Enceinte durant le ramadan, attention !

Le ramadan tient une place importante dans la vie musulmane. Il correspond à un mois de jeûne et tous les musulmans doivent le respecter. Il se peut que la grossesse se coïncide au ramadan et cela provoque une inquiétude chez la future mère. L'état de santé des femmes enceintes n'est pas le même. Si certaines peuvent supporter le jeûne jusqu'à la fin du ramadan, d'autres doivent faire des efforts pour que la grossesse se déroule correctement jusqu'à son terme.


Mais ce qu'il faut retenir c'est que même si l'on est pratiquante, il est nécessaire de prendre l'avis d'un médecin pour que tout se passe dans de meilleures conditions. Généralement, une femme enceinte n'est pas tenue de suivre le ramadan pour éviter les risques de complications lors de l'accouchement.

Ce qu'il faut faire avant de débuter le ramadan

Si vous êtes musulmane et que vous êtes décidé de suivre le ramadan durant votre grossesse, vous devez suivre quelques précautions. Vous devez avant tout en discuter avec votre médecin. Seul ce dernier est en mesure d'évaluer votre santé. Il est également en mesure de vous faire savoir si vous êtes aptes ou non à supporter le jeûne dans le cadre du ramadan.

Vous pouvez aussi demander conseil à un nutritionniste pour connaître les aliments essentiels et indispensables pour préserver la santé de votre petit et la vôtre. Avant même le commencement du ramadan, vous devriez effectuer à l'avance vos courses. Ainsi, vous êtes mieux préparée.

Quels sont les risques du jeûne pour une femme enceinte ?

Les risques de complication dépendent de l'état de santé général de la femme enceinte. Le fait de ne pas manger ni de boire dès l'aube jusqu'au couché du soleil peut être dangereux pour la santé d'une future maman et celle de son bébé. Cela peut engendrer une diminution du liquide amniotique dans l'utérus. La future mère peut aussi présenter une déshydratation.

Or, cela favorise les risques d'infection urinaire. Une mauvaise hydratation peut aussi engendrer des problèmes au niveau des reins. Elle peut aussi souffrir de colique néphrétique qui est une douleur de grande intensité située au bas du dos. Cela résulte de la mise en tension des reins.

Que signifie le jeûne pour bébé ?

Le fœtus se nourrit à travers le sang de sa mère. Grâce aux différents fonctionnements de l'organisme de la maman, la nourriture se transforme en nutriment pour parvenir jusqu'au fœtus. Pendant les 12 heures de jeûnes effectués par la future mère, le taux de nutriment du fœtus diminue considérablement. Vous devez donc vous nourrir suffisamment lors de la rupture du jeûne afin de mieux supporter le jeûne. Si votre corps dispose assez d'énergie, l'impact du jeûne au fœtus est moindre.

Pendant le jeûne, un autre métabolisme intervient pour aider l'organisme à produire plus d'énergie. Les acides contenus dans l'organisme de la mère se transformeront en énergie et les déchets de ces dernières seront déversés dans le sang, ce qui est fatal pour le fœtus. Cela peut également affaiblir la mère.

Comment s'alimenter pendant la rupture de jeûne ?

Si votre médecin vous a permis de pratiquer le jeûne pendant le ramadan, c'est que votre corps est capable de le supporter sans problème. Cependant, vous devez impérativement vous alimenter correctement durant la rupture du jeûne. Cela permet à votre corps de récupérer les énergies que vous avez dépensées dans la journée. Pendant le premier repas, le principe est simple : atténuer les sensations de soif et de faim. Il doit être composé d'aliments riches en sucre pour augmenter rapidement le taux de glycémie dans votre sang. Pour cela, les noix et les dattes sont conseillés. Les boissons chaudes sont aussi recommandées pour la réhydratation de votre corps.

Privilégiez un repas léger pour le bon fonctionnement de votre appareil digestif et faites en sorte que cela ne soit pas trop tard. Cela dit, vous devez prendre votre repas dès le début de la rupture du jeûne. Gardez toujours en tête qu'il y a un petit être qui grandit en vous.

Deux à trois heures après le premier repas, l'idéal serait de consommer des viandes blanches, de potage, des poissons, des légumes et des féculents. En ce qui concerne le petit déjeuner, il doit comprendre de viandes, de produits laitiers, des aliments riches en vitamines et en protéines, ainsi que des céréales. . N'oubliez surtout pas de boire de l'eau pour éviter la déshydratation durant le jeûne.

Quand doit-on se rendre chez le médecin dans le cadre du jeûne du ramadan ?

Certains malaises peuvent se manifester durant le jeûne. En tant que femme enceinte, vous devez toujours consulter un médecin si vous vous sentez affaiblie. Vertiges, évanouissement, nausées, tout cela doit être signalé à votre médecin s'il se fait sentir.

Si vous constatez un changement inhabituel au niveau de votre corps au cours du jeûne, là encore, pas question de tarder pour vous rendre chez le médecin. Maux de tête et fièvre peuvent aussi se manifester et si tel est le cas, vous devez savoir la bonne décision. Seul un professionnel de la santé peut devenir votre meilleur allié. Pendant le jeûne, évitez de vous exposer au soleil, de faire des activités fastidieuses et prenez toujours une pause.


Il est possible de faire le jeûne pendant la période de grossesse, à condition d'être en bonne santé et que cela n'ait aucun risque sur le développement du bébé. Faites en sorte de bien manger au cours de la rupture du jeûne. Si votre corps ne peut pas supporter le jeûne du ramadan étant donné que vous êtes enceinte, inutile de vous culpabiliser vis-à-vis de votre religion. Sachez que cela peut être reporté à un autre mois de l'année.

Cet article vous a plu ?

Enceinte durant le ramadan, attention !
Note: 4.3/5 (3 votes pris en compte)
Un commentaire ?
Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.
* champs obligatoires