Enceinte : mon taux de glycémie est-il normal ?

Une des périodes les plus importantes dans la vie d'une femme est la grossesse. Mais celle-ci demande aussi une surveillance méticuleuse. Cette dernière se réalise au cours de nombreux examens qui sont obligatoires. Quand on est enceinte, on doit être examinée chaque mois, et ce, jusqu'au 7ème mois de grossesse. Au cours des derniers mois avant la naissance de bébé, ces examens doivent être effectués toutes les deux semaines et de manière régulière en cas de maladie. Parmi les examens de grossesse figure la recherche de glycémie qui peut révéler un diabète gestationnel. Cet article va vous permettre d'en savoir davantage sur la glycémie.

Glycémie : c'est quoi exactement ?

La glycémie est la présence de sucre dans le sang. La régulation de la glycémie est faite par le pancréas. Le pancréas fabrique une hormone : l'insuline. L'insuline a pour rôle principal de faire baisser le taux de sucre dans le sang.

Le taux de glycémie est régulièrement mesuré durant la grossesse car un taux très élevé de sucre dans le sang peut être caractéristique d'un diabète gestationnel. Dans ce cas de figure, plusieurs précautions sont alors à prendre pour protéger la maman et assurer le bon développement du fœtus.

Le contrôle du taux de glycémie

Un taux élevé de glycémie n'entraîne pas de symptômes. Ce trouble n'est donc pas visible. C'est pour cela qu'il est nécessaire de procéder par précaution à des analyses au moyen de prises de sang. Toutes les femmes enceintes font généralement une analyse au deuxième trimestre de la grossesse. Les femmes plus exposées aux risques de diabète gestationnel feront un premier examen au premier trimestre, avec une prise de sang, et un autre examen au deuxième trimestre, avec une HGPO. L'HGPO est une HyperGlycémie Provoquée par voie Orale. La femme enceinte boit une solution contenant 75g de glycose. Son taux de glycémie est mesuré au moyen de prises de sang, lorsqu'elle est à jeun, puis une heure, puis deux heures après l'ingestion de la boisson sucrée. Cet examen permet d'observer comment le pancréas régule la glycémie.

Les différents taux de glycémie

Au premier trimestre (entre 7 et 12 semaines), la glycémie est mesurée à jeun au moyen d'une prise de sang. Elle doit être inférieure à 0,92 g/l

Au deuxième trimestre (entre 24 et 28 semaines), la glycémie est mesurée à jeun au moyen d'une prise de sang, puis avec une HGPO (hyperglycémie provoquée par voie orale) suivie de deux prises de sang. Les résultats sont normaux si :

  • la glycémie à jeun est inférieure ou égale à 0.92 g/l
  • la glycémie à une heure après avoir bu la solution sucrée est inférieure ou égale à 1.80 g/l
  • la glycémie à deux heures après avoir bu la solution sucrée est inférieure ou égale à 1.53 g/l

Les principales causes de la glycémie

La régulation de la glycémie se fait grâce au pancréas. Le pancréas fabrique une hormone : l'insuline. L'insuline a pour rôle principal de faire baisser le taux de sucre dans le sang. Or, pendant la grossesse, le pancréas doit s'adapter et produire beaucoup plus d'insuline qu'en temps normal. Certains pancréas ne parviennent pas à produire suffisamment d'insuline pour réguler le taux de glycémie chez la femme enceinte. Plusieurs facteurs peuvent être à l'origine de cette situation :

  • Vous êtes sujette à une prise de poids en excès pendant votre grossesse, ou vous étiez déjà en surpoids avant d'être enceinte. Cela peut impacter la production d'insuline qui est alors insuffisante pour réguler le taux de glycémie.
  • Dans la famille de votre maman, il existe du diabète de type 2. Vous êtes alors prédisposée à un diabète qui peut se révéler durant votre grossesse.
  • Vous avez déjà accouché d'un bébé d'un poids supérieur à 4 kilos, ou vous avez déjà eu un diabète gestationnel. Le risque de développer un diabète de grossesse est alors plus élevé.

Cela dit, n'importe quelle femme, quels que soient ses antécédents et son hygiène de vie, peut développer un diabète gestationnel. Voilà pourquoi le diabète gestationnel est systématiquement recherché chez toutes les femmes enceintes.

Taux élevé de glycémie : est-ce dangereux ?

Un taux élevé de glycémie lié à un diabète gestationnel peut être dangereux s'il n'est pas pris en compte. Sachez cela dit qu'il n'entraîne pas de risque de diabète ni de malformation chez le nouveau-né. En revanche, il présente d'autres risques non négligeables si des précautions ne sont pas prises.

La macrosomie

En cas de diabète gestationnel, le risque pour le nouveau-né est qu'il soit trop gros, car il aura stocké du sucre dans le ventre de sa maman.
Traiter le diabète gestationnel permet d'éviter l'hyperglycémie chez la femme enceinte et son enfant, et d'éviter que le nouveau-né prenne du poids en excès. De fait, cela permettra également de faciliter l'accouchement.

L'hypoglycémie néonatale

L'hypoglycémie néonatale est une chute excessive du taux de sucre dans le sang du bébé à la naissance. En effet, si le bébé s'est habitué à des apports importants en sucre en cas de diabète gestationnel non pris en charge, il va rencontrer un risque d'hypoglycémie dans les jours qui vont suivre sa naissance, puisque ses apports en sucres s'arrêteront une fois le cordon ombilical coupé. Il peut alors avoir besoin d'eau sucrée en complément, voire d'une perfusion.

L'hypertension artérielle durant la grossesse.

L'hypertension artérielle est un risque pour la maman durant la grossesse en cas de diabète gestationnel. Elle aura alors besoin de plus de repos, et si nécessaire de médicaments adaptés.

Notez que si le diabète gestationnel est bien pris en compte et surveillé, votre grossesse a toutes les chances de bien se dérouler, et votre enfant de naître à terme, spontanément et par voie basse. Voilà pourquoi son dépistage est si important.

Cet article vous a plu ?

Enceinte : mon taux de glycémie est-il normal ?
Note: 3.8/5 (12 votes pris en compte)
Un commentaire ?
Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.
* champs obligatoires
dieteticienne 27/04/2017 à 12 h 08 min

la glycémie normale de la femme enceinte ne doit pas dépasser 0,92g/l a jeun et 1,20 2heures après le début du repas