9 modifications du corps pendant la grossesse

Attendre un enfant est toujours un moment magique pour toutes les femmes. Mais avant l'arrivée de cet heureux événement, le corps de la future maman subit de nombreuses modifications. Eh oui, il n'y a pas que le ventre qui s'arrondit. Les changements affectent presque l'ensemble du corps. Heureusement, ces modifications ne sont que passagers et tout redevient normal après la naissance de bébé. Quels sont donc ces changements ?

La prise de poids

La prise de poids est sans aucun doute une des modifications corporelles que les femmes enceintes constatent au cours de la grossesse. Mais cela varie d'une femme à l'autre. Durant les trois premiers mois de grossesse, ce gain de poids est assez faible en raison des vomissements et des nausées matinales. La prise de poids s'accélère au fur et à mesure que la grossesse avance. Au cours du deuxième trimestre, l'envie de manger s'accroit. Inutile de vous en priver si l'envie se fait ressentir. Vous devez tout simplement adopter une alimentation équilibrée tout en limitant la consommation de sucre. À la fin du deuxième trimestre, vous obtiendrez environ six kilos de plus.

Au début du troisième trimestre, la prise de poids mensuelle est d'environ 1 à 1,5 kg, ce qui fait un gain de poids de 9 à 12 kg au total avant l'accouchement. À noter que pendant les dernières semaines de grossesse, il est conseillé d'être vigilante puisque l'inactivité stimule l'appétit et la prise de poids peut être surprenante.

Des cheveux brillants

Pendant la période de grossesse, les cheveux des futures mamans peuvent aussi subir un changement. Généralement, ils deviennent plus beaux et plus brillants. Vous pouvez aussi constater une prise de volume. Tout cela est provoqué par les différentes hormones sécrétées par l'organisme. Au cours de la grossesse, la quantité de sébum peut aussi diminuer, ce qui rend les cheveux moins gras.

Certaines femmes enceintes par contre ont des cheveux plus gras du fait de l'accroissement de la quantité de sébum. En adoptant une alimentation équilibrée, vous pouvez limiter la chute de vos cheveux si tel est votre problème. Cela peut aussi améliorer leur pousse.

Le changement de métabolisme

Le développement du fœtus exige un apport nutritionnel suffisant. Et cela entraine des changements au niveau du métabolisme de la future mère. En ce qui concerne les glucides, les acides gras plasmatiques, la résistance à l'insuline et la sécrétion d'insuline augmentent tandis que la glycémie diminue. Durant les quatre premiers mois, la croissance du fœtus est encore faible et l'organisme de la mère peut conserver autant de nutriments et d'énergie.

De ce fait, on constate une augmentation des lipides dans les tissus adipeux. Au cours du deuxième trimestre, le développement du fœtus est beaucoup plus important. L'organisme maternel libère donc les lipides stockés dans les tissus adipeux au profit du placenta et du fœtus. Pendant la grossesse, l'apport nutritionnel doit assurer le besoin du fœtus, l'utérus et le tissu adipeux. Tout cela est aussi nécessaire pour assurer l'accumulation des graisses chez la mère pendant les trois premiers mois et combler les dépenses énergétiques.

Diminution du taux de sucre dans le sang

Pendant la période de grossesse, le sang aussi subit des modifications. En effet, le volume sanguin peut quasiment doubler à partir de la 34e semaine. Le poids des globules rouges diminue et il en est de même pour leur nombre. Quant aux globules blancs, leur nombre est plus de 10 000 par millimètre cube pendant la grossesse. Ce nombre est compris entre 6000 et 7000 millimètres cube chez une femme qui n'est pas enceinte. Le taux de sucre contenu dans le sang est en baisse chez la femme enceinte. Cela se situe entre 0,7 et 0,8 mol par litre de sang. Mais ce taux est un peu plus élevé en dehors de la grossesse : environ 5,5 mol par litre de sang.

Il est à noter que l'augmentation du volume sanguin durant la grossesse peut entraîner une anémie. Si l'apport en fer est suffisant pour le fœtus, il s'en sert en fonction de ses besoins. Mais à partir du troisième trimestre, cet apport devient insuffisant et il doit le chercher dans la réserve de globules rouges de sa maman. C'est la raison pour laquelle l'anémie physiologique se manifeste. Rassurez-vous, cela reste passager.

Les cellules pigmentaires apparaissent sur la peau

Pendant la grossesse, la sécrétion excessive des hormones entraine des modifications considérables de la peau. Ces changements sont tout à fait naturels en cette période, mais cela peut parfois engendrer une maladie cutanée. Généralement, on distingue des modifications de la pigmentation chez les brunes à peau mate. Les hormones de la femme enceinte stimulent les cellules pigmentaires dans la zone du corps où elles sont plus importantes. On peut apercevoir ces hyperpigmentations dans divers endroits, mais le plus fréquent, elles se situent entre le nombril et le pubis ou dans les parties génitales.

Notez que la plupart du temps, cette pigmentation s'atténue après l'accouchement. Par contre, cette substance chimique colorante peut durer pendant des années. Une autre pigmentation qui apparaît durant la grossesse est le chloasma appelé aussi masque de grossesse. Deux tiers des femmes enceintes sont concernés par cette maladie qui se caractérise par des taches brunes. Ces dernières apparaissent souvent sur le front, les joues et la lèvre supérieure. Il faut souligner que toutes les modifications de la peau pendant la grossesse ne représentent aucun danger pour la femme.

Augmentation du rythme cardiaque

L'un des changements qui surviennent chez une future mère est ce que l'on appelle les modifications métaboliques maternelles. C'est le fonctionnement général de votre organisme qui subit un changement. Concernant le cœur, votre rythme cardiaque, ainsi que votre masse respiratoire sont amplifiés. Cela est dû à l'adaptation de votre organisme au corps étranger qu'est le fœtus. On peut également constater un diabète gestationnel chez certaines femmes enceintes. C'est l'absorption du glucose par le fœtus qui crée cette morbidité.

En effet, la concentration en sucre dans le sang ou la glycémie de la mère doit sans cesse convenir au fœtus. Le cœur et les vaisseaux sont également touchés par une modification chez les futures mamans. Le volume sanguin augmente, ainsi que la fréquence cardiaque. Pendant la grossesse, la tension artérielle fait face à une diminution d'environ 25 %. Cela s'explique par le fait de l'accroissement du diamètre des vaisseaux.

Des transformations physiologiques

L'afflux des hormones entraîne également des transformations physiologiques et anatomiques de l'appareil respiratoire chez la femme enceinte. Ces changements apparaissent avant que le volume utérin augmente. Ils sont susceptibles d'engendrer des contraintes mécaniques qui sont imposées à l'appareil thoracopulmonaire. On constate également une hyperventilation pendant la grossesse. Il s'agit d'une précipitation de la cadence respiratoire. La modification du taux de certains stéroïdes comme l'œstrogène et la progestérone, ainsi que les nucléotides cycliques favorise ces changements rapides.

Nombreuses sont les femmes enceintes qui ont du mal à respirer pendant les trois derniers mois de la grossesse. Cette dernière peut en effet agir sur l'évolution des maladies respiratoires chroniques d'une manière différente.

Quelques changements au niveau de l'appareil digestif

L'appareil digestif n'est pas épargné par cette modification métabolique maternelle. La majorité des femmes enceintes subissent des nausées et des vomissements. C'est au premier trimestre de la grossesse que surviennent ces maux. Cela résulte généralement de l'augmentation de la quantité d'hormones gonadotrophine chronique. Plus l'accouchement approche, plus le cardia s'ouvre. Cela permet au reflux des sucs gastriques acides de passer sans problème. La constipation est aussi fréquente pendant la grossesse en raison de l'augmentation de la progestérone. Cette hormone stéroïdienne relaxe les muscles lisses des intestins.

Certaines femmes se mettent à tousser quand le reflux des sucs gastriques acides n'est pas traité. Au premier trimestre de la grossesse, mieux vaut éviter les aliments acides tels que les épices, les crudités ou la vinaigrette. Pour atténuer les vomissements ou les nausées, il est recommandé de manger des petits repas toutes les 3 heures maximum.

Gonflement des seins

Le gonflement des seins fait partie des modifications engendrées par la grossesse. Les seins grossissent et deviennent sensibles à la douleur sous l'afflux des hormones. Les veines noircissent et le flux sanguin au niveau seins augmente. Les mamelons, ainsi que les aréoles subissent aussi le même effet au moment où les hormones affectent la pigmentation de la peau. Une substance jaunâtre dit colostrum commence également à apparaître pendant la grossesse.

Les modifications du corps pendant la grossesse demeurent inévitables, quel que soit le progrès de la science ou de la médecine. Malgré les maux et les malaises qui peuvent survenir, la grossesse reste une période magique et vous n'aurez qu'à en profiter pleinement.

Cet article vous a plu ?

9 modifications du corps pendant la grossesse
Note: 2.0/5 (1 votes pris en compte)
Un commentaire ?
Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.
* champs obligatoires