Tabac, alcool, doit-on s'en passer quand on allaite ?

Pendant la grossesse, fumer ou boire un verre d'alcool n'est pas recommandé car cela comporte des risques : accouchement prématuré, ou baisse de la fertilité, qu'en est-il durant l'allaitement ?

Fumer pendant l'allaitement nuit-il à la santé de bébé ?

Sachez que la nicotine absorbée par l'organisme de la mère passe dans le lait maternel. Toutefois, tant que la consommation reste modérée (inférieure à 5 par jours), il n'y a pas réellement de risque sur l'état physique du bébé. Fumer n'est toutefois pas sans inconvénient, en effet cela va diminuer le taux de l'hormone (ou prolactine) qui déclenche la production de lait. De plus, votre bout de chou aura du mal à téter car le lait s'écoule plus lentement à cause de la diminution du réflexe d'injection. Par conséquent votre bébé ne se nourrira pas convenablement et perdra du poids. La nicotine va aussi modifier la saveur du lait. Pour les mères qui ont commencées à fumer juste après l'accouchement, le bébé s'accommodera du goût, ce sera plus difficile pour lui si vous avez commencé quelques temps après l'accouchement. Pour les gros fumeurs (plus de 10 jours), il y a un risque d'intoxication se traduisant par des vomissements, des nausées, les coliques sont également plus fréquents chez les bébés de mères fumeuses.

Cependant, le lait maternel aura une action protectrice contre les maladies respiratoires dont les bébés de mères fumeuses sont les plus exposés. Par ailleurs, les bienfaits du lait maternel sont communément connus notamment sa contribution au développement physique et neurologique du bébé, il ne faut donc pas l'en priver dans la mesure où vous fumer avec modération. Bien sûr, le mieux pour votre bébé est que vous arrêtiez de fumer pendant l'allaitement, toutefois si vous craquez sur quelques cigarettes, vous avez la possibilité de limiter les risques citées précédemment en adoptant certains comportements. Premièrement, ne fumez pas avant l'allaitement, il vaut mieux le faire une fois que votre chéri aura eu sa tétée. Il est préférable d'allaiter deux heures après avoir fumer afin que le taux de nicotine se dissipe. Ensuite, aérer bien votre intérieur et ne fumez jamais en présence de votre enfant, le tabagisme passif est très mauvais pour sa santé.

Consommation d'alcool pendant l'allaitement

Oui, il vous était interdit de boire de l'alcool pendant les 9 mois de la grossesse, vous vous demandez si un petit verre de temps à autre altérera la santé de votre enfant durant l'allaitement ? Jusqu'ici, aucune étude vraiment approfondie n'a été réalisée à ce sujet, on sait toutefois que l'alcool passe également dans le lait maternel mais à une quantité infime et normalement à un taux égal à celui qu'on trouve dans le sang. Environ 0,08 %, pas de quoi s'affoler donc, mais on ne cessera jamais de le répéter, une consommation excessive comporte des risques pour bébé. Le lait d'une mère allaitante qui boit occasionnellement et avec modération (deux verres) ne va pas impacter le développement physique et neurologique du nourrisson. Dans tous les cas, il est admis que la consommation d'alcool va diminuer la production de lait, évitez donc de boire un verre avant la tétée pour que votre bébé puisse se nourrir à sa guise. Faites des réserves de lait si vous avez prévu de boire quelques verres à une soirée.

Bref, fumer ou boire tout en allaitant n'est aucunement interdit pour les mamans. Ne vous culpabilisez donc pas si vous êtes tentées de temps en temps, le plus important est que votre enfant puisse profiter d'un aliment de premier choix qu'est le lait maternel.

Cet article vous a plu ?

Tabac, alcool, doit-on s'en passer quand on allaite ?
Note: 2.0/5 (1 votes pris en compte)
Un commentaire ?
Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.
* champs obligatoires