Bouchon muqueux : la perte, son aspect... tout savoir !

Le bouchon muqueux vous intrique au plus haut point ? Nous allons tout vous dire sur ce bouchon commun à toutes les femmes enceintes : d'où vient t'il ? A quoi sert-il ? Que signifie la perte du bouchon muqueux ? Etc.

Notre newsletter pour vous accompagner

allobébé vous accompagne tout au long de votre grossesse et lors des premiers mois avec bébé ! Retrouvez nos conseils et bons plans dans nos newsletters !

La formation du bouchon muqueux

La formation du bouchon muqueux est un phénomène physiologique naturel qui se passe dans le corps de la femme. A l'entrée du col de l'utérus, chaque femme secrète une substance gélatineuse (la glaire cervicale), de couleur blanche ou claire, parfois contenant du sang. Avant la grossesse, cette glaire s'évacue naturellement chaque mois avec les règles. On peut assimiler l'écoulement de cette matière à des pertes blanches glaireuses. Cette sécrétion est utile pour favoriser l'accès des spermatozoïdes à l'utérus et aux trompes, et aide ainsi à la fécondation de l'ovule. Dès que celle-ci a eu lieu, la glaire devient plus consistante et forme un bouchon qui empêche les germes infectieux d'arriver jusqu'au fœtus. A partir de ce moment, on l'appelle le Bouchon Muqueux. Pendant la grossesse, ce bouchon se reconstitue et se renouvelle naturellement, assurant une protection efficace contre toutes les infections intra-utérines. Normalement, ce bouchon doit rester en place pour ne pas mettre le fœtus en danger. Mais, la nature en décide quelquefois autrement...

Différents aspects du bouchon muqueux

En principe, toutes les femmes enceintes perdent à un moment donné le bouchon muqueux, mais peu sont capables de dire et de savoir de quoi il s'agit vraiment. Le bouchon muqueux est généralement blanc, parfois blanc-gris ou même rosé. Il peut prendre une teinte plus foncée, entre beige et marron, et contient quelquefois des filaments de sang. Certaines femmes affirment avoir vu leur bouchon de couleur verdâtre. Ces différents aspects n'ont toutefois rien d'anormal et d'inquiétant, et varient d'une femme à l'autre. La consistance du bouchon muqueux ressemble à un blanc d'œuf cru, qui s'épaissit tout au long de la grossesse, assurant l'étanchéité de l'orifice du col de l'utérus, pour protéger les membranes des mouvements mécaniques et des microbes. Il a un petit volume, sa couleur est variable et son odeur fétide. Il se peut que le bouchon s'évacue en cours de grossesse, mais là encore, rien d'inquiétant pour la mère et l'enfant; il est toutefois conseillé de consulter son gynécologue pour se rassurer et constater que tout est normal. A partir de là, la grossesse continue et il peut se passer plusieurs semaines sans que d'autres éléments du bouchon muqueux ne s'échappent. Il faut toutefois être vigilant, surtout si des contractions surviennent fréquemment. Dès l'instant où elles ne sont pas répétitives, il s'agit seulement de douleurs normales, dues à la pression de la tête du bébé, sur le col utérin. C'est un évènement commun sans gravité pour la grossesse.

Le bouchon muqueux au cours de la grossesse

La nature étant bien faite, le bouchon se régénère durant la grossesse, pour consolider son efficacité. Mais il arrive que pendant les trois derniers mois, la perte de ce bouchon survienne, sans pour autant être annonciateur de l'accouchement. La plupart du temps, la femme ne s'en aperçoit pas, car il se mêle à des sécrétions vaginales naturelles, toujours plus abondantes pendant la grossesse. Elle peut le perdre aussi sans le savoir, en allant aux toilettes, ou pendant sa douche. Cette perte étant indolore, peu de femmes s'en aperçoivent. Cela peut être dû à des contractions physiologiques du muscle utérin, phénomène naturel qui se déclenche à partir du 4e mois : ce qui n'a rien de commun avec les contractions de l'accouchement. En fin de grossesse, lorsque le col commence à s'ouvrir et à se raccourcir, le bouchon muqueux devient plus fluide et s'échappe. Il n'est pas facile pour la femme de se rendre compte de la perte de son bouchon muqueux, car il peut se produire au cours du dernier mois et être assimilé à des pertes blanches. Son volume est insignifiant (équivalent à une cuillère environ) et peut passer inaperçu. Il faut noter cependant que toutes les femmes ne perdent pas leur bouchon au même moment de leur grossesse, et il arrive aussi que son évacuation se produise progressivement quelques semaines avant l'accouchement.

Quelle attitude adopter quand on perd le bouchon muqueux ?

Perdre le bouchon muqueux n'est pas forcément le signe que l'accouchement est imminent, surtout s'il reste encore du temps avant la date prévue. S'il n'y a pas de contractions ni perte des eaux, il n'y a pas lieu d'aller à la maternité. On confond souvent la perte du bouchon avec la perte des eaux (plus liquide). Cette perte n'expose pas la mère à une infection, quelle que soit la date prévue pour l'accouchement. Il arrive même que le bouchon s'évacue par petite quantité à la fois, et donc s'étale sur plusieurs jours. Il n'y a rien d'anormal à ce que le fait de perdre ce bouchon intervienne en fin de grossesse, sans pour autant déclencher l'accouchement. C'est quand même le signe que le col de l'utérus est en train de se modifier et que la fin de la grossesse approche. Là encore, rien d'inquiétant tant que les contractions n'ont pas commencé, mais il vaut mieux observer un repos pour mener à bien le terme de cette grossesse. Il en va de la santé de la mère et du bébé. Mener une grossesse à terme est le premier souci des futurs parents, et la mère est bien consciente qu'elle doit prendre soin d'elle et se reposer le plus possible, surtout si près du but. La perte du bouchon muqueux est le signe annonciateur, bien que la relation avec un accouchement imminent ne soit pas d'actualité.

Le bouchon muqueux à l'accouchement

En revanche, si des contractions douloureuses et rapprochées se font sentir, ces signes signifient simplement que le "travail" a déjà commencé, et que l'accouchement est proche. Donc, direction la maternité sans tarder. C'est quelquefois pendant le trajet jusqu'à la maternité que le bouchon muqueux et la perte des eaux surviennent. Si le bouchon muqueux n'a pas été perdu avant, la dilatation du col de l'utérus va l'expulser pour laisser le passage du bébé. C'est également le moment où la poche des eaux est percée, et où les contractions s'intensifient et se rapprochent : l'accouchement est en route. C'est l'heure de la péridurale pour calmer les douleurs.

Cet article vous a plu ?

Bouchon muqueux : la perte, son aspect... tout savoir !
Note: 3.7/5 (54 votes pris en compte)
Un commentaire ?
Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.
* champs obligatoires
chender 11/02/2016 à 08 h 53 min

Bonjour moi je suis a33SA et ce matin en me levant jai du liquide qui a couler le long de ma jambe (un filet) quand je suis essuyee ca avais laspect dun peu de blanc doeuf . Jai parfois des contractions je les sent mais pas non plus atroces.. Et jai le bassin qui travail beaucoup de la a ne plus pouvoir marcher parfois. Pourriez vous m'éclairer? Merci

Une réponse ? Un commentaire ?
Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.
* champs obligatoires
Mathilde 16/03/2016 à 11 h 02 min

Bonjour les filles
Voilà je pense avoir perdu le bouchon muqueux hier mais est-ce possible de le perdre à bientôt 7 mois (date de terme le 26 mai )

Une réponse ? Un commentaire ?
Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.
* champs obligatoires
Maud 13/08/2016 à 13 h 51 min

J'ai perdu ce jour mon bouchon muqueux a 1 semaine de mon terme. Cet article m'a permis de m'assurer qu'il s'agissait bien du bouchon muqueux. J'ai appelé ma maternité pour savoir quoi faire. Rien m'a dit la sage femme. Je voulais confirmation et surtout savoir à quoi servait vraiment le bouchon et qu'est ce qui avait provoqué son évacuation. Cet article a bien répondu à mes interrogations.

Chacha 24/10/2016 à 17h41
Pourquoi finir l'article avec cette phrase : "'est l'heure de la péridurale pour calmer les douleurs." Et mettre la perte des eaux et du bouchons muqueux au même titre que la péri ??? Alors que l'un est naturelle alors que l'autre ne l'est pas ...
Une réponse ? Un commentaire ?
Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.
* champs obligatoires