintes ne doivent pas rester en position assise pendant de longues heures. Vous pourrez utiliser cet argument lors de votre demande auprès de votre patron pour vous arrêter de travailler aussi tôt. Ainsi, vous pourrez obtenir votre congé pathologique au bout du sixième mois de grossesse. Votre employeur ne pourra pas vous en refuser puisque cela est dans vos droits.

Prouver que l'enfant à naître arrive plus tôt que prévu

Si bébé arrive plus tôt que prévu, n'hésitez pas à demander de vous arrêter aussi tôt. Sachez que dans ce cas, votre congé de maternité peut débuter avant la date fixée. Si c'est votre cas, il suffit d'envoyer une lettre à votre employeur dans les deux semaines suivant votre travail. N'oubliez pas de l'accompagner d'un billet du médecin pour que votre demande soit acceptée rapidement.

Si vous faites partie de ces femmes enceintes, vous pouvez donc utiliser ces astuces pour être en arrêt plus tôt en matière de travail. Certaines démarches peuvent être longues et il faut s'armer de la patience.

Cet article vous a plu ?

Enceinte : 9 astuces pour être en arrêt plus tôt !
Note: 0.0/5 (0 vote pris en compte)
Un commentaire ?
Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.
* champs obligatoires