La césarienne itérative

La césarienne est une intervention chirurgicale. Elle extrait l'enfant grâce à une incision dans l'utérus. Lorsqu'on accouche par césarienne, on parle d'un accouchement « par voie haute ». De nombreuses pathologies nécessitent un tel accouchement.

On appelle itérative une césarienne qui est pratiquée sur une mère qui a déjà accouché par césarienne.

Pourquoi une césarienne itérative ?

Elle est généralement proposée à la femme à cause d'un utérus déjà cicatriciel et la crainte d'adhérences dues aux césariennes précédentes. Les médecins redoutent la rupture de l'utérus durant le travail ainsi que d'autres risques après une première césarienne : le placenta peut présenter des anomalies d'implantation et le médecin peut trouver aussi des d'adhérences. C'est à dire des problèmes de cicatrisation. La peau incisée durant la première césarienne a cicatrisé de manière anormale et il se peut que la paroi de l'utérus se colle à celle de la vessie ou à d'autres organes.

Avant d'ouvrir, il est impossible de connaître l'état des tissus. S'il n'y a pas de césarienne les adhérences posent des difficultés et retardent le travail, il peut alors y avoir une souffrance fœtale et le praticien est obligé de pratiquer une césarienne en urgence ce qui réclame de nombreuses minutes. Si la césarienne est décidée pendant le travail, elle crée beaucoup plus de complications que si elle est décidée calmement avant.

La césarienne itérative

La Haute Autorité de la Santé estime qu'un utérus cicatriciel est considéré comme une situation clinique pour faire une césarienne itérative. Le déroulement d'une césarienne itérative est le même que pour toutes les autres césariennes. L'incision sera faite au même endroit sur la peau et le médecin peut parfois améliorer la première cicatrice. Cette césarienne peut être plus longue que la première si la gynécologue trouve des adhérences de l'ancienne cicatrice. Les effets indésirables d'une césarienne itérative sont exceptionnels.

Si malgré tout, la mère décide d'accoucher par voies naturelles, cela peut très bien se passer mais elle doit être informée des risques. Il lui est demandé de savoir tous les avantages et les inconvénients de l'accouchement par voie vaginale et de la césarienne itérative. Cet accouchement va demander une surveillance plus importante : pendant le travail, un monitoring fœtal va surveiller les saignements et surtout les souffrances de l'enfant.

Après l'accouchement naturel, le médecin sera obligé d'introduire sa main dans l'utérus pour bien vérifier que la cicatrice a bien tenu. Les avis médicaux demeurent encore très partagés sur la question et beaucoup d'hôpitaux ne laissent plus le choix à la mère et proposent directement l'accouchement chirurgical. Les suites opératoires de la césarienne itérative sont exactement les mêmes que celles de la première césarienne.

Les discussions médicales sur les césariennes itératives sont extrêmement nombreuses. Beaucoup de mères préféreraient un accouchement naturel et les médecins préfèrent souvent pratiquer cette césarienne pour prendre moins de risque et offrir plus de confort à l'enfant à naître.

Cet article vous a plu ?

La césarienne itérative
Note: 4.0/5 (1 votes pris en compte)
Un commentaire ?
Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.
* champs obligatoires