Bébé rêve-t-il ?

Les bébés passent énormément de temps à dormir, notamment durant les premiers mois : 16 heures par jour sont en moyenne consacrées au sommeil, qui se découpent en périodes continues de 3 à 4 heures. Mais l'on se demande souvent si durant ce temps, bébé rêve ou non. En réalité, l'activité onirique du nourrisson est très marquée ; des scientifiques considèrent même que le fœtus a, in utero, des images mentales.

Bébé rêve !

Dès les premiers mois de sa vie, bébé est capable de rêver, et ce, grâce au développement de ses cinq sens. Il suffit d'observer son visage lorsqu'il dort. En effet, pendant son sommeil, sa bouille est soudain traversée par des mimiques adorables, des sourires, des moues, des plissements de sourcils. Ces diverses manifestations physiques témoignent d'un sommeil peuplé de rêves. Près de 50 à 60% de son temps de sommeil est composé de rêves, rendus palpables pour ses parents par ces nombreuses mimiques.

Plus précisément, le sommeil de bébé est découpé en plusieurs phases (comme celui de l'adulte, d'ailleurs) : c'est durant celle que l'on qualifie de « sommeil agité » que son repos se fait intense. D'ailleurs, les yeux bougent sous les paupières closes, les doigts s'agitent.

Le rêve est d'ailleurs important pour bébé et son développement. En effet, comme chez l'adulte, il permet de maintenir une activité constante du cerveau, même pendant le sommeil. En outre, il permet de renforcer les processus de mémorisation, de faire le tri parmi les nombreuses expériences reçues pendant l'éveil et de les assimiler.

De quoi sont faits les rêves des bébés ?

La question est complexe. En effet, chez l'adulte, on sait que les rêves sont fabriqués à partir des événements vécus lors des journées précédentes. Or, la mémoire ne se développe qu'à partir de 3 ou 4 ans, âge à partir duquel l'enfant peut se remémorer ses rêves.

Les scientifiques considèrent donc que les rêves de bébé sont plutôt rudimentaires, le développement de son cerveau n'étant pas achevé. Ce sont donc les activités les plus courantes de la journée qui se retrouvent dans les rêves du bébé : les biberons, les jeux, les câlins… Les rêves de bébé sont à ce stade dépourvus de toute pensée symbolique, mais s'appuient sur les stimuli physiques et sensoriels (images, bruits, odeurs…) qu'ils ont expérimentés durant l'éveil. Il n'y a généralement qu'une seule scène ou action.

Certains scientifiques affirment que dès 18 mois, l'imaginaire de bébé se développe, rendant possible la complexification des rêves, tout en restant malgré tout très statiques. Mais l'acquisition du langage est un impératif pour que l'enfant soit capable de se souvenir de son activité onirique et puisse la raconter ; on constate alors que ces rêves mettent le plus souvent en scène des animaux. Il faut donc attendre 6 ou 7 ans pour que les rêves s'apparentent à ceux de l'adulte ; c'est à cet âge que le dormeur s'implique émotionnellement et physiquement dans ses rêves.

Si la vie onirique du bébé est donc présente dès sa naissance, celle-ci se développe, grandit et se complexifie en même temps que l'enfant. Mais même rudimentaires, les rêves n'en restent pas moins fondamentaux pour aider le psychisme à récupérer et se développer de manière harmonieuse, en revivant les situations les plus marquantes de la journée.

Cet article vous a plu ?

Bébé rêve-t-il ?
Note: 5.0/5 (1 votes pris en compte)
Un commentaire ?
Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.
* champs obligatoires