Comment traiter la terreur nocturne de votre enfant de neuf mois ?

Si les terreurs nocturnes (ou éveils confusionnels) touchent souvent les enfants de 4 à 6 ans, ce trouble peut aussi toucher votre enfant dès l'âge de neuf mois. Bien que la différence entre un cauchemar et la terreur nocturne soit faible, le cauchemar de votre enfant survient pendant la phase de sommeil paradoxal tandis que l'éveil confusionnel intervient en dehors de cette phase. En pratique, la principale différence réside dans la capacité de votre enfant à se souvenir de son rêve. Contrairement à une terreur nocturne, votre enfant saura parfaitement exprimé ce qui lui a fait peur durant son cauchemar...à condition bien évidemment de pouvoir parler.

Comment déceler la terreur nocturne chez votre enfant de neuf mois ?

Votre bébé crie, sanglote, s'agite et se débat ? Pas d'inquiétude, son agitation est certainement liée à une terreur nocturne. Il se trouve simplement entre deux phases de sommeil sans être tout à fait réveillé. Cet état second implique de légères angoisses chez votre enfant qui peuvent durer de une à vingt minutes.

Quelles sont les causes de la terreur nocturne ?

Votre enfant peut-être sujet à ce trouble lorsqu'il est extrêmement fatigué, lorsqu'il vit dans son quotidien des troubles qui peuvent le rendre anxieux ou lorsque ses habitudes de sommeil changent (modification de ses siestes). Elles se produisent généralement en début de nuit, deux ou trois heures après votre bébé se soit endormi.

Comment réagir en tant que parent ?

Lorsqu'on aime son enfant, il est bien normal de vouloir le réconforter dans ces moments-là. Bien que votre réflexe soit tout à fait normal, faites en sorte de ne pas de le réveiller même s'il a l'air perturbé. Dans cette situation, il faut donc employer des méthodes douces. Vous pouvez par exemple tenter de le calmer en mettant une main sur lui ou alors en lui parlant doucement et lentement tout en lui caressant le bras ou le front. Le but étant de le rassurer et de lui donner un sentiment de sécurité. Sinon, vous pouvez aussi l'emmener dans une autre pièce afin de faire varier sa température et le ramener dans un sommeil plus léger.

Que faire en cas de terreurs nocturnes répétées ?

Si les terreurs nocturnes se répètent toutes les nuits, les médecins conseillent de réveiller votre enfant 30 minutes avant l'heure à laquelle la terreur nocturne se manifeste habituellement. Vous pouvez par exemple lui donner à boire avant de le laisser se rendormir par lui-même. L'objectif étant simplement d'empêcher la terreur nocturne de se reproduire systématiquement.

Cet article vous a plu ?

Comment traiter la terreur nocturne de votre enfant de neuf mois ?
Note: 3.4/5 (30 votes pris en compte)
Un commentaire ?
Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.
* champs obligatoires