18 mois : l'âge du non

Bébé grandit et commence à prendre de l'assurance. Il se met petit à petit en route pour l'autonomie, et cela implique parfois quelques petites complications. Il refuse quasiment systématiquement tous ce que vous lui demandez de faire ? Ne paniquez pas, c'est une étape tout à fait normale, et cela l'aide à forger son petit caractère.

Une étape incontournable

Tout parent sera un jour confronté à cet âge du « non ». Dès que bébé apprend à marcher, dès qu'il commence à partir dans des aventures guidées par sa curiosité, c'est en général le moment où il commencera à refuser vos demandes. Ce phénomène est lié à l'acquisition de ses capacités (marche, langage...) ! Le fait de dire « non » est le signe d'une nouvelle maturité. Bébé s'affirme, et il veut vous le faire comprendre. Cela peut vous inquiéter ou créer une certaine forme de distance entre vous, mais gardez bien en tête qu'il est parfaitement naturel que les choses se passent ainsi.

Qui se traduit par…

Comment déceler l'arrivée de l'âge du « non » ? Certains signes avant-coureurs peuvent vous mettre sur la piste. Bébé devient de moins en moins sage, il commence à faire ses premières bêtises. Il développe une certaine forme d'agressivité, qui se traduit par des petites colères, des refus catégoriques de manger, ou d'effectuer ce que vous lui demandez de faire. Bébé boude souvent pour montrer qu'il n'est pas content, il peut se mettre à pleurer et à faire des caprices.

Et pour gérer…

Même si cette étape est tout à fait normale, il est important de poser tout de même certaines limites. Bébé forge son caractère et se prépare à faire face à la vie. Faîtes donc bien attention de ne pas céder à toutes ses colères au risque de le faire tomber dans l'illusion que tout sera acquis facilement. Restez calme et ferme, et surtout laissez le exprimer ses « non ». Avec patience, vous verrez que bébé finira bien par dire « oui », car il ne fait que jouer, en vérité.
D'autres techniques infaillibles peuvent vous aider à bien vivre cet âge du non. Incitez-le à participer pour faire des petits choix, cela lui donnera de la valeur et il appréciera fortement ! Ne lui posez plus de questions, transformez vos demandes en petit jeu ! Aussi, félicitez-le quand il vous dit oui. Mais surtout n'oubliez pas d'anticiper les refus, si vous êtes pressé et qu'il est temps de partir, prévoyez que bébé puisse vous embêter sur le fait de mettre son manteau.

Soyez patiente ! L'âge du « non » peut durer jusqu'à 2 ans ½ ! De quoi vous garantir quelques « coup de chaud » avec votre petit bout.

Cet article vous a plu ?

18 mois : l'âge du non
Note: 4.2/5 (5 votes pris en compte)
Un commentaire ?
Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.
* champs obligatoires