La fécondation

La fécondation est la rencontre d'un spermatozoïde et d'un ovule. Rien de bien compliqué. Or, cette fusion est un événement presque miraculeux. En effet, la fécondation, pour qu'elle est lieu, doit réunir certaines conditions favorables à cet événement empreint de magie et de mystère…

L'ovulation, un phénomène typiquement féminin

L'ovulation est l'expulsion d'un ovule (ovocyte) par l'ovaire. Elle débute dès la puberté et s'achève avec la ménopause. En général, le cycle féminin se déroule sur 28 jours (sa durée, plus ou moins longue, varie d'une femme à une autre). Il démarre le premier jour des règles et s'achève au premier jour des suivantes. L'ovulation, elle, se produit le 14ème jour du cycle. Un ovule est donc libéré tous les 28 jours. Lors de cet événement, l'ovule expulsé de l'ovaire migre vers la trompe. Il a une espérance de vie assez courte: de 24 à 48 heures seulement. C'est précis et important dans le cadre d'un désir de grossesse. Car, il n'y a pas, bien entendu, de fécondation sans ovulation.

La fécondation, une épreuve de force et... de chance

Pour concevoir un enfant, le rapport sexuel devient un rendez-vous précis. Il tourne forcément autour de l'ovulation. La meilleure période se situant 4 jours avant le 14ème jour du cycle féminin et 24 heures après, toujours pour un cycle de 28 jours. A savoir que les spermatozoïdes, eux, ont une espérance de vie de trois à cinq jours dans le col de l'utérus. Au cours du rapport amoureux, lors de l'éjaculation, 400 millions de spermatozoïdes sont libérés dans le vagin. Pourtant, seule une faible quantité d'entre eux atteignent le col de l'utérus, du fait de l'acidité particulière du vagin défavorable à leur progression. Pourtant, progression vers l'ovule il y a, avec les plus vaillants des spermatozoïdes, qui au gré des mouvements de leur flagelle (sorte de queue), parviennent enfin au col de l'utérus. Ils ne sont alors plus qu'une centaine présents dans la cavité utérine. Ils remontent ensuite vers les trompes de Fallope, où les cils vibratiles, facilitent leur ascension vers l'ovule. L'ovule, qui rappelons-le, a été libéré au préalable par l'ovaire et dont la durée de vie est de 24 à 48 heures.

La fécondation, plus qu'une rencontre : un miracle

Nous y sommes donc au moment propice de la rencontre de deux gamètes reproducteurs différents, avec leur propre jeu de chromosomes bien distincts. Une fusion de cellules uniques qui donnera naissance, neuf mois plus tard, à un individu lui aussi unique au patrimoine différent de celui de ses parents.
C'est donc un seul de ces 400 millions de spermatozoïdes qui pénètre l'ovule. Rarement deux dans le cadre de grossesse gémellaire. A partir du moment où l'ovule est enfin fécondé, il met alors en place une membrane de fécondation imperméable aux autres spermatozoïdes. Une sorte de barrière protectrice. C'est alors que le spermatozoïde perd sa flagelle à l'extérieur. Son noyau, par contre, reste intact à l'intérieur.

Après l'effort, la vie, enfin

Après la fécondation, les noyaux respectifs des deux cellules reproductrices fusionnent également. Une cellule-oeuf voit le jour. La division cellulaire débute. La grossesse est en cours. Lorsque la fécondation a lieu, une hormone spécifique, Béta HCG, est produite par l'organisme de la future maman: elle permet une installation favorable de l'embryon dans l'endomètre. C'est cette hormone qui est décelée lors des tests sanguins en laboratoire afin d'établir un diagnostic de grossesse.

Par contre, si la fécondation échoue, les hormones féminines chutent brutalement et les menstruations apparaissent. Mais le cycle prochain est à considérer comme un nouveau rendez-vous pour concevoir la vie.

Cet article vous a plu ?

La fécondation
Note: 4.3/5 (4 votes pris en compte)
Un commentaire ?
Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.
* champs obligatoires