Retour de couches et règles en période d'allaitement

Une fois le bébé venu au monde, de nombreuses nouvelles questions viennent à l'esprit de la jeune maman. Si elle allaite, des questions relatives au retour de couches et aux règles durant cette période se posent. Afin de bien envisager cette étape, et pour toutes les mamans qui se poseraient des questions relatives à leur état personnel, il est très important voire primordial de prendre en compte l'idée que chaque mère est différente, que chacune dispose d'une physionomie qui ne ressemble à aucune autre. Nous ne le rappellerons jamais assez mais ce que vous allez lire dans les lignes qui suivent n'est en rien une loi universelle de la fin de grossesse. Nous ne vous donnerons là que des informations générales pour que vous ayez un aperçu de cette cette période inhérente à la vie d'une nouvelle maman. Ces informations seront découpées en deux volets distincts : l'allaitement et le retour de couches dans un premier temps, puis l'allaitement et la contraception ensuite.

L'allaitement et le retour de couches

Le retour de couches est quelque chose de très attendu chez certaines femmes à la suite de leur grossesse. Cette étape se caractérise par le retour des règles. Ce passage est important dans le cadre de la fin de la grossesse. En effet, le corps de la nouvelle maman a pu être malmené suite à l'accouchement. Une perte de poids soudaine, des pertes de sang qui peuvent subvenir à tout moment, la stimulation de la prolactine pendant la phase d'allaitement du bébé... de nombreux événements viennent bouleverser l'équilibre physionomique. La maman peut donc avoir à cœur que le retour de couches s'effectue pour retrouver un équilibre post-natal.
Cependant, force est de constater que ce retour de couches peut subvenir à des moments très différents selon chaque personne. Il reste tout de même possible d'établir un lien entre l'allaitement et le retour de couches. De nombreuses questions se posent pour tenter de mettre en lumière ce lien entre allaitement et retour de couches. Pour tenter de vous accompagner et de vous guider dans vos réflexions, vous trouverez ci-dessous quelques éléments de réponse.

Ce lien entre l'allaitement et le retour de couches fait l'objet d'une interrogation assez récurrente :

Le retour de couches a-t-il lieu dès lors que l'allaitement s'arrête ?

La réponse est on ne peut plus simple : oui. Lors de l'allaitement, le taux de prolactine est très élevé (la prolactine est une des hormones nécessaires à l'allaitement), et cette hormone peut tout à fait interrompre l'ovulation de façon ponctuelle, là encore selon la personne. Dès lors que votre enfant est allaité à la demande et qu'il ne s'écoule jamais plus de 6 heures entre deux tétées, les spécialistes estiment qu'il y a environ 98% de chances que le retour de couches ne survienne pas pendant cette période d'allaitement.
Aucune inquiétude inutile à avoir donc si votre retour de couches n'a pas encore eu lieu et que vous êtes dans cette période d'allaitement.

Pour que le retour de couches se produise, il suffit alors d'arrêter l'allaitement ?

Cette autre question souvent posée par les futures mamans ou les toutes jeunes mamans permet de mettre en lumière quelque chose d'important : l'allaitement ne peut pas être arrêté de façon brutale. Vous devez procéder à un échelonnement des tétées afin que la période de sevrage de votre enfant se fasse en douceur. En fonction de l'âge de votre enfant, vous pouvez avoir recours
à l'allaitement mixte, en donnant à votre bébé du lait infantile, ou varier l'alimentation de votre bébé en y introduisant, petit à petit, des éléments solides. L'objectif ici est d'espacer progressivement les tétées pour provoquer le retour de couches.

Certaines mamans souhaitent que leur retour de couches arrive assez rapidement. Dans ce cas, même chose, réduisez progressivement le nombre de tétés. Une fois que ces dernières seront suffisamment espacées, le pourcentage de chances que votre retour de couches survienne se verra augmenté logiquement. Dans de très rares cas, il est tout à fait possible que la maman doive attendre le sevrage complet de son bébé pour que le retour de couches puisse avoir lieu.

L'allaitement et la contraception

Le retour de couche indique que la femme devenue maman ovule de nouveau puisqu'elle a de nouveau ses menstruations, autrement dit : ses règles. Cela dit attention : le retour de couche est précédé d'une période d'ovulation qui a eu lieu 15 jours avant. Autrement dit, avant le retour de couche, vous êtes susceptible d'ovuler à n'importe quel moment, sans vous en rendre compte. Si l'allaitement peut retarder le retour de couche, et donc l'ovulation, il ne constitue absolument pas un moyen de contraception fiable. Si vous ne souhaitez pas être de nouveau enceinte dans l'immédiat, vous devez impérativement utiliser un moyen de contraception sûr. Nous vous invitons à en parler à votre médecin et votre gynécologue, surtout si vous continuez à allaiter. Il existe des moyens de contraception hormonaux, comme la pilule contraceptive, qui sont compatibles avec l'allaitement.

En conclusion, il est important de rappeler qu'il n'y a de meilleur avis que celui de votre médecin traitant ou encore du spécialiste qui s'est occupé de vous pendant toute votre grossesse. Alors en cas de doute, n'hésitez à prendre contact avec votre médecin pour de plus amples renseignements.

Cet article vous a plu ?

Retour de couches et règles en période d'allaitement
Note: 3.8/5 (10 votes pris en compte)
Un commentaire ?
Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.
* champs obligatoires
Raymonde 17/03/2017 à 16 h 59 min

Les chiffres donnés "6 mois", "15 jours" sont des recommandations ou moyennes. En aucun cas une règle : pourquoi mentir, par ignorance, par paresse ou est-ce intentionnel ?