Comment apprendre à faire du vélo à son enfant ?

En tant que parent la sécurité de vos enfants est une priorité. Il est important de mettre en œuvre ce qui est en votre pouvoir pour prévoir tout risque, mais il ne faut pas négliger l'apprentissage du vélo dans les règles de l'art afin que votre enfant soit à l'aise, en sécurité, et ceux, dans toutes les situations.

Le vélo oui, mais chaque chose en son temps.

Le vélo sans pédale, la draisienne pour les initiés, développe l'équilibre et la motricité. Avant d'apprendre à pédaler, l'enfant doit se familiariser avec le vélo qu'il soit à pédale ou non. Si possible, il est préférable de séparer les étapes, repoussez le passage aux pédales à plus tard et apprenez-lui à être à l'aise avec le vélo sans pédale, la draisienne. Plusieurs choix s'offrent à vous pour choisir votre draisienne, la taille, le matériau. Il est important d'en choisir un à la taille de votre enfant afin qu'il puisse toucher le sol avec ses pieds. Bien que le but soit de lui apprendre le vélo, premièrement laissez-lui le temps d'avancer avec ses pieds, la stimulation de l'équilibre est importante et ce type de vélo sans pédales est un exercice des plus complet. Laissez votre enfant évoluer quelque temps comme cela avant d'envisager le passage au vélo avec pédales.

Le premier vélo

Ça y est, votre enfant a enfin son premier vélo à pédales. Nombreuses sont les craintes lorsque l'on est parent, et cela est tout à fait normal. N'est-il pas normal de le voir tout enthousiaste à l'idée d'aller pédaler ? Cela faisait surement des semaines qu'il rêvait d'être comme son aîné à pouvoir pédaler où bon lui semble. Le moment est enfin venu ! Mais avant toutes choses, avant de permettre à votre petit protégé d'enfourcher sa bicyclette, il est impératif de le sensibilisé à certaines conduites à respecter, et à fixer des consignes de sécurité. Votre enfant étant jeune, vous n'aurez surement pas le droit au discours vous expliquant que vous êtes des parents ringards, un petit ronchonnement sera surement prononcé mais soyez sur que les consignes seront entendues.

Se familiariser avec le vélo

Il faut savoir qu'avant 3 ans, un enfant peut perdre l'équilibre facilement et cela est tout à fait normal. Pas encore tout à fait coordonné, il se peut que l'enfant pousse trop sur ses bras où sur ses jambes, et c'est la chute. Il est également possible que, trop concentré sur ce qu'il fait, il en oublie de regarder où il va. Pour lui permettre d'apprendre progressivement, des roulettes existent à fixer sur les roues arrière du vélo. Cela permet donc de garantir un équilibre du cycle. Votre enfant pourra alors continuer à pédaler sans se soucier de l'équilibre.

Les premiers coups de pédale

Lors de sa première montée sur un vélo, le geste de pédalier n'est pas forcément inné chez les enfants. Un temps d'adaptation plus ou moins long lui sera alors nécessaire avant de savoir pédaler. À cela s'ajouter aussi la maîtrise du guidon. Votre présence en tant que parent lors de cette étape est indispensable, car outre le fait que vous assistiez votre enfant, vous lui apportez un soutien et il se sent plus en sécurité et à l'aise, ce qui va lui enlever un fardeau et lui permettre de maîtriser au plus vite son vélo. N'hésitez pas à lui donner des conseils, la maîtrise d'un tel engin n'est pas un don chez les enfants, et une expérience comme là vôtre sera la bienvenue. Veillez à ne pas le surcharger d'informations lorsqu'il est au guidon de son vélo, pris de panique il peut s'emballer et chuter.

Le grand départ

Vous y êtes, votre petit bout-chou maîtrise suffisamment son vélo pour que vous puissiez lui enlever ses roulettes. Le grand jour est arrivé pour lui, et pour vous. Il est impatient de devenir un grand qui pédale sans roulettes, vous vous demandez combien de mètres va-t-il tenir. Tout d'abord lors du retrait des roulettes, laissez le livrer à lui-même mais en lui montrant votre soutien. Il est important qu'il se sente en sécurité et entouré. S'il n'arrive pas à se lancer aider-le. Pensez bien à le motiver pour que son baptême dans le monde des grands soit réussi. Vous pouvez aussi le motiver en lui offrant un nouveau vélo, signe qu'il n'est plus un bébé et qu'il se doit maintenant de pédaler sans petites roues.

Apprendre à se diriger

Lorsque votre loulou aura pleinement profité de sa venue chez les grands, rappelez-lui que l'apprentissage n'est pas fini. Il faudra maintenant qu'il garde son équilibre pendant les changements de direction, et sans roulettes. Pour cette étape, vous devrez vous positionner proche du vélo de votre enfant, en lui laissant une liberté de déplacement, mais être présent, si le besoin se fait, de la rattraper lors d'une perte d'équilibre lors d'un virage. Encore et toujours, les encouragements vont de pair avec la confiance, plus vous l'encouragez, plus l'enfant aura confiance en lui appréhendera moins la situation. S'il voit cela comme un jeu, ou quelque chose de facile à surmonter, pourquoi n'y arriverait-il pas ?

Freiner sans tomber

La plupart des enfants freinent dans une situation de risque où ils perdent le contrôle du vélo, et dans une grande partie des cas, chutent. Le but est de leur apprendre à juger une distance de freinage, et à freiner en souplesse pour ne pas tomber du vélo. Un problème en moins à gérer à l'avenir.

Pour aller plus loin

Un vrai pilote ! Vous y être parvenu, votre enfant maîtrise pleinement son vélo. Vous pouvez, lui fabriquer quelques parcours, avec des cônes, des trajectoires à suivre, tout sera fait pour qu'il n'adopte pas une conduite sereine et monotone. Cela va l'entraîner à la conduite en ville, où rien n'est jamais prévu, et où tout peut aller si vite.

Les consignes de sécurités

Votre loulou a toutes les cartes en mains pour conduite sa bicyclette. Même si sa technique demande à être étoffée, il est assez habile pour circuler accompagné. Il est important de le protéger avec un casque. Un choc à la tête, peu importe l'âge peut-être grave. Le port d'un casque réduit considérablement le risque de choc crânien. Vous aurez beau rouler à ses côtés, certains risques ne sont pas de votre ressort, familiarisez le au plus tôt aux bonnes habitudes, d'analyse de l'espace, d'anticipation. À gérer sa distance de sécurité, s'il est à l'aise, de tendre le bras quand il tourne. Tout cela forme un ensemble de bon réflexe de sécurité à adopter dès le plus jeune âge, et vous en êtes la source.



L'apprentissage du vélo requiert du temps, il est normal que votre enfant ai du mal à assimiler tout en même temps, mais vous serez son meilleur pilier. Il est nécessaire de procéder par étapes, l'apprentissage doit se faire en douceur. Prendre du temps reste la clé, et l'aisance de votre enfant au guidon n'en sera que meilleur.

Cet article vous a plu ?

Comment apprendre à faire du vélo à son enfant ?
Note: 5.0/5 (1 votes pris en compte)
Un commentaire ?
Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.
* champs obligatoires