Pertes blanches et grossesse, ce qu'il faut savoir !

Il est tout à fait normal que l'on s'inquiète tout au long de sa grossesse. Ainsi, on se pose de nombreuses questions : est-ce que bébé se développe correctement, la grossesse va-t-elle arriver à terme, etc. En tant que femme, il importe que vous sachiez que la grossesse provoque un grand changement au niveau des hormones. De nombreux signes se succèdent et certains d'entre eux sont parfois inquiétants. Mais, généralement, tout se passe bien. Les symptômes de grossesse ne sont pas les mêmes chez les femmes et tout dépend également de la grossesse elle-même. Parmi les signes fréquents, on distingue les pertes blanches. Vous allez donc découvrir ici les causes d'un tel écoulement pendant la grossesse.

Que signifient les pertes blanches ?

Que vous soyez enceinte ou non, sachez que les pertes blanches affirment tout d'abord votre bon état de santé général. Elles apparaissent dès la puberté et sont présentes tout au long de votre vie. Connues également sous le nom de leucorrhées, les pertes blanches sont des sécrétions produites par le vagin et l'utérus. Ces dernières jouent un rôle important dans le nettoyage du vagin et favorisent ainsi la montée des spermatozoïdes vers l'utérus pour féconder l'ovule. Lorsque les pertes blanches deviennent de plus en plus abondantes, pensez à consulter votre médecin. Peut-être que bébé est déjà en route.

Sécrétion abondante de pertes blanches : les causes

Force est de savoir que les pertes blanches ne diffusent pas d'odeur désagréable. Si votre grossesse est confirmée et que vous constatez une augmentation de ces sécrétions, sachez qu'elles témoignent tout simplement la présence de bébé au sein de votre utérus. Vous vous demandez peut-être pourquoi elles sont abondantes? Et bien, la réponse est simple. Quelques jours après la fécondation de l'ovule, environ six à neuf jours, l'œuf s'installe dans la paroi utérine pour devenir embryon. Cette première étape de la grossesse est la nidation qui va entraîner la production de l'hormone HCG jusqu'à la formation du placenta. Celui-ci se développe durant la 12ème semaine de grossesse. Une fois produite, l'hormone HCG favorise la sécrétion des deux hormones que sont l'œstrogène et la progestérone. Ces dernières contribuent au bon déroulement de la grossesse. De ce fait, toutes les cellules qui se trouvent dans la muqueuse du vagin vont subir une desquamation. Cela dit, elles se dénouent, puis se produisent à nouveau. C'est cette desquamation au niveau des cellules du vagin qui entraîne l'abondance de ces pertes blanches. Même si ces écoulements vous gênent, n'envisagez surtout pas de les stopper en faisant des toilettes intimes à toutes heures. Cela pourrait perturber la fonction de la flore vaginale.

Que faire en cas de pertes blanches abondantes ?

Lorsque vous êtes enceinte, garder toujours en tête que les pertes blanches même si elles sont très abondantes signifie que votre grossesse se déroule correctement. Ainsi, elles sont passagères et il est inutile de vous stresser. La question qui se pose maintenant c'est : comment vivre mieux avec les pertes blanches au cours de la grossesse ? Quand vous effectuez vos toilettes intimes, privilégiez les savons doux. Les savons trop agressifs peuvent affecter l'équilibre de la flore vaginale. Nettoyez tout simplement l'extérieur du vagin deux fois par jour : le matin et le soir. Ainsi, vous pouvez mettre un protège-slip que vous pourriez changer fréquemment. Pour plus de confort, portez des pantalons, des jupes ou encore des robes fluides. Évitez surtout les bas serrés. Côté sous-vêtements, optez pour les culottes en coton.

À quel moment doit-on s'inquiéter en matière de pertes blanches ?

Sachez que les pertes vaginales normales sont de teintes blanches. Alors, si vous constatez des pertes jaunâtres ou encore verdâtres, consultez immédiatement votre gynécologue que vous soyez enceinte ou non. Il en va de même si les sécrétions sont malodorantes, mousseuses ou épaisses comme du lait caillé. Chacune de ses manifestations pourrait témoigner une mycose ou encore une infection vaginale. Faites donc en sorte de les soigner afin d'éviter certaines complications au moment de l'accouchement. Il est également impératif de se rendre chez le médecin si les pertes vaginales sont accompagnées de légers saignements.

Comment prévenir les infections vaginales au cours de la grossesse ?

Afin d'éviter les infections vaginales tout au long de la grossesse, voici quelques conseils pratiques. Tout d'abord, veillez à ce que votre alimentation soit équilibrée. L'idéal serait de consommer un yaourt nature tous les jours. Cela favorise l'équilibre bactérien au sein du vagin. Éloignez-vous des fumeurs et ne fumez pas non plus. Le tabac est l'un des facteurs de l'infection vaginale. Ayez toujours l'habitude de vous essuyer après avoir uriné tout en nettoyant vos mains. Lorsque vous prenez vos bains, n'utilisez ni de savon parfumé ni de liquide antiseptique. Pour prévenir l'irritation de la peau, nettoyez vos sous-vêtements avec des produits hypoallergéniques. Il est à noter que les déodorants vaginaux ainsi que les protège-slips parfumés ne conviennent pas aux femmes enceintes.

En guise de conclusion, les pertes blanches qui apparaissent au cours de votre grossesse constituent un phénomène naturel. Dans ce cas, pas de souci ! Il faut tout simplement vivre avec en attendant la naissance de bébé. N'hésitez donc pas à adopter ces conseils pour faire face à ces pertes blanches tout en évitant les infections vaginales.

Cet article vous a plu ?

Pertes blanches et grossesse, ce qu'il faut savoir !
Note: 5.0/5 (3 votes pris en compte)
Un commentaire ?
Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.
* champs obligatoires
pertes blanches 05/11/2016 à 20 h 36 min

Les pertes blanches ou leucorrhée ne provoquent aucun problème pour la femme sauf s'elles étaient d'une odeur très particulière et d'une couleur jaune et d'une douleur qui donne l'envie de se gratter.

Une réponse ? Un commentaire ?
Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.
* champs obligatoires