10 idées de restaurants adaptés aux bébés

Devenir parents est indéniablement une source de satisfaction, mais également de grandes interrogations. Une fois l'enfant arrivé, la vie quotidienne continue et ses petits plaisirs également. Toutefois, ce qui était improvisable sur un coup de tête devient à présent une pratique à raisonner en prenant une multiplicité de facteurs en considération : heure, lieux, durée, matériel… Les sorties au restaurant n'échappent pas à ce constat : là où le menu et l'envie du moment conditionnaient le plaisir, désormais c'est la capacité à voir le repas se dérouler sans pleurs, sans crises et sans regards réprobateurs qui sera le gage ultime de satisfaction et de détente. Malgré ces paramètres qui peuvent sembler anxiogènes, il faut garder une vision positive des choses : une sortie au restaurant est une preuve d'ouverture vers l'extérieur et donc de socialisation, elle témoigne donc des liens amicaux ou intimes des parents tout en participant à l'éducation de l'enfant. Comme tout apprentissage, la fréquentation de la restauration collective s'inscrit dans une progression qui peut connaître quelques ratés, mais qui peut également être facilitée par quelques petites astuces…

Aller déjeuner ou dîner à l'extérieur avec son bébé n'implique pas les mêmes contraintes selon l'âge de l'enfant, entendons donc par le terme de « bébé » un enfant depuis la naissance jusqu'à trois ans.

Entre 0 et 6 mois

A cet âge, l'enfant peut être emmené à peu près partout à condition d'être équipé d'un minimum de matériel de puériculture si le repas venait à durer. Il peut être utile d'arriver tôt au restaurant afin de pouvoir se positionner à son aise avec une poussette par exemple et choisir ainsi la place que l'on souhaite occuper sans créer de tension avec les serveurs ou les voisins de table. Lorsque les conditions climatiques le permettent, pourquoi ne pas songer également à occuper une place en terrasse en prévoyant une petite couverture pour pallier les températures de soirées plus fraîches ? Afin de changer votre bébé, la plupart des restaurants (notamment de grandes chaînes telles que Buffalo grill, Hippopotamus, Casino cafétéria, Flunch, Courtepaille…) sont dotés d'un espace à langer. Pour le faire manger, il est possible de demander un verre d'eau bouillante ou bien de partir de chez soi avec un thermos afin d'obtenir une température idéale pour préparer un biberon.

Entre 6 et 18 mois

En phase de diversification alimentaire, il est possible d'amener votre propre petit plat en demandant à vous le faire réchauffer. Toutefois, certains restaurants proposent une gamme de menus bébés : à partir de 6 mois pour les selfs comme Flunch ou Casino cafétéria, ou à partir d'un an pour une enseigne telle que Pizza Paï. Certaines initiatives sont en voie de développement à l'instar de la marque Bébés Futés qui fournissent des établissements de la côte normande et étendent leur offre un peu partout en France. Le concept est simple : une box bébé déclinable en trois âges (6/8 mois, 12 ou 18 mois) composée d'un repas incluant des légumes, du poisson ou de la viande, un dessert, une couche et une surprise pour un tarif d'environ 6 euros. En cas de déjeuner sur le pouce, les magasins Ikéa offrent un petit pot pour la consommation d'un plat dans leur espace restauration. Par ailleurs, des couches sont disponibles sur demande à l'accueil. Enfin, bavoirs, chaises hautes et chauffe-biberon sont gracieusement mis à disposition. Il est à noter que la quasi-totalité des restaurants, tous types confondus, disposent désormais de chaises hautes. Si l'enfant s'impatiente, penser dès les premières dents apparues, à proposer un petit morceau de pain pour l'occuper le temps pour les parents de finir leur propre repas. En cas de désintérêt pour cette proposition, il est possible d'attacher quelques petits jouets à la poignée de la poussette pour l'occuper (à condition de les choisir silencieux…).

De 18 mois à 3 ans

Cette période est plus délicate à aborder, mais néanmoins tout à fait surmontable. L'enfant réalise que tout autour de lui est source de stimulation, qu'il agit sur le milieu qui l'environne, et qu'il traverse sa phase d'opposition au cours de laquelle caprices et refus de certains aliments peuvent transformer les repas à l'extérieur en véritable casse-tête.

Il importe de s'orienter vers des restaurants où le service ne dure pas trop longtemps afin d'éviter que l'enfant ne s'impatiente de trop. Pour éviter cela, certaines enseignes de restaurants de type grill, cafétéria ou self mettent à disposition des sets à colorier avec des crayons de couleur en cire pour gribouiller ailleurs que sur le set de table. Les fast-foods (Mc Donald, KFC, Quick…) offrent des surprises en même temps que le repas lui-même. Après avoir commandé, penser à emmener l'enfant aux toilettes pour plus de tranquillité une fois à table.


Beaucoup de restaurants offrent à la carte des menus pour les enfants, mais selon l'appétit de celui-ci, les quantités peuvent souvent être trop importantes et la nourriture gâchée. A cet âge, souvent on grignote plus qu'on ne mange… Afin d'éviter les gâchis et les pleurs, on peut s'orienter vers des saveurs personnalisables et globalement consensuelles : pourquoi ne pas opter pour une crêperie ou une pizzeria ? D'autant plus que ces plats sont souvent déclinables en format mini, et facilement finis par un des deux parents. Concernant les cuisines du monde, il est tout à fait possible d'aller dans ce type de restaurant avec son enfant : les formules à manger avec les doigts ou en petites quantités sont adaptées à la découverte alimentaire. Un restaurant espagnol avec une formule tapas laisse la possibilité de lui faire consommer du pain, du jambon, du fromage, de la pomme de terre… Des mezze libanais donnent l'opportunité de picorer avec les doigts des beureks au fromage, des fatayers aux épinards, de tremper des morceaux de pain dans du tzatziki… un établissement indien permet de découvrir le naan au fromage, le kulfi, un gâteau de semoule, ou de gouter au lassi, yaourt à boire local. Par ailleurs, de plus en plus d'établissements peuvent emballer les restes afin de les emporter, ainsi le plaisir de la découverte est préservé au détriment du gaspillage et permet d'écourter le repas en cas de crise majeure.

Ainsi la sortie au restaurant permet aux parents de sortir et de faire découvrir à l'enfant les joies de la convivialité de la table. Toutefois, pour lui c'est un apprentissage qui se fait sur la régularité : avec ses progrès et ses régressions. Afin de lui permettre de bien comprendre ce qui sera attendu de lui, il ne faut pas hésiter, lorsqu'il est en âge de comprendre et avec des mots simples, à lui expliquer les règles de l'endroit qu'il va fréquenter : on ne crie pas, on ne court pas…et ne pas oublier de lui dire qu'on est fier de lui, qu'il devient grand lorsqu'il s'est bien comporté. A savoir enfin que des restaurants « kid / baby friendly », centrés sur les besoins parents/enfants, se développent partout en France et permettent parfois même d'y allaiter.

Cet article vous a plu ?

10 idées de restaurants adaptés aux bébés
Note: 5.0/5 (1 votes pris en compte)
Un commentaire ?
Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.
* champs obligatoires