Quelle réaction face aux colères de bébé ?

A 18 mois bébé devient « grand ». Son langage commence à sérieusement se développer. Il aime utiliser un mot en particulier, à tel point que 18 mois est considéré comme l'âge du « non » … Eh oui, entre le « non » utilisé à tout bout d'champs, les pleurs, voire les hurlements parfois et les roulades à terre ; on a parfois du mal à savoir comment réagir ! Et c'est bien normal. Tiraillé entre l'amour pour bébé et sa mauvaise humeur insupportable, on ne sait plus où donner de la tête : céder ? Ou pas… allobébé vous donne quelques conseils !

Les colères de bébé ? Un passage obligé !

Tout d'abord, il est utile de savoir que tout enfant arrivé à 15 mois découvre les premiers interdits parentaux et évidemment cela ne lui plait pas. Face à ses frustrations, votre bébé dont le cerveau est encore immature ne sait réagir que d'une seule manière : par la colère. Et là, à vous les cris, les hurlements, les coups, les piétinements et autres figures de gymnastique…

Evidemment, lorsque ce genre de situation nous tombe dessus en plein supermarché, on ne sait pas toujours où se mettre… Céder ou réprimander ? Implorer ou fesser ? Comme si cela ne suffisait pas, voilà maintenant les regards moralisateurs ou excédés des passants qui nous donnent l'envie d'être encore plus petits…

Tout d'abord, on garde son calme !

Nul besoin de vous rejouer la scène, vous êtes là, au milieu d'une foule et bébé chéri ne veut rien entendre ? Même si l'envie d'hurler dessus vous prend au bout de 5 minutes, surtout ne cédez pas à cette facilité qui n'arrangera rien. Car dans l'escalade des cris, bébé ne sera pas le dernier…

Même chose pour la fessée, on évite… Souvent inefficace, elle souligne plutôt votre perte de contrôle et vous le devinez, ce n'est pas bon non plus…

Voilà pourquoi, lorsque bébé pleure à s'érailler la gorge, mieux vaut opter pour la ruse… : mettez-vous à sa hauteur en vous accroupissant puis parlez-lui calmement, à voix plutôt basse, à l'oreille, un peu comme si vous lui racontiez un secret. Certes, au premier coup, ses pleurs prendront le dessus mais si vous essayez une deuxième voire une troisième fois, sa curiosité naturelle le poussera à baisser le volume, tout au moins, le temps d'écouter ce que vous avez à dire…

Faites-le parler !

Si votre bébé de 18 mois est en colère, c'est que quelque chose ne va pas. Simuler de ne pas comprendre la raison de ses pleurs, demandez-lui de s'exprimer. Même à 18 mois, on se sent déjà mieux quand on peut poser des mots sur ce qui ne va pas. Bien entendu, ce sera avec ses mots à lui mais le fait de l'écouter peut-être bénéfique. Il vous en demande trop ? Rappelez-lui calmement la règle établie.

« Va dans ta chambre ! »

Eh oui, on pensait que cet ordre ne serait pas utilisé de sitôt. Et pourtant, imposer à un enfant d'aller se calmer seul dans sa chambre, ça peut aider ! Ainsi, face à lui-même et à sa colère, il pourra se défouler sur doudou, taper dans ses jouets ou pleurnicher sur le lit mais force est de constater qu'au bout d'un petit moment : ça marche !

Veillez cependant à toujours laisser la porte de sa chambre entrouverte. Vous aurez ainsi un œil sur ce qui s'y passe et votre bébé grognon pourra de lui-même se réintégrer au reste de la famille une fois plus apaisé.

« Alors, je cède ou je cède pas ? »

Parfois, il est plus intelligent de céder. Eh oui, vaut-il mieux perdre 30 minutes à calmer bébé dans le rayon jouet parce qu'il préfère le jouet rouge que le vert ou lui offrir tout de suite ce dont il a envie ? La réponse est propre à chaque famille et évolue selon les possibilités et les demandes de bébé. Mais parfois, effectivement, pour une broutille, mieux vaut céder.

A l'inverse, pour des règles de base, essentielle au bon développement de l'enfant, ne cédez pas ! Les sujets sont variés : sécurité de votre bambin, politesse pour les plus grands, règles de vie, etc. Si votre interdiction va de pair avec le bien-être de bébé, aucun raison pour lui céder. Si tel est le cas, n'hésitez pas à relire nos conseils précédents !

Cet article vous a plu ?

Quelle réaction face aux colères de bébé ?
Note: 4.1/5 (11 votes pris en compte)
Un commentaire ?
Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.
* champs obligatoires
Rogeur 23/04/2016 à 20 h 06 min

Céder au caprice de bébé??? On aura tt lu si on commence à céder à 18mois qu est ce que ça va être à 15 ans???

Une réponse ? Un commentaire ?
Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.
* champs obligatoires