11 solutions pour soulager les hémorroïdes enceinte

Les crises d'hémorroïdes sont provoquées par la dilatation des veines situées autour de l'anus ; cela provoque des démangeaisons, des brûlures, des douleurs et parfois une sensation de pesanteur. Dans la majorité des cas, elles apparaissent durant le 3ème trimestre de la grossesse (notons toutefois qu'elles peuvent se développer à des stades plus précoces de la grossesse chez certaines femmes) et s'accompagnent généralement de saignements (ce qui peut être très gênant). Mais ces soucis intimes embarrassants sont vécus comme un tabou et les femmes n'aiment guère en parler aux médecins. Pourtant, la première chose qu'elles doivent se dire c'est que les hémorroïdes sont un problème très courant et de nombreuses personnes en souffrent. Il est recommandé de se faire soigner très rapidement, car les risques de complications (apparition de caillots, douleurs aiguës et chroniques, …) sont très élevés. Ci-dessous sont listés quelques remèdes et astuces pour s'en débarrasser.

Les suppositoires ou les pommades (pour les femmes qui ont une sensation de pesanteur et des écoulements de sang)

Il s'agit d'hémorroïdes internes (à l'intérieur de l'anus). Elles se reconnaissent grâce à un écoulement de sang rouge vif qui éclabousse la cuvette des toilettes. Elles s'accompagnent généralement d'une sensation de pesanteur ou d'inconfort. Le traitement consiste à appliquer une pommade (ou un suppositoire) ; cette dernière permettra notamment de régulariser le transit intestinal. La prise à fortes doses de veinotoniques à base de ginkgo biloba ou de diosmine est aussi très efficace et permet à la fois d'atténuer les symptômes et de réduire considérablement la durée des crises. Il est recommandé aux femmes enceintes d'éviter les efforts importants, surtout ceux qui sont susceptibles de provoquer des contractions abdominales (planche à voile, gymnastique sur la plage) pendant la période des crises.

Les antalgiques et les crèmes

Si une femme enceinte voit apparaitre une boule très douloureuse (mais qui ne saigne pas) à l'extérieur de son anus, alors il s'agit certainement d'une thrombose. Si celle-ci n'est pas accompagnée de fièvre ou d'autres symptômes, alors le caillot disparaitra tout seul au bout de quelques jours. Par mesure de précaution, il est recommandé d'appliquer une crème apaisante sur la boule 2 à 3 fois par jour. Ce traitement doit être associé à la prise d'antalgiques (paracétamol, tramadol, …) ; notons que l'aspirine est à éviter, car elle peut provoquer des saignements. Lorsque tous les symptômes auront disparu, les patientes devront quand même consulter un médecin (ce dernier confirmera le diagnostic et vérifiera qu'aucune maladie sous-jacente ne s'est développée).

La camomille

Une étude menée en Allemagne sur 200 personnes souffrant d'hémorroïdes a permis de démontrer les bienfaits de cette plante. Elle peut être utilisée sous forme de lingettes ou de bains de siège : mettez quelques feuilles de camomille dans un litre d'eau et portez à ébullition. Laissez reposer pendant 15 à 20 minutes, puis buvez.

L'huile d'olive

Versez quelques gouttes d'huile d'olive sur un morceau de coton et appliquez sur la zone douloureuse (de préférence dans la nuit).

Les figues

Mettez 3 figues sèches dans un litre d'eau, portez à ébullition et laissez reposer pendant quelques heures. Avant de vous coucher, mangez les 3 figues.

L'orme rouge

Les feuilles de cet arbre soulagent rapidement les symptômes des hémorroïdes.

Versez 100 g de poudre d'écorces dans un litre d'eau et portez à ébullition jusqu'à obtention d'une pâte épaisse. Cette dernière devra être appliquée en cataplasme sur les zones affectées.

Le bleuet et le gel d'aloès

Cueillez quelques feuilles fraiches de bleuet (entre 55 et 120 g) et mangez-les 3 fois par jour. Par la suite, appliquez du gel d'aloès que les zones douloureuses.

Les glaçons

L'application de glaçons sur les zones affectées permet d'atténuer temporairement les douleurs. Il est toutefois recommandé de ne jamais les appliquer directement sur les hémorroïdes : il est préférable de les emballer dans une serviette et de poser cette dernière sur les hémorroïdes pendant au moins 30 minutes. Si vous ressentez une gêne, arrêtez immédiatement.

Les bains de siège

En plus d'atténuer les douleurs causées par l'affection et de stopper les saignements, cette méthode permet également de résorber rapidement les hémorroïdes et de tonifier les vaisseaux sanguins.

Préparation

• Prenez quelques feuilles de noyer, de la citronnelle et une poignée d'écorces de chêne séchées ;
• Mettez tous ces éléments dans un litre d'eau et portez à ébullition (pendant au moins 10 minutes) ;
• Laissez infuser pendant 15 minutes, puis filtrez ;
• Lavez-vous avec ce mélange 3 fois par jour (matin, midi et soir).

Afin de tonifier les veines, il est recommandé d'appliquer des huiles essentielles sur les zones affectées (3 gouttes d'hélichryse et 4 gouttes de cyprès).

La cristalline d'alun

Bien qu'il soit généralement utilisé pour soigner les petits saignements et les coupures, l'alun (sulfate de potassium et d'aluminium) est un excellent remède contre les hémorroïdes. Il est disponible dans les commerces sous forme de cristaux, de stylos ou de poudre.

Préparation

• Versez 200 g d'alun dans un litre d'eau et portez à ébullition ;
• Laissez reposer pendant quelques heures jusqu'à obtention d'une pâte saturée ;
• Humidifiez un morceau de coton et placez-le sur votre rectum ;
• Répétez l'opération 2 fois par jour.

Pour des résultats rapides, l'opération pourra être répétée 5 à 6 fois par jour (sachez néanmoins que l'alun est une solution très concentrée et qu'une utilisation régulière est susceptible d'abimer les tissus).

Le marronnier d'Inde

Grâce à ses propriétés veinotoniques et ses effets anti-inflammatoires, il est très efficace pour lutter contre les hémorroïdes. Il peut être utilisé sous forme de crèmes, de gélules, de comprimés ou de suspensions de plantes fraiches.

En plus de ces remèdes, les femmes enceintes devront aussi faire attention à leurs émotions (celles-ci sont également susceptibles de provoquer l'apparition d'hémorroïdes). Colères, tensions, stress, … sont donc à éviter.

Sources :

http://www.alternativesante.fr/circulation/hemorroides-l-automedication-qui-marche
http://www.hemoroidetraitement.com/hemorroides-grossesse/
http://www.topsante.com/medecine/circulation-sanguine/hemorroides/soigner/des-traitements-naturels-contre-les-hemorroides-611102

Cet article vous a plu ?

11 solutions pour soulager les hémorroïdes enceinte
Note: 5.0/5 (1 votes pris en compte)
Un commentaire ?
Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.
* champs obligatoires