Attention : ne surtout pas gratter les croutes de lait !

Les croûtes de lait représentent l'un des problèmes les plus courants chez les nouveau-nés ; on considère qu'environ deux bébés sur trois sont concernés avant l'âge de trois ans. Si elles sont sans danger, elles sont néanmoins particulièrement inesthétiques. Comment réagir face à ces croûtes, et pourquoi ne faut-il surtout pas les gratter ?

Que sont les croûtes de lait ?

Les croûtes de lait résultent d'une dermite séborrhéique, c'est-à-dire un excès de sébum, lequel se manifeste sous la forme d'un eczéma humide ou sec. Elles sont l'équivalent chez bébé des pellicules chez l'adulte. On pense également qu'une levure pourrait être à l'origine de ces croûtes de lait, le Malassezia Furfur. On les appelle ainsi en raison de la ressemblance de l'éruption avec du lait qui aurait coulé sur une cuisinière. Il existe deux formes de croûtes de lait : la forme sèche, qui fait son apparition dans les premières semaines suivant la naissance de l'enfant héréditairement prédisposé à avoir une peau grasse ; la forme humide, laquelle s'accompagne d'un suintement et constitue une sorte d'eczéma allergique du nourrisson.

Comment se manifestent les croûtes de lait ?

Elles ressemblent à des plaques jaunâtres ou blanchâtres et écailleuses, légèrement grasses, d'une consistance cireuse. Elles sont provoquées par les sécrétions sébacées du cuir chevelu en quantité trop importante. On les trouve sur le cuir chevelu, les sourcils et les fontanelles, voire sur l'ensemble du corps dans certains cas.

Comment soigner les croûtes de lait ?

Il ne faut jamais gratter les croûtes de lait, même si les gratter les fait disparaitre. En effet, cette action peut provoquer une nouvelle irritation du cuir chevelu et même une surinfection par des bactéries. En outre, en raison de la grande fragilité de la peau des bébés, toute coupure entraîne un risque d'infection.

La prévention

Pour les prévenir, il est important de laver quotidiennement le cuir chevelu de l'enfant avec des shampoings adaptés aux nouveau-nés. Il est notamment préférable de recourir à des produits de toilette hypoallergéniques. Masser doucement le cuir chevelu à chaque shampoing, sans frotter, permet de réguler la production de sébum et donc d'éviter l'apparition des croûtes de lait.

Le traitement

Bénignes, elles ne gênent pas l'enfant ; il n'est pas nécessaire de faire quelque chose lorsqu'il y en a seulement quelques unes. En cas de plaques particulièrement disgracieuses, il est conseillé de masser le cuir chevelu avec du liminent, de la vaseline ou de l'huile d'amande douce, et de laisser appliquer trente minutes à une heure. Cette opération doit être suivie d'un shampoing, en faisant mousser sans frotter trop. Puis, brosser le crâne avec une petite brosse permet d'enlever les croûtes de lait. Généralement, les croûtes de lait disparaissent d'elles-mêmes ; il est rare de les voir se maintenir au-delà d'un an.

Quand faut-il consulter ?

Il est recommandé de consulter un pédiatre si les croûtes de lait résistent à ces traitements. Il est particulièrement déconseillé d'utiliser des shampoings médicalisés sans avis médical, il est donc important d'aborder le sujet avec son pédiatre. Il faut également consulter si les croûtes de lait touchent d'autres parties du corps que le crâne ou si des démangeaisons apparaissent mais aussi si des inflammations ou des boutons sont constatés sur le cuir chevelu de l'enfant.

Les croûtes de lait sont donc sans danger pour l'enfant si elles sont soigneusement traitées. Elles ne sont pas non plus contagieuses. Il est important de ne pas aggraver cette dermite séborrhéique en les grattant avec l'ongle ou avec un peigne, mais de les aborder avec tact et douceur.

Cet article vous a plu ?

Attention : ne surtout pas gratter les croutes de lait !
Note: 5.0/5 (1 votes pris en compte)
Un commentaire ?
Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.
* champs obligatoires