Comment accoucher sans douleur ?

L'accouchement est un événement très particulier pour les femmes enceintes. Bien entendu, c'est le moment où bébé va sortir du ventre de sa mère. Cependant, il faut noter que l'accouchement varie d'une femme à l'autre. Mais ce qui est sûr c'est que le travail va être accompagné d'une douleur atroce. Alors, est-il possible de ne pas avoir mal lors de l'accouchement ? Voici quelques méthodes que vous pouvez adopter pour accoucher sans douleur.

Bénéficiez un maximum de soutien

Quand le grand jour arrive, faites en sorte que votre conjoint, votre mère ou une personne qui vous est importante soit présent. Même si vous avez confiance en vos capacités, n'oubliez pas que vous avez besoin d'un soutien moral pour affronter la douleur pendant le travail. Que ce soit à l'hôpital ou à la maison, la personne qui vous accompagne est là pour vous réconforter. C'est ainsi que vous pouvez mieux gérer la douleur durant l'accouchement. Sachez que le soutien constitue également un moyen qui permet de raccourcir la durée du travail, de réduire l'anxiété et de favoriser l'accouchement vaginal. Notez qu'au-delà du moment de l'accouchement, le soutien du conjoint a des effets positifs comme le renforcement du lien entre le couple et l'établissement rapide du lien entre le père et l'enfant.

Bougez-vous et variez vos positions

Se déhancher est une réaction automatique quand on a mal au niveau des hanches. Voilà pourquoi on voit souvent des futures mamans qui se déhanchent dans les couloirs de la maternité. Pour atténuer la douleur, vous pouvez aussi vous déhancher sur un grand ballon. Outre cela, essayez de marcher entre les contractions. Le fait de bouger facilite et accélère la descente de bébé au sein de votre bassin. Cela améliore également votre confort. Il est aussi conseillé de changer de position toutes les 10 minutes pour ne pas avoir trop mal tout en améliorant l'apport sanguin vers votre petit bout. Évitez surtout la position sur le dos pendant de longues minutes, car cela rend la descente de bébé plus difficile et ne favorise pas l'ouverture de votre bassin. Il existe trois positions que vous devez adopter durant le travail. La première c'est la position verticale. Dans ce cas, vous pouvez vous assoir, vous accroupir ou encore rester debout pendant quelques minutes pour que le col se dilate rapidement. La deuxième position dite latérale consiste à se coucher sur le côté pour profiter de quelques secondes de repos tout en accélérant le travail. La dernière position est la penchée vers l'avant. Cela permet de faciliter la rotation de bébé au sein de votre utérus. N'hésitez pas à vous appuyer sur des accessoires comme le ballon, les coussins, la chaise et la barre pour chacune de ces positions.

Détendez-vous et laissez votre corps effectuer son travail

Gardez toujours en tête que l'accouchement est un événement tout à fait naturel. Le corps féminin a été déjà programmé pour un tel travail. Pour cela, inutile de paniquer. Détendez-vous et faites confiance à votre corps. Pour apaiser la douleur, mettez sur votre ventre ou vos reins quelques bouillottes. La chaleur a pour avantage de vous soulager durant le travail. Vous pouvez vous détendre en prenant une douche chaude si cela est possible. Respirez profondément afin de gonfler votre ventre et expirez plus lentement pour que vos muscles se relâchent. Cela améliore aussi l'oxygénation de votre bébé. Permettez-vous d'écouter de la musique depuis votre baladeur ou encore de chanter si cela vous soulage.

Demandez la péridurale

Vous avez choisi d'accoucher sans péridurale, mais la douleur devient insupportable ? Inutile de vous culpabiliser, car l'essentiel est la venue de bébé. La péridurale est un produit anesthésique qui a pour but de freiner la transmission de la douleur qui résulte des contractions de l'utérus et du passage de bébé vers la sortie. Elle peut-être réalisée dès que le col sera dilaté de deux à trois centimètres. Vous pouvez en bénéficiez si vous ne présente ni de fièvre ni de problèmes de coagulation sanguine ni d'une infection au niveau de votre dos au moment du travail. Lors de l'injection de la péridurale, vous allez ressentir une douleur en bas de votre dos, mais cela ne dure que quelques secondes. Ce produit anesthésique n'a aucun effet sur votre bébé. Même s'il est injecté dans le dos, il ne présente pas de risque de paralysie chez la mère puisque la moelle épinière se trouve un peu plus loin de l'espace péridural. Il est possible de ressentir des maux de tête ou encore des douleurs lombaires après la mise au monde de bébé, mais cela n'est que passager.

Faites-vous masser !

Sur ce, nul besoin de faire venir un masseur ou une masseuse professionnel. La personne qui vous accompagne pendant l'accouchement fera l'affaire pour atténuer votre douleur. Le massage est idéal au cours du premier stade de travail c'est-à-dire au début des contractions. Il permet de détendre vos muscles et de diminuer l'anxiété. Il optimise également la circulation du sang et réduit la transmission des influx douloureux des contractions.

La sophrologie pour un accouchement moins douloureux

La sophrologie est désormais une technique très utilisée dans le cadre de l'accouchement. Elle consiste à vous apprendre à vous détendre et à respirer correctement pendant le travail. L'objectif de cette méthode est de toucher un certain niveau de concentration pour que vous ayez des pensées positives, ce qui réduit facilement la perception des douleurs des contractions. Vous pouvez aussi choisir l'accouchement sous hypnose dans le cas où vous choisissez d'accoucher de façon naturelle. Cependant, ces deux techniques ne peuvent pas être utilisées chez les femmes enceintes ayant des antécédents de troubles psychiatriques.

Afin de mieux vivre chaque étape de l'accouchement, faites en sorte de vous préparer physiquement et moralement quelques semaines avant. Cela vous permet d'être plus sereine le jour où bébé quittera votre ventre. En matière d'accouchement, le plus important c'est de savoir gérer la douleur surtout si vous avez choisi d'accoucher naturellement. Ayez confiance que votre corps est capable d'accoucher. Ne vous préoccupez ni de la fréquence des contractions ni des centimètres de dilatation. Tout cela risque de vous rendre nerveuse.

Cet article vous a plu ?

Comment accoucher sans douleur ?
Note: 5.0/5 (1 votes pris en compte)
Un commentaire ?
Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.
* champs obligatoires