4ème semaine de grossesse

3ème semaine de grossesse5ème semaine de grossesse

Maman

  • Fatigue :
    •  
    •  
    •  
    •  
    •  
    •  
    •  
    •  
    •  
    •  
  • Maux de grossesse :
    •  
    •  
    •  
    •  
    •  
    •  
    •  
    •  
    •  
    •  
  • Prise de poids :
    •  
    •  
    •  
    •  
    •  
    •  
    •  
    •  
    •  
    •  
  • Sautes d'humeur :
    •  
    •  
    •  
    •  
    •  
    •  
    •  
    •  
    •  
    •  
  • Envies de grossesse :
    •  
    •  
    •  
    •  
    •  
    •  
    •  
    •  
    •  
    •  
  • Arrondi du ventre :
    •  
    •  
    •  
    •  
    •  
    •  
    •  
    •  
    •  
    •  

Bébé

  • Taille : 0.4 cm
    Poids : 0 gr
    =
  • La vue :
    •  
    •  
    •  
    •  
    •  
    •  
    •  
    •  
    •  
    •  
  • L'ouïe :
    •  
    •  
    •  
    •  
    •  
    •  
    •  
    •  
    •  
    •  
  • Mouvement :
    •  
    •  
    •  
    •  
    •  
    •  
    •  
    •  
    •  
    •  

To do list

Par l'alimentation ou en complément, faites le plein d'énergie !
EN SAVOIR +
Prenez rendez-vous pour discuter de l'hygiène de vie pendant la grossesse
EN SAVOIR +
Renseignez-vous sur toutes les démarches pour accueillir bébé !
EN SAVOIR +

Vous voilà à votre 4ème semaine de grossesse, soit la 6ème semaine d'aménorrhée. Vous vous habituez peu à peu à ce petit être que vous sentez à peine et dont la présence commence à bouleverser votre vie. Bébé commence à s'installer même si sa taille et son poids sont encore infimes. Pour la maman, le premier mois rime avec le premier rendez-vous chez le gynéco. C'est maintenant que commence l'aventure prénatale.

Notre newsletter suivi de grossesse

Nous vous accompagnons tout au long de votre grossesse ! Chaque semaine, recevez un e-mail de suivi de grossesse en vous inscrivant à notre newsletter !

De la crevette au haricot !

Un petit haricot de 4-5mm

En cette quatrième semaine de grossesse, l'utérus continue de prendre du volume et sa cavité est fermée par le bouchon muqueux. L'embryon reste ainsi protégé dans un environnement stérile. En une semaine, sa taille a carrément triplé. De 1,5 mm au début de la semaine dernière, il mesure maintenant 4 ou 5 mm et peut être vu distinctement au cours d'une échographie. Sa forme a également un peu changé. Il ressemble désormais un peu plus à un têtard ou à un petit haricot.

Ses organes se dessinent

Le tissage de certains organes commence. Le cœur se développe encore un peu plus, mais il ne bat pas encore. Idem pour la lentille de l'œil et les vésicules optiques qui se dessinent plus clairement. Les jambes et bras s'ébauchent, donnant l'impression d'une tête pourvue d'une queue. C'est à ce stade que s'amorce la construction du squelette de son visage et de son crâne. En attendant que l'appareil digestif se constitue complètement, le foie est déjà apparent et une frêle dilatation annonce l'estomac. Une bouche primitive se forme également et met en communication le tube digestif naissant avec la cavité amniotique dans laquelle l'embryon flotte.

Il renforce son lien avec vous

Le placenta et le cordon ombilical sont désormais formés. Désormais, c'est donc par leur intermédiaire que vous communiquez avec votre futur bébé. En outre, en cette quatrième semaine, l'apparition du tube neural annonce le développement du système nerveux. C'est précisément la raison pour laquelle la tête du bébé semble grosse. Par ailleurs, il faut préciser qu'à cette étape, l'embryon est nourri par le corps jaune qui n'est autre qu'un résidu de l'ovulation.

Vous commencez à vous habituer à ces symptômes

Les symptômes habituels

À la quatrième semaine, votre grossesse ne se voit pas encore, mais vous ressentez déjà des sensations comparables au syndrome prémenstruel : des seins tendus et hypersensibles avec des mamelons saillants. Il est même possible à ce stade que vous ressentiez des sensations de picotement au niveau du mamelon. Pendant ce temps, votre utérus aussi commence à se préparer à accueillir un invité : votre ventre gonfle, se durcit et atteint la taille d'une mandarine. Il s'appuie sur la vessie, ce qui cause les tiraillements dans le bas ventre et crée votre fréquente envie d'uriner. Ne vous retenez surtout pas !

Des changements physiologiques au quotidien

Dès cette semaine 4, on constate généralement une hypersalivation, une somnolence et quelques bouffées de chaleur au petit matin. Certains aliments et odeurs sont susceptibles de vous donner la nausée. Ce n'est pas systématique, mais c'est assez courant et il n'y a pas de quoi s'affoler.

Cette semaine est également marquée par une surproduction d'hormones. Résultat : vous êtes sujette à de fréquentes sautes d'humeur, à des angoisses et à des envies alimentaires parfois étranges. L'action des œstrogènes peut même, dans certains cas, donner lieu à des douleurs dans les seins, dans le ventre, ou encore entraîner une modification du goût. De même, l'augmentation du taux HCG tend à exercer une action décontractante sur les muscles lisses du corps entraînant souvent des ballonnements et constipations.

Par ailleurs, le premier mois de la grossesse est généralement caractérisé par deux tendances alimentaires opposées : certaines femmes « mangent pour deux » et prennent du poids, pendant que d'autres perdent l'appétit et maigrissent. A la fin du premier mois, il se peut que vous ne ressentiez pas encore les symptômes typiques de la femme enceinte. Ne vous inquiétez pas si c'est votre cas, et surtout profitez de ces moments de répit, vous êtes chanceuse !

Conduite à tenir

Consulter des spécialistes

La première disposition pratique qu'il convient de prendre au terme des quatre premières semaines de grossesse est d'aller consulter un gynécologue. Si vous n'avez pas encore fait de test de grossesse, c'est le moment plus que jamais de vous soumettre à un test urinaire à confirmer par un bilan sanguin. Au cours de cette consultation, le spécialiste aura la possibilité de vérifier si l'embryon est convenablement logé dans l'utérus et non dans une trompe (symptomatique d'une grossesse extra-utérine). D'un spécialiste à un autre, il est vivement recommandé de se rendre chez un dentiste afin de traiter une éventuelle carie. Une carie non traitée peut en effet être vecteur de bactéries chez le bébé et ralentir sa croissance, ou même provoquer un accouchement prématuré.

Parce que le premier trimestre est celui où le risque de fausse couche est plus élevé, tout saignement ou mal de ventre persistant doit également être immédiatement signalé à votre gynécologue. L'adjectif « persistant » est important : ne vous plongez pas dans une psychose inutile.

Manger sainement et équilibré

Il est normal pour une femme enceinte de prendre du poids, mais il faut néanmoins surveiller votre alimentation. Considérez que tout ce que vous avalez influence directement votre bébé et faites les bons choix. Songez à adopter une alimentation équilibrée tout en évitant les excès. Ne vous privez pas de consommer fruits et légumes (à raison de cinq par jour) afin d'emmagasiner le plus de vitamines possible. Par contre, toute idée de régime ou privation est à proscrire. À ce stade de la grossesse, il vous incombe d'avoir une hygiène de vie convenable. Ainsi, plus aucun médicament ne doit être pris sans avis préalable de votre médecin.

Envisager le futur

Une femme enceinte a beaucoup de temps pour réfléchir, dit-on. Pensez donc déjà à l'endroit où vous aller accoucher. Clinique, centre hospitalier ou même à la maison, votre choix doit tenir compte de paramètres dont entre autres : la présence ou non de couveuse dans la maternité, le programme de préparation à l'accouchement proposé dans l'établissement. Bien sûr, cette réflexion incombe au couple et l'aspect financier devrait y tenir une place prépondérante pour éviter toute surprise liée au remboursement par la sécurité sociale.

La quatrième semaine est marquée par des changements prononcés chez le bébé. À cette occasion, ses principaux organes et membres se dessinent peu à peu et vous pouvez, en faisant une échographie, en avoir un aperçu. En ce qui vous concerne vous-même, quelques changements physiques et émotionnels apparaissent et sont susceptibles de vous indisposer. Mais rassurez-vous, ce n'est que passager ! Consultez les spécialistes et faites le nécessaire pour votre bien-être et celui de votre bébé.

Cet article vous a plu ?

4ème semaine de grossesse
Note: 4.4/5 (7 votes pris en compte)
Un commentaire ?
Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.
* champs obligatoires