L'hygiène de vie de la femme enceinte

Etre en train de devenir Maman, c'est porter en soi cette nouvelle vie d'un petit être dont il faut déjà prendre soin, pour qu'il se développe au mieux. Dans ces changements, il existe des règles d'hygiène indispensables, pour la santé de l'enfant, mais aussi de la mère. Certaines, même si elles semblent de bon sens, peuvent sembler d'ordinaire difficiles à suivre, mais le désir de protéger l'enfant pour qu'il se porte au mieux motivera fortement à les respecter. Cela permettra également à la Maman d'avoir une vie saine et la meilleure santé possible pour l'arrivée de son enfant, pour leur bien-être à tous les deux.

Adieu cigarettes, au revoir alcool

Le tabac est le premier ennemi à proscrire. Ses effets nocifs peuvent se répercuter à la fois sur le cours de la grossesse et sur le développement du foetus. Fumer double le risque de faire une grossesse extra-utérine, triple celui de faire une fausse couche. Cela peut également devenir la cause d'un accouchement prématuré. C'est par le sang de sa mère que le fœtus reçoit de l'oxygène. Lorsque celle-ci fume, le sang est alors chargé de monoxyde de carbone. Le bébé se trouve donc mal oxygéné, ce qui peut provoquer des retards de croissance, et ceux-ci augmentent les facteurs de risque à la naissance. Il est également conseillé de ne pas fumer lorsque l'on allaite. Cesser de fumer peut être complexe, il est donc avisé de se faire suivre par son médecin, qui pourra prescrire des aides à utiliser sous contrôle médical, tels que des substituts nicotiques.

La consommation d'alcool peut avoir des répercussions très néfastes sur le développement du fœtus, à un point impressionnant. Les comportements des femmes enceintes les plus dangereux dans ce domaine sont d'en boire régulièrement mais également d'en consommer exceptionnellement de manière excessive. Les risques pour l'enfant sont qu'il souffre ensuite de malformations, de retards de croissance, de troubles du comportement ou de l'apprentissage ou encore d'un déficit intellectuel. Les raisons à cela sont que l'alcool traverse très facilement la barrière du placenta pour pénétrer dans le liquide amniotique. Des pictogrammes sont dorénavant apposés sur les boissons alcoolisées pour signaler ce danger. Aussi mieux vaut attendre 9 mois et trinquer ensuite joyeusement à la naissance de son enfant !

Vigilance sur: les boissons, l'auto-médication, les maladies contagieuses

Il est conseillé de bien s'hydrater pendant la grossesse, de boire 1,5l d'eau par jour pour faciliter l'élimination des déchets venant de la mère comme de l'enfant. En revanche, la consommation de thé et de café doit être limitée. En ce qui concerne les tisanes, il faut bien se renseigner, car certaines plantes sont bienfaisantes et d'une réelle aide, mais d'autres peuvent être nocives pour les femmes enceintes. La caféine a non seulement un effet sur les nerfs, qu'elle excite, mais une consommation exagérée augmente également les risques de fausse couche et de naissance prématurée.
Le thé peut empêcher, lui, le calcium et le fer de se fixer. Thé et café doivent donc être consommés de manière limitée. Les boissons énergisantes sont, quant à elle, totalement à proscrire pendant la grossesse.

L'automédication est également fortement déconseillée, car de nombreux médicaments ne conviennent pas aux femmes enceintes. Ils sont contre-indiqués. Il faut donc demander l'avis de son médecin, y compris pour les médicaments que l'on prenait éventuellement avant la grossesse.

Les maladies contagieuses présentent aussi des risques, car le système immunitaire des bébés est plus faible, ils sont donc plus sensibles aux infections. Il convient d'éviter si possible de s'y exposer, en suivant les mesures de prophylaxie recommandées pour chacune de ces maladies. Si malgré tout, l'une d'elles se déclare, il est nécessaire de consulter son médecin. Il peut arriver que l'on tombe enceinte alors que l'on était infectée par l'une d'elles, il faut également en informer l'équipe médicale au plus vite.
Enfin, un vieux proverbe populaire dit "qu'il faut manger pour deux" lorsque l'on attend un bébé. Il est complètement faux. Enceinte, il est déconseillé de suivre un régime hors avis médical, mais tout comme à l'ordinaire, c'est une alimentation variée et saine qui apportera le plus de bienfaits à la mère et à l'enfant.


Cette liste de règles et de risques peut sembler effrayante, mais ces précautions ne sont pas si difficiles à observer pour le bien-être de son bébé. La mise en œuvre de certaines s'installera très aisément, avec un peu de force de conviction vis-à-vis de soi-même et de son entourage. Pour d'autres, il ne faut pas hésiter à demander de l'aide tout au long du suivi de la grossesse. Cette hygiène de vie ne doit pas être source d'anxiété mais vue comme un soutien pour vivre une grossesse joyeuse, active et sans souci et pour accueillir un bébé en pleine santé.

Cet article vous a plu ?

L'hygiène de vie de la femme enceinte
Note: 0.0/5 (0 vote pris en compte)
Un commentaire ?
Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.
* champs obligatoires