Conseils pour passer de l'allaitement à la diversification alimentaire

La diversification est une étape fondamentale dans le développement du bébé. Elle est jalonnée d'étapes intermédiaires avant une mise en œuvre véritable. En effet, diversifier l'alimentation du tout-petit se fait très progressivement. Voici comment.

L'âge idéal

La majorité des pédiatres s'accordent pour dire qu'il est déconseillé de commencer la diversification alimentaire chez bébé trop tôt. En effet, une introduction trop précoce d'aliments serait susceptible de provoquer des allergies alimentaires. Et paradoxalement, effectuer une diversification tardive serait propice à la néophobie alimentaire sévère chez l'enfant (crainte de la nouveauté et refus de goûter les aliments). Au final, la diversification alimentaire est réalisée vers l'âge de 6 mois.

D'ailleurs, à cet âge-là, le système digestif de l'enfant est assez mature pour accepter d'autres aliments que le lait. C'est également vers cet âge que sa motricité de déglutition (bucco-linguale) évolue: jusqu'alors, le bébé suçait, déglutissait et avalait de façon automatique. Il perd ce reflex peu à peu ce réflex.

De plus, ce moment choisi d'introduction de nouveaux aliments correspond à une période où les acquisitions du tout-petit se multiplient énormément. Ses capacités motrices sont en constante évolution. Sa préhension, par exemple, s'affirme et s'affine: elle lui permettra de saisir et de manier une petite cuillère !

Le bon moment

Réussir la diversification alimentaire de son enfant nécessite beaucoup de patience et de souplesse. Seuls les parents sentent que le moment adéquat est arrivé de franchir une nouvelle étape. De là découle bon nombre de sensations agréables. Car, diversifier, c'est avant tout éduquer le goût de son bébé, être à ses côtés pour ce feu d'artifice de nouvelles saveurs, l'accompagner dans la découverte des nouvelles textures, développer son odorat autour des odeurs alimentaires... N'hésitez pas à adopter un comportement souple et rassurant.

Progressivement, par étapes, bébé va diversifier son alimentation. En premier lieu, choisissez un repas où votre enfant n'ait pas une faim de loup ! Auquel cas, ce premier rendez-vous sera vécu comme un échec. Au départ, quelques cuillerées de purée ou de compote suffiront à aborder cette phase d'introduction alimentaire. Un début de repas que vous complèterez avec une tétée ou un biberon de lait de suite. Ensuite, au fur et à mesure des jours, selon l'humeur et l'appétit de bébé, vous augmenterez progressivement les quantités de purée de légumes ou compote de fruits. Au bout de quelques semaines, disparaîtra naturellement le lait au profit de vrais repas ! En général, l'enfant conservera le lait comme aliment de base, à raison de 500ml par jour ce qui correspond à une ration quotidienne idéale, soit un biberon le matin et un le soir. Le lait reste en effet un aliment complet et équilibré. Il participe également à l'hydratation de l'enfant.

En pratique

Il n'y a pas de méthode idéale. Mais dans l'optique de rassurer l'enfant, vous pouvez le prendre sur vos genoux, calé tout contre vous, dans un schéma de mimétisme d'une tétée. Prenez un peu de compote ou purée (au choix) sur le bout d'une petite cuillère et introduisez délicatement les aliments entre ses lèvres. L'astuce consiste, si votre bébé a trop faim et est impatient de lui donner un peu de lait pour apaiser son estomac ! Vous complèterez alors avec quelques cuillerées d'aliments.

Au début, il est conseillé d'introduire les aliments de façon isolée, de façon à faciliter l'assimilation et pour prévenir les risques d'allergies alimentaires: il sera possible alors d'identifier l'élément déclencheur.

Le choix de la petite cuillère est très important aussi. Généralement, les bébés n'aiment pas la texture du fer des cuillères classiques. Alors, le plastique semble tout indiqué. D'autant plus qu'il existe une multitude de petites cuillères pour bébé en plastique souple et doux. Afin de rendre le moment du repas agréable et unique, n'hésitez pas à acquérir une petite assiette dédiée à votre bébé, avec, par exemple, l'image de son personnage préféré ! Découvrir au fur et à mesure qui se cache sous la purée peut être une véritable source de joie !

La diversification alimentaire est donc une étape majeure dans le développement de votre enfant. Souplesse, patience et écoute sont des qualités essentielles pour que le repas devienne naturellement un véritable moment de plaisir et d'échange.

Cet article vous a plu ?

Conseils pour passer de l'allaitement à la diversification alimentaire
Note: 4.0/5 (1 votes pris en compte)
Un commentaire ?
Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.
* champs obligatoires