Ma nounou m'impose ses conges : que faire ?

Également appelée auxiliaire parentale ou assistante maternelle, une nounou est une personne qualifiée pour s'occuper des enfants en temps partiel ou à temps plein. Les parents peuvent ainsi échapper à la corvée du transport de leurs enfants dans les garderies. Le fait de recourir aux services d'une nounou vous permet tout simplement aux parents de gagner du temps, de mieux vous concentrer sur leurs métiers tout en épargnant le stress à toute la famille. Il s'agit d'un mode de garde plus rassurant aussi bien pour les parents que pour les enfants. Ces derniers ne se séparent plus de leurs frères et sœurs. En étant salariée, une nounou peut prendre des congés et cela est d'ailleurs, indiqué par la convention collective.

Tout savoir sur les congés d'une nounou

Comme tous les travailleurs, votre nounou dispose de droits de congés payés, et ce, dès les premiers jours de son embauche. Ces congés payés sont une partie de la rémunération de votre nounou. Sachez qu'à partir du quatrième mois, vous devez lui rémunérer les jours fériés. Mais il n'y a pas que cela. En fonction de sa situation, elle est en droit d'obtenir des repos supplémentaires : certains sont à rémunérer et d'autres sont solde.

Quel que soit le nombre d'heures qu'elle a effectué chez vous, une nounou peut acquérir 2,5 jours de repos rémunérés par mois travaillés. Vous devez les payer et ces repos doivent également figurer sur la déclaration Pajemploi. Toutefois, il importe que vous sachiez qu'une assistante maternelle ne pourra pas vous imposer l'établissement d'un contrat pour une année complète si cette dernière fixe des dates de repos différentes de celles que vous avez établies. Vous ne devez pas non plus rajouter un montant supplémentaire à la rémunération des congés payés.

Les jours fériés annuels sont fixés au nombre de 11. En une année entière, ces derniers sont donc inclus dans le calcul du salaire mensuel. Dans le cas d'une année incomplète, il peut être possible de les rajouter à la mensualité. La nounou doit aussi prendre des jours de repos afin qu'elle puisse effectuer les ponts autour des jours fériés. À noter que seuls les jours fériés qui tombent sur un jour de travail peuvent être pris en compte. Par exemple, si votre nounou ne travaille pas le lundi, vous n'aurez donc pas à payer un jour férié tombant un lundi.

Qui prend la décision sur les dates de congés d'une nounou ?

Dans la convention collective, il est mentionné que c'est l'employeur qui fixe la date des congés d'une nounou. Mais dans la réalité, c'est toute une autre histoire. Les professionnelles de la garde d'enfant travaillent souvent pour de nombreuses familles et de ce fait, s'entendre sur les dates n'est pas facile. Dans la plupart des cas, c'est l'assistante maternelle elle-même qui prend la décision en ce qui concerne les dates de ses congés, qu'ils soient payés ou non. Selon la convention collective, une nounou est en droit de prendre un congé de trois semaines pendant la période estivale et d'une semaine en hiver, soit 4 semaines de congé annuel, voire même cinq semaines. La question qui se pose donc c'est : que faire si la durée de congé demandée par l'assistante maternelle dépasse de cinq semaines ?

Tout d'abord, il importe que vous sachiez que, outre les congés rémunérés acquis à travers les jours de travail, votre nounou peut prendre des repos supplémentaires en cas d'événement familial comme le mariage des enfants. Elle peut aussi avoir droits à ces repos supplémentaires si elle a encore des enfants de moins de 15 ans, en cas de maladie de l'un d'entre eux. Si les congés supplémentaires ont pour objet un événement familial, vous n'êtes pas en droit de les refuser. De plus, vous devez toujours payer votre nounou comme si elle avait gardé vos enfants. En revanche, elle ne doit prendre ses congés qu'au moment de l'événement. Il est également de son devoir de vous fournir un justificatif.

Il arrive que votre assistante maternelle ait besoin de plus de cinq semaines de congé annuel. Vous avez le droit de refuser ces congés supplémentaires s'ils n'étaient pas inclus dans le contrat. Mais vous pouvez aussi accepter. Cependant, les congés seront sans solde. Si ces semaines sont indiquées lors de la signature du contrat, il suffit de les décompter du calcul du salaire mensuel. Par contre, si elles sont déjà intégrées dans la mensualisation, la rémunération de votre nounou sera donc réduite à hauteur du nombre d'heures non travaillées.

Des conseils pratiques pour mieux s'organiser pendant l'absence de la nounou

Alors que vous êtes sur le point de partir au bureau, il se peut que votre nounou vous appelle pour vous faire savoir qu'elle n'est pas en état de travailler à cause d'une maladie. Pas de panique ! N'hésitez pas à lui demander si elle connaît une collègue pouvant la remplacer pendant son arrêt maladie. Vous pouvez aussi demander à vos proches de garder vos enfants. Autre solution : contactez la mairie pour trouver rapidement une halte-garderie ou bien rendez-vous sur des sites spécialisés dans la publication de petites annonces d'accueil d'urgence.

Pour que tout fonctionne comme vous le souhaitez, mieux vaut vous préparer à l'avance en ce qui concerne la garde de vos enfants étant donné que les dates de congés de votre nounou ont été déjà fixées dans le contrat. Ainsi, vous éviterez les mauvaises surprises comme le manque de place dans des structures de garde d'enfant.

Cet article vous a plu ?

Ma nounou m'impose ses conges : que faire ?
Note: 5.0/5 (1 votes pris en compte)
Un commentaire ?
Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.
* champs obligatoires