Anémie durant la grossesse, que faire ?

Pendant la grossesse, des problèmes de santé peuvent survenir et inquiètent une mère enceinte. L'anémie est un problème très fréquent chez les femmes enceintes. Elle est causée par un manque de vitamine B12 ou d'acide folique, mais la plus souvent est la carence en fer puisque les besoins en fer chez les femmes enceintes augmentent au fur et à mesure des besoins de globules rouges dans le sang, des besoins du fœtus ou ceux du placenta. L'anémie peut apparaître lorsque le sang ne contient pas assez de globules rouges pour assurer le transport d'oxygène dans tout le corps de la mère.

Les symptômes de l'anémie

Nombreux sont les signes qui montrent la présence d'une anémie chez les femmes enceintes entre autres la sensation de fatigue ou de faiblesse, le vertige, l'irritabilité, les nausées, la pâleur du teint ou le rythme cardiaque accéléré et irrégulier. Mais très souvent, l'anémie ne présente aucun symptôme extérieur, c'est ainsi que faire une surveillance régulière du dosage en fer est important.

Les causes de l'anémie

Une anémie par un manque en fer peut accroître dès la vingtième semaine de la grossesse, car le fœtus a besoin de fer pour se développer. En outre, le volume sanguin d'une mère augmente pendant sa grossesse, cela demande donc beaucoup de fer pour la mère, car ce dernier est un élément essentiel dans la production de l'hémoglobine. Cette carence est causée par une alimentation pauvre en fer par exemple la consommation fréquente de caféine ou de divers médicaments qui puise le fer comme les anti-inflammatoires. De plus, les pertes sanguines chez les femmes enceintes sont aussi la cause la plus fréquente de l'anémie ; elle est due à un régime alimentaire n'assure pas un apport suffisant en éléments nutritifs pour remplacer les pertes de sang.
À part la carence en fer, l'anémie est aussi causée par une carence en vitamine B9 ou acide folique. Les besoins en acide folique sont très importants pour la croissance et la maturation normales du fœtus ; elle contribue aux fonctionnements physiologiques et ceux du système nerveux ainsi qu'à la production de matériel génétique. Cette carence se manifeste dès la première semaine de grossesse.

Les conséquences

À part les effets indésirables chez la mère, nombreux sont les impacts négatifs de l'anémie. L'anémie peut entrainer des complications néfastes pour l'enfant. Elle peut causer un faible poids à la naissance, un accouchement prématuré ou au pire un risque de mort fœtale. De plus, la concentration en hémoglobine n'est plus suffisante dans le sang de la mère et provoque une difficulté sur le flux sanguin autour de l'utérus et vers le bébé. C'est ainsi que le test sanguin de routine est important pour détecter la moindre anomalie de carence en matière de nutrition chez les femmes enceintes. L'anémie peut aussi priver l'organisme d'avoir de l'oxygène dont il a besoin pour son fonctionnement.

Le diagnostic de l'anémie

Grâce à une analyse de sang régulière pendant la grossesse, l'existence d'une anémie chez les femmes enceintes peut être diagnostiquée. Cette analyse permet de relever le taux d'hémoglobine de la mère, s'il est satisfaisant ou non et si la femme a besoin de suivre quelque traitement de supplément.

La quantité de fer dont le corps a besoin

Le corps devra avoir 1 à 4 mg de fer tous les jours, cette quantité peut être atteinte facilement si on suit un bon régime alimentaire, car une bonne alimentation génère 10 à 20 mg de fer par jour. Pendant la grossesse les besoins en faire sont de 5 mg de plus par jour au cours du deuxième trimestre et peuvent aller jusqu'à 10 mg de plus au cours du troisième trimestre. La carence en fer ne sera donc pas une menace pour les femmes enceintes si elles suivent correctement une alimentation équilibrée et riche en matière nutritionnelle.

La prévention et le traitement contre l'anémie

Une alimentation variée et riche en fer constitue la meilleure façon de prévenir l'anémie. Le fer est présent dans les aliments suivants : les viandes rouges, les poissons et fruits de mer, les volailles, les céréales et pain complet, les légumes, les noix et fruits secs… il est à conseiller de manger ses aliments en s'associant aux produits qui contient de la vitamine C comme le jus d'orange. À l'inverse, il faut aussi éviter de prendre certains aliments comme le thé ou le café, car ils ralentissent l'absorption du fer. En outre, les aliments qui contiennent de l'acide folique ou de la vitamine B12 sont aussi à conseiller pour les femmes enceintes. On peut trouver ces matières organiques dans la levure alimentaire, les jaunes d'œuf, les poissons, le lait, les fromages… En plus d'un régime alimentaire varié et adéquat en fer et en acide folique, la prise d'une multivitamine prénatale est aussi nécessaire pour équilibrer la nutrition de la femme enceinte. Si toutefois, l'anémie persiste encore après un bon régime alimentaire riche en fer et en acide folique, il est important de consulter son médecin pour une prescription de suppléments de fer et d'acide folique.

Bref, l'anémie due à la carence de fer chez les femmes enceintes se manifeste généralement vers la vingtième semaine de la grossesse tandis que celle provoquée par la carence en acide folique s'aperçoit dès le début de la grossesse. Lorsque le sang contient un nombre insuffisant en globule rouge et ce dernier n'assure plus la circulation d'oxygène et de gaz carbonique dans le corps de la mère, l'anémie surgit. L'anémie de grossesse peut sembler inquiétante, mais elle constitue un problème fréquent et facile à prendre en charge chez les femmes enceintes. Elle peut être évitée en mangeant une alimentation riche en fer et en acide folique. Mais lorsque ce régime alimentaire n'est pas suffisant, il faut parfois faire un traitement en supplément. Il faut savoir que quoi qu'il en soit, le supplément de fer est nécessaire à partir du 6e mois de la grossesse pour éviter l'anémie maternelle. Il est donc indispensable d'apporter chez les femmes enceintes le meilleur régime en fer, en vitaminique B9 et en acide folique possible.

Cet article vous a plu ?

Anémie durant la grossesse, que faire ?
Note: 5.0/5 (1 votes pris en compte)
Un commentaire ?
Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.
* champs obligatoires