À quel âge bébé va-t'il marcher ?

Apprendre à marcher est un processus important pour un enfant. Pour les parents qui voient leur bébé grandir, cela peut susciter de nombreux questionnements. Il est aussi important que les parents comprennent "comment ça marche" pour leur enfant d'apprendre à marcher. Le processus est certes naturel et spontané, mais certaines attitudes peuvent aider votre bébé à accentuer son développement pour un meilleur équilibre. De même, certains gestes peuvent être néfastes à son développement. Cela peut donc être fort utile d'avoir une vue d'ensemble sur la question.

Vers quel âge les bébés commencent-ils à marcher ?

On considère que le moment où un bébé commence à marcher a lieu vers 12 mois. Néanmoins, cet âge n'est qu'une moyenne ou un âge-type et à peine la moitié des bébés savent réellement marcher à cet âge. Chaque bébé développera bien souvent sa capacité à marcher un peu avant ou un peu après. Et puis, marcher est aussi un apprentissage, cela demande bien sûr un processus évolutif, pour apprendre à poser les bons gestes. Le stade de la marche est précédé par celui de la position assise vers 6 mois et par celui de la position debout vers 10 mois. Il est certain que chaque enfant apprendra toujours mieux à marcher au fil du temps. L'équilibre des enfants qui commencent à marcher est parfois précaire, c'est pourquoi les enfants tombent très facilement. Cette difficulté à tenir debout est liée au fait que leur organisme est encore en pleine croissance et en plein développement. Les voies nerveuses cérébrales doivent encore se solidifier. Ils ont besoin de temps pour apprivoiser leur propre corps. L'apprentissage de chaque enfant est une expérience qui lui est personnelle, avec ses émotions propres et avec le corps qui est le sien. Ce serait une erreur de vouloir se substituer à son ressenti propre.

Comment a lieu ce processus et comment l'encourager ?

C'est un long processus d'exercices physiques que d'apprendre à marcher. Cette évolution est donc progressive. Un bébé apprend d'abord à bouger la tête vers 4-5 mois, à s'asseoir vers 6 mois, puis à marcher à quatre pattes et à se tenir debout vers 9 à 11 mois. Chacun des événements de son développement personnel a lieu quand il s'en sent capable et chacun est nécessaire au développement du stade ultérieur. Néanmoins, ce développement est encouragé par la stimulation physique. Des exercices de psychomotricité tout simples aideront votre bébé à prendre confiance en ses propres capacités à se mouvoir et à prendre conscience de son propre corps. Les premiers signes du développement progressif de la marche ont lieu souvent vers 9 mois, quand il se tient debout en s'accrochant aux meubles. À ce moment, le laisser marcher à pied nu l'aidera fortement à développer son sens de l'équilibre. Vers 10 à 11 mois, il se déplacera latéralement en s'accrochant aux meubles et en traînant les pieds. Vers 12 mois environ, les bébés commencent souvent à lever les pieds pour se déplacer. C'est un moment où le tenir par la main quand il effectue quelques pas lui fera fortement plaisir. L'utilisation de jouets à roulettes comme des voitures ou des chevaux que l'on peut tirer derrière soi, l'aidera aussi beaucoup dans ses exercices pour apprendre à marcher. Un peu après ce stade, il commencera à tenir debout sans les mains et il pourra découvrir plein de nouveaux jeux qui l'encourageront encore à se développer. C'est important pour les parents de sécuriser l'environnement du bébé qui se déplacera beaucoup plus, notamment par rapport aux prises électriques ou aux objets qui pourraient lui tomber dessus. Il peut aussi être utile de couvrir les coins qui pourraient le blesser. Vous pouvez aussi vous mettre près de lui et lui dire de marcher vers vous. Cela l'encouragera à gagner en fermeté dans ses pas.

Que faut-il faire et ne pas faire ?

Une fois que votre bébé commencera à marcher, il est important de l'encourager à s'asseoir. Les enfants qui commencent à marcher ne ressentent pas la fatigue et ne développent donc pas d'eux-mêmes le réflexe de s'asseoir de temps en temps pour se reposer. Cela peut par exemple être une bonne occasion pour lui raconter une histoire ou faire un jeu avec lui. Votre bébé à besoin d'explorer le monde autour de lui pour apprendre à marcher, il vaut donc mieux éviter de le laisser trop longtemps dans son parc ou sur sa chaise. Ce sont les petites découvertes avec le onde extérieur qui lui permettront d'acquérir l'apprentissage de la marche, cette liberté est donc essentielle à son épanouissement. Il faut à tout prix éviter de l'obliger à faire les choses d'une manière prédéterminée dans la mesure du possible. Le moment où un bébé commence à marcher est souvent un peu dangereux, car il tombera souvent au debout. Lui transmettre vos propres peurs ne l'aidera certainement pas à prendre confiance en lui, il a besoin de pouvoir faire ses propres expériences, même s'il tombe ou qu'il pleure. Le processus essai-erreur est nécessaire au bon développement d'un enfant. Il est néanmoins important que votre bébé puisse se sentir en sécurité pour effectuer son apprentissage progressivement, le rassurer contribuera aussi à augmenter sa confiance. Il faut avant tout être patient pour laisser votre enfant se développer à son rythme, et attentif à son évolution pour qu'il sache que l'on porte de l'attention à ce qu'il fait. Apprécier à juste titre ses efforts ou son développement l'encouragera à se développer toujours mieux. Vouloir s'immiscer de trop dans son expérience d'apprentissage pourrait avoir un effet négatif sur son apprentissage propre. Les enfants apprennent normalement par eux-mêmes à marcher.

Pourquoi y a-t-il tant de différences d'un bébé à un autre ?

Il est important de comprendre que le développement de chaque enfant est différent. Chaque bébé doit faire sa propre découverte de sa capacité à marcher et cette capacité sera directement influencée par les stimuli qu'il aura reçu, ainsi que par les exercices qu'il aura accomplis spontanément au fil du temps. Les enfants plus minces apprennent souvent plus vite à marcher car ils ont plus de facilité à mouvoir leur corps qui est plus léger. Les enfants plus grands auraient aussi plus de facilité à apprendre à marcher. Certain bébés aiment beaucoup marcher à quatre pattes et préfèrent s'y cantonner plutôt que de se presser à apprendre à marcher. Néanmoins, un enfant qui n'aurait pas encore atteint le développement nerveux suffisant n'arrivera pas encore à marcher, il faut laisser le temps à son organisme de se développer pleinement. Certains enfants prennent aussi plus de temps à marcher complètement sans que cela change quoi que ce soit en fin de compte. En cas de doute par rapport à un retard certain, il peut toujours être utile de consulter un pédiatre pour avoir son avis sur la question. Tous les enfants sont différents et il est important de laisser le droit à votre enfant de développer son apprentissage propre et de pouvoir devenir lui-même. Le tempérament est aussi un élément important qui aura une influence sur son développement moteur. Apprendre à marcher est une forme d'expression de la personnalité physique d'un bébé, et de l'expérience propre qu'il a de son corps.

Que faire si bébé ne marche pas ?

La plupart des enfants apprennent au plus tard à marcher vers 18 à 20 mois. Si votre enfant ne marche pas encore à cet âge-là, un pédiatre pourra l'aider à apprendre à marcher. Des séances de psychomotricité ou de kinésithérapie peuvent parfois être utile. Les enfants prématurés par exemple sont souvent un peu en retard dans leur apprentissage, mais finissent par rattraper les autres enfants vers l'âge de 2 ans. Si votre enfant maintient une attitude pro-active et qu'il se déplace en s'accrochant aux meubles, c'est qu'il est dans la bonne voie et qu'il n'y a pas vraiment de raison de s'inquiéter. Un enfant qui souffrirait d'une réelle déficience motrice doit être pris en charge dès que possible par des spécialistes qui l'aideront à développer sa mobilité propre petit à petit. En cas de pathologie réellement grave, elle est généralement décelée pendant les premiers mois, ce qui permet un accompagnement adapté pour permettre une évolution vers l'apprentissage de la mobilité et de la marche. Dans la mesure où un handicap est décelé rapidement, il peut d'autant mieux être pris en charge ou surmonté.

Cet article vous a plu ?

À quel âge bébé va-t'il marcher ?
Note: 4.5/5 (2 votes pris en compte)
Un commentaire ?
Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.
* champs obligatoires