Rhume, coliques ou fièvres : les bons gestes à adopter

Il existe un principe fondamental et universel: lorsque bébé pleure, c'est le signe qu'il a faim ou bien qu'il prépare une pathologie plus ou moins grave. Si le bébé vient d'être alimenté et qu'il continue à pleurer, c'est qu'il est probablement entrain de développer un rhume, une infection avec de la fièvre ou qu'il a une colique. Lorsqu'il n'est pas dans son état normal, ses parents doivent adopter le bon comportement et surtout les bons gestes pour arriver à le calmer et à le soulager.

Une certaine fragilité liée à l'âge

Les maladies infantiles sont légions entre la naissance et l'âge de 6 mois. Entre 1 ans et 2 ans, les enfants ayant tendance à « attraper » un maximum de microbes développent en effet un maximum d'infections accompagnées de fièvre. Rhumes plus ou moins graves de saison, bronchiolites plus graves à répétition en hiver pour les enfants les plus fragiles, ou coliques liées à l'alimentation ou à des bactéries, l'enfant en bas âge a tendance à être souvent fébrile lors de ses premiers mois d'existence.

Et il y a des signes qui ne trompent pas. Quand il est sevré et en parfaite santé, va s'endormir sans problème et en silence. Lorsqu'il commence au contraire à être de mauvaise humeur, à grogner sans raisons ou à être bougon, il est grand temps de s'intéresser à sa petite santé. Il est certainement en train de couver quelque chose et les premiers signes avant-coureurs comme un nez qui coule, une agitation fébrile et des signes d'agacement doivent inciter les parents à réagir vite et à prendre les premiers gestes qui vont bien.

Des premiers gestes pour calmer et soigner

Lorsque la fièvre s'est installée chez un nourrisson ou un petit enfant, la première de choses à faire, c'est d'essayer de la faire tomber par tous les moyens possibles. Prise de médicament : l'essentiel pour les médecins est d'être constant et surtout de ne pas changer en cours de route de traitement. Comme alternatives, il y a d'autres moyens de faire baisser une fièvre. Faire prendre un bain à l'enfant à une température d'eau tiède inférieure de 2°C celle du corps, est une solution.

Pour les coliques, les spécialistes recommandent aux mères qui allaitent leur bébé de consommer des boissons gazeuses. Sinon, l'alimentation de l'enfant sera revue en bannissant les produits faisant aller à la selle. Pour calmer l'enfant, on peut penser aussi à frictionner son ventre avec de l'anis ou avec de l'extrait de lavande.

Cet article vous a plu ?

Rhume, coliques ou fièvres : les bons gestes à adopter
Note: 0.0/5 (0 vote pris en compte)
Un commentaire ?
Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.
* champs obligatoires