Que faire en cas de changement de lait ?

Même si le lait infantile 1er âge se rapproche de plus en plus du lait maternel, les nouveau-nés peuvent rencontrer certaines intolérances, comme des régurgitations importantes ou les coliques du nourrissons. Vous sentez que votre bébé a besoin d'un autre lait mais vous vous inquiétez des conséquences d'un tel changement : nous sommes là pour vous accompagner. A moins d'un problème de santé qui nécessite de suivre à la lettre les recommandations de votre pédiatre, vous pouvez trouver, en toute légitimité, un lait davantage adapté à votre enfant, pour lui éviter des désagréments quotidiens.

Un changement nécessaire

Très tôt, le lait devient un repère primordial pour le nouveau-né puisqu'il assure sa survie et constitue une première appropriation du monde, possible. Certes votre enfant est attaché à son lait mais vous ne devez pas pour autant culpabiliser d'un changement : si le lait choisi au départ ne lui convient pas, il trouvera du confort à changer et la perturbation passagère engendrée se révèlera insignifiante, en comparaison de l'inconfort dû à l'ancien lait. Toutefois, un nouveau lait entraîne évidemment une modification de goût et d'odeur par rapport à ce qu'il connaît ; la texture autant que l'épaisseur peuvent contrarier le plaisir de la succion tandis que le système digestif doit prendre ses marques.

Une transition en douceur

Vous devrez donc procéder petit à petit : commencez par mélanger 1/3 du lait nouvellement choisi au précédent, à chaque tétée ; le lendemain, il représentera la moitié du biberon. Finalement, le troisième jour, osez proposer à votre enfant un biberon entier du nouveau lait, puis donnez-lui l'ancien sur le reste de la journée. Normalement, il acceptera désormais le lait que vous avez retenu pour lui, à chaque fois. Surtout, n'enchaînez pas différents laits à la suite : si vous avez l'impression de ne pas encore avoir trouvé le bon, tournez-vous vers le pédiatre qui suit votre enfant.

Ses nouveaux repères

Pour passer ce cap, votre bébé a véritablement besoin de vous, de vos bras accueillants, de votre douceur et, surtout, de vous respirer, de voir votre sourire. Vous seule pouvez le rassurer. Vous serez alors heureuse d'apaiser votre bébé ! Pour le lait 2ème âge, vous procèderez de la même façon.

Votre patience lui permet de considérer le changement comme du mieux qu'il vit dans son corps

Cet article vous a plu ?

Que faire en cas de changement de lait ?
Note: 2.8/5 (6 votes pris en compte)
Un commentaire ?
Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.
* champs obligatoires