Vous avez 24 h : Foncez !

Les bonnes pratiques de la diversification alimentaire

Un enfant connait trois grandes étapes dans son alimentation. La première est exclusivement constituée de lait jusqu'à 4/5 mois. En effet, bébé ne se nourrit que de lait maternel ou infantile. Ce n'est qu'à partir de ses 4 mois révolus que peut commencer la diversification alimentaire de bébé. Cette grande étape de découverte des saveurs précède une alimentation d'enfant. Réussir la diversification alimentaire de son bébé est donc primordiale. Cependant, comme pour beaucoup de sujets concernant bébé, bon nombre de questions surviennent : Quels aliments lui donner ? Comment les introduire et en quelle quantité ? A quelle fréquence ? allobébé vous donne les clés de l'alimentation de bébé. Découvrez-les !

Les bonnes pratiques

La diversification alimentaire de bébé se déroule à partir des 4 mois révolus de votre enfant, de façon progressive et jusqu'aux 3 ans de l'enfant. Elle peut aussi commencer plus tard, entre 5 et 6 mois. Pour débuter la diversification alimentaire de bébé, demander conseil à votre pédiatre.

Attendre 4 mois

Les 4 mois de bébé correspondent à l'âge auquel bébé peut commencer à mastiquer des aliments. C'est aussi à cet âge que le lait ne couvre plus tous ses besoins.

Y aller progressivement

Respectez le rythme et les goûts de bébé. Le passage du liquide à des textures plus épaisses peut être déstabilisant pour votre petit. Pour habituer son palais à de nouvelles saveurs, au départ, diluez une cuillère de légume mixé dans son biberon de lait. Cette astuce permet de l'habituer aux nouveaux goûts. Mais attention, veillez à ne lui faire goûter qu'un seul légume à la fois.
Pour le familiariser avec des textures plus épaisses, vous pouvez aussi diluer une cuillère de fécule de céréales dans son biberon de lait. Choisissez des céréales sans gluten avant 6 mois.

Au fil du temps, bébé va s'habituer aux nouvelles saveurs et à une texture épaissie. C'est à ce moment que vous pourrez introduire les soupes ou les purées de légume. Mais en veillant bien à n'utiliser qu'un seul aliment à la fois.

Par ailleurs, si bébé refuse catégoriquement un aliment, ne le forcez pas, proposez-le lui à nouveau quelques jours plus tard. « Opération séduction » à répéter s'il le faut…

Faites-lui confiance

Bébé mange à sa faim. S'il n'en veut plus, c'est qu'il est rassasié. Ne le forcez pas à finir son assiette…


Maintenant que vous savez quelle attitude adopter, vous vous demandez surement comment mettre en place la diversification de bébé ? Pour vous aider, découvrez notre Calendrier de la diversification alimentaire !

Cet article vous a plu ?

Les bonnes pratiques de la diversification alimentaire
Note: 0.0/5 (0 vote pris en compte)
Un commentaire ?
Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.
* champs obligatoires