7 conseils pour une première grossesse

Malgré la grande joie d'être enceinte, on reste très angoissée et effrayée face à une première grossesse, sans cesser de se poser un tas de questions. Nous avons rassemblé pour vous 7 précieux conseils, pour que vous puissiez passer une belle et agréable grossesse.

Conseil n°1 : boire beaucoup pour s'hydrater

Toute personne a besoin de boire au minimum 1,5 litres par jour. Cependant, une femme enceinte a bien plus besoin d'hydrater son corps. Il est dont essentiel de ne pas oublier de boire de l'eau durant la journée. Qui sera une prévention contre les infections urinaires et la constipation. Évidemment, il n'est pas facile de boire, surtout au cours des trois premiers mois. Qui sont généralement chez les femmes enceintes symptomatiques (nausées, vomissements, etc.). Songez donc à boire des eaux aromatisées fait-maison, qui seront pour vous bien plus agréables à savourer. N'oubliez pas non plus les infusions, qui seront un bon moyen de vous hydrater et de profiter de leurs vertus naturelles, tout en apaisant l'organisme. De plus, il est à savoir que certaines tisanes atténuent les nausées comme par exemple : la marjolaine, le gingembre ou encore la mélisse. D'autres infusions 100 % naturelles sont conseillées pour soulager les maux de grossesses (reflux gastriques, douleurs de dos, jambes lourdes, etc), n'hésitez pas à demander conseil à un phytothérapeute.

Conseil n°2 : bannir certains produits

Toute future mère se doit être vigilante face à son alimentation ainsi que son mode d'hygiène de vie. Certaines consommations sont à proscrire durant la grossesse, pour causes de facteurs à risque d'incident sur le fœtus et la mère. Il faudra donc impérativement exclure :

  • L'alcool : représentant un danger pour le système nerveux du fœtus (troubles neuro-comportementaux, malformation, retard de croissance intra-utérine, etc.). Il est à savoir que l'alcool sous toutes ses formes, traverse le placenta. Sa concentration reste à même teneur dans l'organisme pour la mère et le fœtus.
  • Le tabac : ce n'est plus un secret, tout le monde sait que le tabagisme est néfaste pour la santé de tous. Quand est-il donc pour la femme enceinte ? Sachez que le tabac augmente le risque de grossesses extra-utérines et favorise les accidents obstétricaux.
  • La caféine et la théine : sont à réduire durant la grossesse. Dus au risque de troubles du rythme cardiaque fœtal, qui peuvent déclencher. Suite à une consommation de plus de 5 tasses de café par jour (ou l'équivalent de 3 litres de cola par jour). Si vraiment vous ne pouvez vous passer de café, limitez-vous à 3 tasses de café léger par jour.
  • Les fromages à pâte molle, croûte lavée ou fleurie (camembert, pont-l'evêque, brie, etc) et les charcuteries : pour prévenir la listériose. Il est à noter, que cette maladie reste rare en France (chaque année 50 cas sont diagnostiqués).

Conseil n°3 : adoptez une bonne hygiène de vie

En tant que femme enceinte, il est primordial d'être deux fois plus rigoureuse dans votre hygiène de vie. Dû à votre sensibilité et fragilité au contact des microbes et parasites.

  • Toujours se laver les mains soigneusement et avec du savon après chaque passage aux toilettes ; après avoir été en contact avec des objets, vêtements ou autres souillés par du sable ou de la terre ; après avoir caressé un animal.À savoir : il est fortement recommandé à la femme enceinte le port de gants, lorsqu'elle est amenée à devoir changer la literie d'un animal.
  • Bien nettoyer les fruits et légumes, pensez à les passer dans une eau vinaigrée, pour éliminer un maximum de bactéries.
  • Entretenez deux fois par mois votre réfrigérateur. En prenant le reflex de toujours positionner les matières premières les plus fragiles (lait, viandes, plats préparés, etc,), sur le compartiment le plus froid. Sans oublier de toujours bien séparer et emballer chaque aliment qu'il soit cru ou cuit.
  • Évitez la consommation de plats préparés industriels et de laisser trop longtemps les restes au réfrigérateur.
  • Cuisinez toujours vos viandes à point. Et ne jamais consommer de viandes, poissons et lait crus, surtout si vous n'êtes pas immunisée contre la toxoplasmose. Par ailleurs, privilégiez l'achat de œufs frais de catégorie A, pour les préparation à base d'œufs crus (mayonnaise maison, mousse au chocolat, tiramisu, etc.).

Conseil n°4 : fractionnez vos repas

Rassurez-vous, la fringale est l'un des symptômes les plus fréquents chez la femme enceinte. Cependant, il ne faut pas se laisser aller, au risque de se retrouver avec un nombre important de kilos en trop. Si vraiment vous ne pouvez vous empêcher de manger durant toute la journée, divisez vos repas en cinq repas par jour, au lieu de trois. Bien sûr, n'allez pas augmenter la quantité de vos repas ! Une astuce idéale pour ne pas manger plus et éviter les grignotages.
Afin de lutter contre la constipation, favorisez la consommation d'aliments riches en fibre. Minimisez les remontées gastriques, en prenant le temps de manger doucement et de bien mastiquer les aliments. Évitez les aliments acides, gras, épicés et toujours bien digérer avant de se coucher.

Conseil n°5 : bougez !

Qui dit grossesse, ne dit pas maladie ! De plus, des études américaines ont démontrés qu'entreprendre une activité physique durant la grossesse, diminuerait le risque de diabète gestationnel de 50 % et la pré-éclampsie de 40 %. Sans oublier le bien-être psychologique et physique que cela apporte.
Pratiquez des activités sportives douces, comme la natation, la marche, etc.

À noter : certains cas de grossesses demandent l'avis d'un médecin.

Conseil n°6 : on lève le pied !

Ce n'est pas parce qu'on ne voit pas le petit ventre ressortir, qu'on peut se permettre de prendre des charges lourdes ou encore d'effectuer des tâches ménagères poussées et/ou à risque de chute par exemple.

Conseil n°7 : consulter en cas de doute

Pour finir, en cas de sensation anormale ou de fortes douleurs, n'hésitez pas à contacter votre gynécologue ou sage-femme. Ou encore vous rendre directement aux urgences pour un contrôle.

Toute une liste de conseils de prévention, afin de contribuer au bon développement de l'enfant, à l'état de bien-être de la mère et mettre toutes les chances de son côté pour un accouchement optimal, en diminuant les risques d'accidents obstétricaux et de prématurité.

Source : http://inpes.santepubliquefrance.fr/CFESBases/catalogue/pdf/1060.pdf

Cet article vous a plu ?

7 conseils pour une première grossesse
Note: 5.0/5 (1 votes pris en compte)
Un commentaire ?
Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.
* champs obligatoires