Allaitement : comment sevrer bébé ?

Après avoir allaité bébé durant plusieurs mois, il est temps de lui faire découvrir progressivement une alimentation diversifiée. Le sevrage de son bout de chou n'est pas toujours facile à appréhender, surtout pour les mamans qui sont contraintes de reprendre le travail. Ces dernières culpabilisent, à tort, de passer du sein au biberon. Il est donc fondamental de se donner le temps pour que cette transition suscitant de l'inquiétude se déroule en douceur. A l'aide d'une bonne préparation psychique accompagnée de conseils pratiques, vous aborderez cette étape de l'allaitement maternel avec beaucoup de sérénité.

Un sevrage de l'allaitement progressif et régulier

Arrêter les tétées au sein pour les remplacer par un biberon ou la nourriture solide représente une étape naturelle qui doit être impérativement vécue graduellement. Evitez au maximum les périodes de séparation et de changement avant de démarrer un sevrage. Vous et votre enfant devez être disponibles aussi bien matériellement que psychologiquement. Chaque femme et chaque bébé étant différents, le sevrage ne se passe pas de la même façon pour tout le monde. Toutefois, vous pouvez commencer par remplacer chaque jour une tétée par un biberon pendant une ou deux semaines pour que l'enfant s'adapte lentement. Lorsque le bébé a moins de 6 mois, le biberon devra être rempli de lait artificiel premier âge. Au-delà, vous choisirez du lait deuxième âge. Une astuce consiste à commencer par préparer des biberons avec votre lait de sorte que bébé se familiarise avec la tétine et profite au maximum des avantages du lait maternel. Puis au fil du temps, les tétées s'espacent en fonction de la réaction du tout-petit. Ainsi, un sevrage peut durer minimum de deux à trois semaines mais peut s'étaler sur beaucoup plus de mois. C'est à vous de voir comment vous souhaitez faire selon votre propre ressenti et le comportement de votre petit loup. Votre enfant s'habituera à accepter de nouvelles saveurs dans son alimentation quotidienne, à téter ou à manger autrement tandis que vos seins étant moins stimulés, votre production lactée se tarira tout naturellement. Enfin, les mamans qui ont des obligations professionnelles peuvent recourir à l'allaitement mixte. Vous donnez le sein lorsque vous êtes là et le reste du temps, bébé aura le biberon. Une tétée le matin au réveil, une autre lors des retrouvailles, puis une dernière avant le coucher favorise la lactation et permet de sevrer votre petit ange sans le brusquer.

Des conditions idéales

Tout d'abord, vous devez être prête à sevrer votre enfant et ce, dès le troisième jour. Le faire à contre cœur transformera le sevrage en cauchemar. C'est notamment le cas lorsque vous devez reprendre le travail. Ne subissez pas ce moment mais agissez pour faire en sorte que le sevrage demeure une période agréable pour vous et votre bébé. Il se peut que le sevrage mette plus de temps que vous ne l'aviez pensé à se mettre en place. Ne culpabilisez surtout pas, et prenez le temps nécessaire pour ne pas brusquer les choses. En effet, le sein permet d'entretenir une belle intimité et il ne faut pas arrêter brutalement le contact du jour au lendemain. Ensuite, le premier biberon ou la première cuillère peut être donné par le papa ou les grands-parents. Vous en profitez pendant ce temps pour sortir et ainsi vous détacher de votre bébé qui n'aura pas la tentation de réclamer le sein de maman, surtout si vous le portez dans la même position que lorsque vous l'allaitez. Le plus important est que votre décision reste ferme. Il suffit que votre bébé ressente votre hésitation pour qu'il refuse de changer son alimentation. Expliquez-lui qu'au début vous ne lui donnerez la tétée seulement pour s'endormir. Il risque d'être triste et de l'exprimer en pleurant. Soyez présente pour le réconforter en le câlinant mais surtout pas en l'allaitant. Par ailleurs, veillez à ce que votre bébé n'ait ni faim, ni soif pour ne pas lui donner envie de téter et proposez-lui régulièrement le biberon ou une collation nutritive. Si vous introduisez le biberon, vérifiez que la tétine remplisse la bouche de votre bout d'chou, surtout s'il n'a pas une succion très sûre. Préférez en outre une tétine physiologique qui arbore la même forme qu'un mamelon maternel.

Si votre bébé refuse le changement, ne le forcez pas et retentez l'expérience après quelques jours de pause en lui proposant du lait tiède pour lui rappeler le lait maternel. Et une fois que votre enfant a accepté le biberon, usez et abusez des câlins afin de compenser la frustration. Des caresses, des regards échangés et des mots tendres lui prouveront que malgré l'absence du sein, sa maman sera toujours là pour le protéger.

Cet article vous a plu ?

Allaitement : comment sevrer bébé ?
Note: 5.0/5 (1 votes pris en compte)
Un commentaire ?
Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.
* champs obligatoires