Quelle contraception pendant l'allaitement ?

De nombreuses femmes expriment le souhait de donner le sein à leur nouveau-né. En France, la durée moyenne de l'allaitement est estimée selon l'Organisation Mondiale de la Santé à 2 mois, sachant que l'allaitement peut être réalisée pendant une période de 2 ans après l'accouchement.

Dois-je arrêter ma contraception ?

L'allaitement de votre enfant est possible sans danger avec plusieurs méthodes contraceptives : il ne faut donc surtout pas arrêter votre contraception en cours. Si vous le faites, vous risquez fort de repartir pour 9 mois et voir grandir de nouveau la famille. Ou de priver pendant encore quelques mois votre conjoint de relations intimes... A vous de voir ! D'après les scientifiques et les médecins, l'ovulation est sensée être bloquée durant toute la période de l'allaitement, surtout si vous allaitez tout le temps bébé. Cette dernière est bloquée par la libération d'une hormone, la prolactine, qui gère la génération de lait dans le sein. On pourrait penser que cette hormone à elle seule soit un moyen contraceptif. Sauf que non ! La première raison est que l'ovulation est bloquée proportionnellement à la concentration de cette hormone dans le sang. Il n'existe aucun moyen de contrôler. La seconde est que personne ne peut prédire le moment exact de la première ovulation. Elle peut se produire à tout moment. Vous connaissez le proverbe, mieux vaut prévenir...

Qui pour me conseiller ?

Prenez contact avec votre médecin généraliste et votre gynécologue pour trouver ensemble la méthode de contraception qui vous convient. Ils seront à même de prendre en compte votre situation, vote mode de vie et évaluer les risques, car chaque femme est différente donc tous les traitements ne sont pas transposables.

Quels sont les moyens existants ?

Il existe une micropilule que l'on peut prendre dans les 10 jours suivant l'accouchement. Cette pilule est dite "micro" car la dose de produit est très petite. Elle ne contient que de la progestérone, ce qui n'est pas dangereux pour bébé même s'il se retrouve en partie dans le lait maternel. Comme toute pilule, il faut suivre une discipline et la prendre à heure fixe. Si votre mémoire vous joue des tours, vous pouvez opter pour le stérilet. Pour cela, il faut attendre que votre utérus reprenne sa taille normale. Vous pourrez donc attendre quelques semaines avant de le poser. Entre temps, vous pouvez toujours utiliser les méthodes contraceptives locales : préservatifs masculins ou féminins, éponges ou gels spermicides, pilules pour hommes ... En revanche, il n'est pas conseillé de mettre un stérilet aux femmes qui souhaitent avoir un nouvel enfant. L'inconvénient du stérilet est qu'il présente des risques infectieux.

L'Organisation Mondiale de la Santé (OMS) conseille un retour à la pilule classique après 6 mois d'allaitement, même si vous continuez à allaiter. Il vous est conseillé cependant d'en parler à votre médecin avant de prendre la décision de reprendre votre pilule classique.

Vous pouvez donc allaiter votre nouveau-né(e) tout en continuant votre contraception. Le tout est de bien se renseigner avec votre médecin pour savoir quelle méthode choisir.

Cet article vous a plu ?

Quelle contraception pendant l'allaitement ?
Note: 0.0/5 (0 vote pris en compte)
Un commentaire ?
Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.
* champs obligatoires