Doit-on placer un oreiller dans le lit de bébé ?

Certes, on veut toujours le meilleur pour son bébé. Et quand il réussit enfin à s'endormir, pour laisser un peu de répit aux personnes qui doivent s'en occuper, on fait tout pour que le sommeil de bébé se fasse dans les conditions optimales. Cependant, côté oreiller, est-ce que cet accessoire est indispensable ?

L'oreiller est à interdire sur son lit, de 0 à 18 mois

Dans les premiers mois du bébé, il passe le plus clair de son temps à dormir. Et quand il dort, il doit pouvoir le faire dans les meilleures des conditions. Pour assurer sa sécurité, il faut prendre soin de débarrasser du lit ou du berceau, tout ce qui pourrait le gêner pendant son sommeil. En effet, aucun objet ne doit encombrer le sommeil et la respiration du bébé. L'oreiller en fait partie. Il peut contribuer à le suffoquer ou à le gêner dans sa respiration. La mort subite des nourrissons étant le plus grand risque couru par le bébé.

En guise de recommandations, il faut toujours installer le bébé sur le dos dans son lit ou son berceau. Le matelas pour bébé utilisé doit être ferme et couvert d'un drap-housse et d'une alèse, le tout bien ajusté. Pour que le bébé n'ait pas froid, on doit privilégier une gigoteuse appropriée à sa morphologie, qui lui servira de couverture.

Dans les cas où les besoins en oreiller sont indispensables

Il arrive des cas où bébé a absolument besoin d'avoir la tête surélevée. Cela peut être le cas d'un bébé enrhumé ou d'un bébé qui a tendance à toujours régurgiter après les repas. La solution est le recours à un plan incliné pour pouvoir installer le bébé, avec le haut du corps dans une position à 10 ou 15 degrés. L'accessoire utilisé pour arriver à cette fin doit être placé sous le drap-housse, voire sous le matelas de bébé. Dans d'autres cas comme le reflux gastro-oesophagien, sur prescription du pédiatre, l'oreiller du bébé peut avoir 30 degrés d'inclinaison.

Bien choisir l'oreiller pour bébé

À ses 18 mois, le bébé a droit à l'usage d'un oreiller pour dormir. La surélévation de sa tête lui donne de meilleures conditions pour respirer et digérer. Comme la vigilance est toujours de mise, l'oreiller ne se choisit pas n'importe comment. Il faut bannir tout ce qui est accessoire épais. Cela aurait un mauvais impact sur la position de la colonne vertébrale du bébé, encore en pleine phase de croissance. Ainsi, il doit être fin et léger pour ne pas gêner son sommeil. Il faut aussi acheter un oreiller en conformité absolue avec les normes européenne, doté du fameux label "CE". Cette mention doit être parfaitement visible sur l'étiquette de l'oreiller. Il est préférable d'opter pour un oreiller synthétique, pour limiter la transpiration de bébé durant son sommeil, cette matière laissant passer l'air. Cette matière offre plus de moelleux et s'entretient plus facilement pour résister aux lavages fréquents. Également, il faut un oreiller hypoallergénique et antiacarien pour éviter tout risque d'allergies. Finalement, la taie d'oreiller sera à choisir avec des dimensions correspondantes à l'oreiller pour ne pas créer de plis irritants pour la peau si fragile de bébé.

Les exigences d'un bon oreiller bébé

Dans la pratique, l'oreiller pour bébé doit être obligatoirement extra-plat. Les oreillers spécifiquement conçus pour les bébés sont très plats et doux, pour ne faire référence qu'au coussin anti tête plate. Généralement, les tailles des oreillers de bébé sont de 35X45 ou de 40X60. Cela, pour être en parfaite adéquation avec les berceaux ou les lits à barreaux. Si l'enveloppe doit être toute douce, le garnissage de l'oreiller doit être moelleux et en 100 % polyester ou en fibres creuses siliconées. La matière idéale pour l'enveloppe ou la taie d'oreiller est le coton. Sur le marché, on peut aussi trouver des oreillers ergonomiques adoptant des formes en creux, pour mieux épouser la tête de bébé. Ceux en formes de lune ont l'art d'encadrer la tête de bébé.

Ce qui est bon pour le sommeil de bébé

Et même pour les adultes, l'absence d'oreiller serait l'idéal. Cependant, pour diverses raisons, on éprouve le besoin d'en utiliser un. Pour le bébé, les risques sont connus si bien qu'il faut tout faire pour les éviter. Dans les meilleurs des cas, il est toujours recommandé de demander l'avis d'un pédiatre sur le comment assurer à bébé un bon sommeil et qu'est-ce qu'il faut faire ou pas. En effet, les diverses idées évoquées dans ce billet abordent le sujet dans sa globalité, et pourtant, chaque bébé a sa particularité. En fonction de sa santé et de son adaptabilité à son environnement dépendent les mesures qu'on doit prendre.

Dans l'idéal, le bébé doit dormir confortablement dans des températures se situant entre 18 et 20 degrés C. Pour maintenir bébé dans ces conditions, on peut lui faire enfiler une turbulette. Cette espèce de sac de couchage pour bébé comporte un haut identique à une salopette. Le bébé jouira pleinement de sa liberté de mouvement.

Ce qu'il faut retenir : n'opter pour un oreiller que quand bébé a 18 mois et le privilégier en extrêmement plat.

Cet article vous a plu ?

Doit-on placer un oreiller dans le lit de bébé ?
Note: 3.0/5 (5 votes pris en compte)
Un commentaire ?
Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.
* champs obligatoires