Retour de couches et règles en période d'allaitement

Une fois le bébé venu au monde, de nombreuses nouvelles questions viennent à l'esprit de la jeune maman, des questions relatives au retour de couches et aux règles pendant la période de l'allaitement. Cette même période qui marque la fin de la grossesse et, pour le corps, comme une sorte de retour à la normale après toutes les épreuves que l'attente d'un enfant lui a fait subir. Afin de bien envisager cette étape, et pour toutes les mamans qui se poseraient des questions relatives à leur état personnel, il est très important voire primordial de prendre en compte l'idée que chaque mère est différente, que chacune dispose d'une physionomie qui ne ressemble à aucune autre. Nous ne le rappellerons jamais assez mais ce que vous allez lire dans les lignes qui suivent n'est en rien une loi universelle de la fin de grossesse. Nous ne vous donnerons là que des informations générales pour vous donner un aperçu de cette étape, de cette période inhérente à la vie d'une nouvelle maman. Ces informations seront découpées en deux volets distincts : l'allaitement et le retour de couches dans un premier temps, puis l'allaitement et la contraception ensuite.

L'allaitement et le retour de couches

Le retour de couches est quelque chose de très attendu chez certaines femmes à la suite de leur grossesse. Cette étape se caractérise en quelque sorte par le retour des règles, un passage important dans le cadre de la fin de grossesse. En effet, le corps de la nouvelle maman est plutôt malmené une fois l'accouchement passé. Une perte de poids soudaine, des pertes de sang qui peuvent subvenir à tous moments, la stimulation de la prolactine pendant la phase d'allaitement du bébé, de nombreux événements viennent bouleverser l'équilibre physionomique, et la maman a donc à cœur que le retour de couches s'effectue pour tenter d'avoir un retour à cet équilibre post-natal.
Cependant, force est de constater que ce retour de couches peut subvenir à des moments très différents selon chaque personne, mais qu'il reste tout de même possible d'établir un lien entre l'allaitement et le retour de couches. De nombreuses questions se posent pour tenter de mettre en lumière ce lien entre allaitement et retour de couches, et pour tenter de vous accompagner et de vous guider dans vos réflexions, vous trouverez ci-dessous quelques éléments de réponse.

Ce lien entre l'allaitement et le retour de couches fait l'objet d'une interrogation assez récurrente :

Le retour de couches a-t-il lieu dès lors que l'allaitement s'arrête ?

La réponse est on ne peut plus simple : oui. Lors de l'allaitement, le taux de prolactine est très élevé (la prolactine est une des hormones nécessaires à l'allaitement), et cette hormone peut tout à fait interrompre l'ovulation de façon ponctuelle, là encore selon la personne. Dès lors que votre enfant est allaité à la demande et qu'il ne s'écoule jamais plus de 6 heures entre deux tétées, les spécialistes estiment qu'il y a environ 98% de chances que le retour de couches ne survienne pas pendant cette période d'allaitement.
Aucune inquiétude inutile à avoir donc si votre retour de couches n'a pas encore eu lieu et que vous êtes dans cette période d'allaitement qui dure, environ, pendant les six premiers mois de votre enfant.

Pour que le retour de couches se produise, il suffit alors d'arrêter l'allaitement ?

Cette autre question souvent posée par les futures mamans ou les toutes jeunes mamans permet de mettre en lumière quelque chose d'important : l'allaitement ne peut être arrêté de façon brutale, vous devez procéder à un échelonnement des tétées de sorte à ce que votre enfant arrive à être sevré sans que ce passage soit trop difficile. Varier l'alimentation de votre bébé en y introduisant, petit à petit, des éléments solides est peut-être la meilleure des solutions possibles, et ce dans le but d'espacer progressivement les tétées pour provoquer le retour de couches.

Certaines mamans souhaitent que leur retour de couches arrive assez rapidement, sans avoir nécessairement à attendre les six mois préconisés précédemment. Dans ce cas, même chose, réduisez progressivement le nombre de tétés. Une fois que ces dernières seront suffisamment espacées, le pourcentage de chances que votre retour de couches survienne se verra augmenté logiquement. Dans de très rares cas, il est tout à fait possible que la maman doive attendre la fin des six mois et le sevrage complet de son bébé pour que le retour de couches puisse avoir lieu.

L'allaitement et la contraception

Autre sujet de questionnements, l'allaitement constitue-t-il une contraception comme les autres ? Certains spécialistes vous diront que lors des six mois où vous allaitez votre petit, le risque de retomber enceinte est quasiment nul. Cette idée n'est pas entièrement fausse, mais elle mérite tout de même quelques précisions utiles. Le retour de couches est, dans la plupart des cas, précédé d'une période d'ovulation de 15 jours. Dès lors que vous allaitez votre enfant de façon complète pendant les six premiers mois de votre enfant, sans chercher à échelonner les tétées pour faciliter la venue du retour de couches, alors il est vrai que vous ne courez aucun risque de tomber enceinte à nouveau. Cependant, si vous souhaitez que votre retour de couches survienne avant la fin des six mois, alors il est recommandé d'utiliser un moyen de contraception.

En conclusion, il est important de rappeler qu'il n'y a de meilleur avis que celui de votre médecin traitant ou encore du spécialiste qui s'est occupé de vous pendant toute votre grossesse. Alors en cas de doute, n'hésitez à prendre contact avec votre médecin pour de plus amples renseignements.

Cet article vous a plu ?

Retour de couches et règles en période d'allaitement
Note: 5.0/5 (2 votes pris en compte)
Un commentaire ?
Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.
* champs obligatoires