10 sports à pratiquer durant la grossesse

Faire du sport pendant la grossesse est non seulement permis mais recommandé à conditions d'avoir une activité sportive, un rythme adaptés et d'obtenir l'aval de son médecin ou de son gynécologue obstétricien.

Il faudra cependant exclure les séances d'abdominaux et de renforcement musculaire qui nécessitent de porter des charges ainsi que tous les sports violents et ceux qui peuvent entraîner des chocs ou des chutes (corde à sauter, trampoline, tennis, course à pieds, escalade, ski, équitation, sports collectifs, arts martiaux, vtt, roller, sports mécaniques, skate, surf, etc). Si vous travaillez encore ou que vous ressentiez de la fatigue à certains moments de la journée, il est primordial que vous preniez le temps de vous reposer. Les exercices sportifs et les temps de repos sont tout à fait compatibles.

L'activité sportive avant l'accouchement vous permet de garder la forme et d'entraîner votre corps aux changements qu'il va devoir supporter. Ainsi, après l'accouchement, ces mêmes exercices sportifs vous auront aidée à retrouver votre poids et votre silhouette harmonieuse d'avant grossesse plus rapidement, cela même si vous interrompez toute activité physique par la suite. Le corps garde en mémoire vos efforts.

Lorsque vous attendez un bébé, c'est donc un moment à privilégier pour prendre soin de votre corps. N'hésitez pas à pratiquer :

La marche

Naturelle pour se déplacer, lorsque qu'elle est dynamique, la marche favorise le retour veineux. Elle limitera ainsi les risques d'apparition de varices et la formation d'œdèmes en bas des jambes.

La relaxation

Pour éviter les effets néfastes du stress pendant la grossesse, la relaxation s'avère très efficace. Bien contrôler sa respiration par des exercices d'inspiration et d'expiration est bénéfique lors de l'accouchement qui s'accompagne de contractions. Les exercices de relaxation permettent aussi de tonifier le périnée pour faciliter l'expulsion du bébé.

La natation

La natation est indéniablement le sport le plus adapté à la grossesse. Elle détient des vertus calmantes et relaxante. Elle permet à la future maman de se sentir plus légère portée par l'eau. La natation a des effets très positifs sur le corps. En adoptant une nage lente, elle détend, entretien tous les muscles du corps et accroît les capacités cardiaques. Il faudra faire abstraction, bien sûr, de toute notion de performance et de compétition. Cette activité sportive réservée à la femme enceinte est proposée dans la plus part des piscines municipales et sous le contrôle d'un maître nageur.

L'aquabiking réservé aux femmes enceintes

C'est un sport conseillé aux femmes enceintes entre le 3ème et le 8ème mois de grossesse. Effectué avec douceur, il ne maltraite pas les articulations. Les exercices doux effectués dans l'eau permettent de travailler le souffle, le buste, de parfaire les muscles du dos et le soulager de ses douleurs. L'aquabiking tonifie aussi les cuisses.

L'aquagym pour les femmes enceintes s'appelle l'aquanatal

On vous proposera des exercices doux à effectuer dans l'eau pour entretenir la musculation de vos cuisses et pour soulager les douleurs dorsales qui peuvent apparaître au fil des mois de la grossesse. Ces exercices durent 45 minutes et sont suivis d'un travail sur la respiration, d'une séance d'étirements doux et de relaxation.

La gymnastique

Des séances de gymnastique douce pour future maman sont proposées pour venir en complément de la préparation à l'accouchement. Vingt minutes, deux ou trois fois par semaine avec un échauffement de quelques minutes avant d'entamer les exercices, sont suffisantes pour une femme enceinte. Sans étirements violents, la gymnastique est salutaire pour la future maman pour limiter la prise de poids et entretenir sa masse musculaire. La gymnastique aide à limiter la prise de masse graisseuse.

Le yoga

Le yoga se révèle être une excellente préparation à l'accouchement. Il permettrait aussi de mieux supporter la douleur des contractions et de la délivrance. Toutes les postures ne sont cependant pas indiquées. Il faut privilégier celles qui ne compressent pas le ventre. Le yoga offre des exercices de méditation susceptibles de vous aider aussi dans votre quotidien lors de petites baisses de moral. Vous devrez être accompagnée d'un professionnel.

Le stretching

Le stretching est une technique d'étirements qui travaille sur l'élasticité des muscles et sur la mobilité des articulations. Les articulations étant fragilisés pendant la grossesse, la future maman aura besoin d'une gymnastique douce. Le stretching adapté à la future maman et son apprentissage au contrôle de la respiration se révèle d'une grande efficacité lors de l'accouchement.

La méthode Pilates

Elle permet de mieux contrôler sa respiration et de soulager certains maux liés à la grossesse, en travaillant à la fois le mental et le physique de la future maman. Il est recommandé de suivre un cours spécifique pour femme enceinte.

Le vélo d'appartement

Le vélo qui reste fixé au sol est excellent pour travailler le souffle et tonifier le bas du corps. Tout comme la marche, il limitera les risques de varices et la formation d'œdèmes. Il est vivement conseillé de ne pas pédaler à un rythme effréné lorsque l'on attend un bébé.

Pour rester bien hydratée, il est important de boire de l'eau avant, pendant, et après les exercices.

Certains maux peuvent apparaître au cours de 9 mois de grossesse comme les nausées, la fatigue, l'essoufflement, les vertiges, les crampes, les baisses ou les hausses de la tension… Ils viennent perturber l'organisme. Dans tous les cas, il est essentiel de demander l'avis de votre médecin. Le repos est, généralement, fortement conseillé.

Cet article vous a plu ?

10 sports à pratiquer durant la grossesse
Note: 4.0/5 (1 votes pris en compte)
Un commentaire ?
Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.
* champs obligatoires