5 trucs pour mieux supporter les contractions

Après neuf longs mois à porter son bébé dans son ventre, il faut maintenant accoucher. L'accouchement est un phénomène qui se prépare à l'avance pour être bien sûr d'assurer lorsque le travail commence. Nombreuse sont les recommandations des obstétriciens à ce propos pour bien être prêt pour le jour J. Voici alors les astuces pour bien gérer ses contractions pendant l'accouchement.

Pour gérer au mieux les contractions, il faut bouger !

Comme on vient de le dire au début, il faut se préparer pour bien être prêt à l'accouchement. On peut tout au long de la grossesse marcher pendant quinze minutes par jour. Mais si vous n'avez pas le temps, ce n'est pas grave, il suffit pendant que le travail commence on soit en mouvement. Ce mouvement permet de mobiliser votre bassin et aide en même temps le bébé à descendre. L'étirement aussi aide beaucoup à réduire la contraction. Lors de la contraction, les femmes ont tendances à se contracter aussi, alors que cette position augmente la douleur. Il faut alors se détendre et faire quelque étirement pour pouvoir faciliter le travail. Pour se faire, le futur papa soit se tenir debout avec une écharpe et la future maman alors s'accroupit et tient le bout des écharpes, c'est alors que le père recule un peu pour pouvoir exercer une force de traction qui diminue la douleur ressentie lors des contractions consécutives.

Respirer

Il faut bien respirer pendant le pré-travail, pour bien se faire, il faut respirer pendant que la contraction arrive. Cela vous permet de rester sereine et de ne pas penser à la douleur causer par les contractions. Il faut alors prendre une grande inspiration avant le début de chaque contraction et relâcher son souffle après le passage des contractions. La respiration permet d'oxygéner l'utérus qui est un muscle, et un muscle a besoin de beaucoup d'oxygène pour bien fonctionner. Si l'utérus est bien oxygéné, les contractions seront de moins en moins douloureuses. En respirant, vous oxygénez aussi votre bébé qui a besoin d'oxygène pour sortir.

Se mettre sur le côté et se faire masser

Parfois lorsque les contractions surviennent, on a du mal à trouver une position qui soit confortable. Mettez-vous du côté droit du lit un certain moment, puis changez de position en vous mettant sur le côté gauche pour éviter la compression de la veine cave. Lorsque vous bougez, cela aide le bébé à se frayer un chemin dans le bassin. Il suffit de ne pas bouger brutalement et de ne pas rester dans la même position trop longtemps. En même temps, il faut mettre des coussins entre les jambes, et il faut les élevés aussi haut que possible, cela va faciliter le passage du bébé et aussi vous permettre de vous dégourdir les jambes. Le fait d'être massé et toucher par votre mari ou celui qui vous accompagne rend la douleur plus supportable et vous aide à vous relaxer. Il permet aussi de détendre les muscles ce qui réduit largement les contractions, et en même temps aide à faire partir l'anxiété.

Prenez un bain chaud

Prendre un bain chaud favorise la relaxation des muscles et facilite le travail. Pour pouvoir être efficace, la totalité du ventre doit être immergée complètement dans l'eau, cela aide le bébé à mieux se positionner. L'eau chaude favorise la circulation sanguine et aide les muscles à se relâcher et ainsi diminue la douleur dans le premier stade de l'accouchement. Mais rester trop longtemps dans le bain ne serait pas bon ni pour le bébé ni pour la mère, certes il diminue largement les contractions, mais ralentit en même temps le travail. Donc après une heure, il faut en sortir. En même temps, bouger, mais sans faire de mouvement brusque peu aussi aider.

Demander à avoir un anti spasmodique à votre médecin

Avoir recourt à des astuces ou des remèdes naturels sont les plus favorables, que ce soit pour la mère ou pour la santé du nouveau-né. Cependant, lorsque la douleur devient insupportable, même après plusieurs tentatives de les atténuer par les méthodes naturelles, la dernière solution étant de demander au médecin des antis spasmodiques. Un anti spasmodique est un médicament qui fait cesser les spasmes qui se localisent au niveau des muscles blancs que nous ne pouvons pas contrôler. C'est au médecin traitant de définir les antis spasmodiques adéquats à ses patients, mais il faut noter que l'utilisation de ces médicaments peut engendrer des effets secondaires sur la santé de la mère ou bien du bébé. Les effets secondaires qui peuvent survenir sont la sécheresse buccale et/ou oculaire, une augmentation de la fréquence cardiaque, etc.

Cet article vous a plu ?

5 trucs pour mieux supporter les contractions
Note: 0.0/5 (0 vote pris en compte)
Un commentaire ?
Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.
* champs obligatoires