Apprendre à marcher : avec ou sans chaussures ?

Les premiers pas d'un bébé sont toujours chaotiques. L'apprentissage de la marche est une étape primordiale dans la vie d'un enfant. C'est un passage déstabilisant pour les parents, absolument bébé prend son envol. C'est également une période pendant laquelle les parents s'interrogent sur les moyens d'aider l'enfant à marcher convenablement.
En tout cas, le sujet suscite le débat. C'est celui d'apprendre à son enfant à marcher avec ou sans chaussures. Tout le monde a son propre opinion sur la question.

Apprendre à marcher avec les chaussures

Vers l'âge de 12 mois, un peu plus tard pour d'autres, l'enfant se met en marche. La chaussure est un accessoire pour aider à marcher. Effectivement, elle soutient le pied et la cheville de manière à maintenir un équilibre nécessaire. Pour cela, il doit bénéficier d'un maximum de souplesse et d'une mobilité conséquente. A titre informatif, pendant le commencement de la marche, la croissance de l'enfant se développe. Assurément, les pieds du bébé sont ronds, la voûte plantaire n'est pas encore formée. Au fil des jours, elle se développera avec ou sans chaussures. Egalement, la chaussure est un objet indispensable pour aller dehors. Elles gardent les pieds au chaud et au sec. De plus, elles maintiennent les pieds en sécurité, en évitant des obstacles dangereux.
Pour toutes ces raisons, le choix d'une bonne paire de souliers est indispensable. A ce sujet, la chaussure doit être confortable et adaptée aux pieds de l'enfant. Optez pour des semelles souples, cela évitera bien des chutes malheureuses. Préférez le cuir pour davantage de confort.
Cependant, le port des chaussures trop tôt dans la vie du bébé est une contrainte évidente. Avant un an, l'enfant prend connaissance de son corps, notamment ses pieds. Au moment d'atteindre le bout de son corps, autant qu'il se familiarise avec son pied plutôt qu'un bout de semelle. Par ailleurs, le port de souliers surchargerait ses petites jambes. Enfermer trop longtemps le pied d'un bébé pourrait également nuire à la croissance de ses membres. La chaussure peut être considérée comme un frein au développement physique de l'enfant. Les chaussons avec une voûte plantaire et les chaussettes sont des solutions intermédiaires intéressantes.

Tous les parents et les spécialistes ne prônent pas le port des chaussures. Il y a ceux qui défendent ardemment que l'apprentissage de la marche infantile s'acquiert sans aucun artifice.

L'apprentissage sans chaussures

Il est préférable de laisser marcher son enfant pied-nu. Pour une meilleure croissance des pieds, les chaussures sont à bannir, et le portefeuille ne s'en portera pas plus mal. Dès que le bambin marchera aisément, ce sera le moment de lui acheter une paire de chaussure, et de crapahuter à l'extérieur. En revanche à la maison, l'enfant s'épanouit pied-nu, en sollicitant directement ses membres. Il a un meilleur équilibre avec ses orteils directement en contact avec le sol. Si les pieds sont enfermés dans la chaussure, les doigts de pied ne déploieront pas la force requise. D'ailleurs, un enfant apprend à marcher plus rapidement sans les chaussures. Le bien-être corporel passe par une bonne croissance des pieds. Nombreux sont les ostéopathes qui observent quotidiennement des troubles du bassin, ils sont la conséquence désastreuse d'une mauvaise position des pieds.
Toutefois marcher sans chaussures comporte quelques risques. L'enfant en bas âge ne connaît pas toutes ses limites, et se retrouve confronté à quelques dangers domestiques. Un bambin qui marche pied-nu peut se blesser sur la voûte plantaire avec un objet tranchant. Afin d'éviter ce genre d'accident, des solutions existent. Effectivement, le choix des chaussons souples sont une idée pertinente. Ils associent la douceur, la souplesse et la croissance psychomotrice. Le chausson est une sorte de deuxième peau, c'est un accessoire parfait pour débuter les premiers pas d'un enfant. Le chausson souple permet de ressentir le sol dans les mêmes conditions que si l'enfant était pied-nu.

Les parents et les spécialistes de la petite enfance ont des avis divergents sur la question. Certains mettront des chaussures à leurs enfants pour leur apprendre à marcher, alors que d'autres privilégieront l'option pied-nu. Si à un certain âge le port des chaussures est à proscrire, l'enfant ne peut pas non plus sa vie à marcher pied-nu. Des solutions intermédiaires demeurent entre ces deux positions antagonistes. Afin que l'enfant s'habitue aux chaussures dans le futur, des chaussons en matière souple ou des chaussettes sont un traitement idéal pour apprendre à marcher.

Cet article vous a plu ?

Apprendre à marcher : avec ou sans chaussures ?
Note: 0.0/5 (0 vote pris en compte)
Un commentaire ?
Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.
* champs obligatoires