A quel âge bébé fait ses dents ?

La poussée des dents marque une étape primordiale dans la croissance du nourrisson. Phénomène tout à fait naturel, cet épisode angoisse pourtant souvent les parents en raison de ses répercussions sur le bien être de leur enfant. Pour que la poussée des dents de bébé se passe ainsi dans les meilleures conditions possibles, voici un petit guide pratique qui fait le tour de la question…

Quels sont les premiers signes d'une poussée dentaire ?

Chez le nourrisson, l'apparition des premières dents de lait se devine assez aisément. En effet, en raison de l'irritation causée par le perçage progressif de la gencive par ses petites « quenottes », bébé a tendance à manifester certains signes qui ne trompent pas. Les pleurnichements incessants et réveils inopinés en pleine nuit en sont les premiers exemples possibles. De même que le fait de baver abondamment ou de mâchouiller tout ce qui lui tombe sous les doigts. Souvent ces signes précurseurs sont par ailleurs accompagnés d'une légère poussée de fièvre. Plus rarement, il pourra aussi arriver que les nourrissons souffrent de maux de ventre chroniques, voire de véritables diarrhées. La connexion entre de tels symptômes et la poussée des dents s'explique par l'acidification naturelle des muqueuses buccales pendant la période des poussées. Quoiqu'il en soit, pour en avoir vraiment le cœur net, le plus efficace est d'ausculter directement la bouche de votre petit chérubin. Si à la suite de cette initiative, vous constatez que la gencive de bébé est « tuméfiée » par une petite rougeur écarlate marquée en son milieu par une petite dépression, plus aucun doute ne sera plus permis…

Comment soulager les poussées dentaires ?

Malgré la manifestation des premiers symptômes, la sortie véritable des premières dents chez le nourrisson prend un certain laps de temps. Compte tenu des conditions douloureuses dans lesquelles cette poussée s'effectue, trouver un moyen efficace de soulager bébé s'avère dès lors être tout simplement un véritable impératif. Sur cette question, les traitements homéopathiques ont largement prouvé leur efficacité. Sur ce créneau, la camomille figure par exemple en tête de liste au fort des crises de poussée dentaire. En cours de poussée proprement dite, les extraits en haute dilution sont les plus recommandés. Poursuivre ensuite ce traitement par des extraits en basse dilution une fois les « quenottes » sorties pour soulager le petit chérubin. Autre alternative : faire appel aux extraits mélangés de camomille et de rhubarbe. Ce type de solution buvable est notamment indiqué pour soigner les symptômes diarrhéiques liés aux irritations du tube digestif provoquées par la poussée dentaire. S'il s'agit davantage de soigner les inflammations de la gencive, il conviendra d'opter plutôt pour la formule aux extraits de raisin (Phytolacca).

Au titre des traitements médicamenteux cette fois-ci, plusieurs alternatives sont également possibles. Si l'enfant souffre trop, appliquez-lui directement un baume gingival, cela le soulagera immédiatement de la douleur. Autre solution : recourir à un anneau de dentition. Conservé préalablement au congélateur, celui-ci doit être donné à mâchouiller au nourrisson. En effet, imbibé d'anesthésiant à très faible dose, il permettra là aussi de soulager immédiatement la douleur. Si tous ces remèdes ne parviennent pas à calmer la douleur de l'enfant, l'ultime recours sera alors de lui administrer du paracétamol à dose pédiatrique sous forme de suppositoire. En tous les cas, n'hésitez pas à demander conseil à votre pédiatre.

Dents de laits et dents définitives ?

L'apparition des premières dents de lait chez le nourrisson se manifeste généralement autour de son sixième mois. Mais, selon les cas, il peut arriver que la poussée se fasse beaucoup plus tôt (vers le 4e mois) ou beaucoup plus tard (12e mois). Ces écarts ne doivent donc en rien inquiéter les parents. Dans l'ordre de leur apparition, les premières dents à pousser sont les incisives inférieures. Viendront ensuite les incisives supérieures et latérales. Ces dernières commenceront à poindre entre le septième et seizième mois. Après les incisives, viendront les premières molaires. Celles-ci se manifesteront vraisemblablement entre le 12e et le 18e mois. Puis ce sera au tour des canines et des secondes molaires : celles-ci surgiront à compter du 18e mois et jusqu'au 36e mois normalement. A l'orée de leur troisième anniversaire, les petits anges afficheront normalement une vingtaine de dents de lait à leur compteur. Celles-ci se verront progressivement substituées une à une par une dentition définitive à compter de leur cinquième anniversaire. La poussée dentaire s'achève enfin vers l'âge de 17 ans avec l'apparition des dents dites de sagesse.

A partir de quand brosser les dents de bébé?

Cette question hante très souvent les parents lors de l'apparition des premières dents de leurs enfants. La réponse est simple : dès la poussée des premières dents, il convient de procurer une hygiène buccale irréprochable à votre chérubin. Oui mais comment faire ? Si l'enfant n'a encore qu'une ou deux dents, l'idéal est de nettoyer très délicatement avec un chiffon ultra doux (une compresse) toute la superficie de ses gencives. Quant aux dents, il conviendra déjà de les brosser avec la plus grande précaution à l'aide d'une brosse à dent pour bébé pour éviter à votre chérubin d'accumuler des plaques dentaires et par ricochet, des bactéries. Le brossage se fera exclusivement à l'eau, sans aucun dentifrice. En effet, bébé ne sachant pas encore recracher par lui-même. Ces perspectives sont à envisager au moins jusqu'à ses deux ans. Le brossage devra être prodigué au moins deux fois par jour lorsque l'enfant aura atteint 1 an. Mis à part la brosse à dent, le fil dentaire est également envisageable, du moins lorsque l'enfant aura présenté une dentition juxtaposée. Plus que la brosse à dent, le fil dentaire permet en effet d'extirper encore plus efficacement les résidus alimentaires qui s'instillent entre et derrière les dents. Dès que votre enfant aura gagné en autonomie (généralement à partir de l'âge de 2 ans), évertuez-vous à l'habituer au brossage quotidien de ses dents, matin, midi et soir. Afin de l'y encourager, n'hésitez pas à user d'astuces ingénieuses: achetez-lui par exemple une brosse à dent à l'effigie de son personnage de dessin animé favori ; choisissez-lui une pâte dentifrice avec un goût agréable. Attention toutefois aux parfums trop fruités : les enfants risquent en effet d'avoir tendance à vouloir les ingurgiter…En tout état de cause, n'hésiter pas à demander conseil à votre dentiste.

A quand la première visite chez le dentiste ?

A partir de quand faudra-t-il envisager la première consultation ? Idéalement, celle-ci devra se faire autour du 3e ou du 4e anniversaire de l'enfant. Et pour éviter que celui-ci ne voie dans le praticien un tortionnaire monstrueux à esquiver à tout prix, il est essentiel que ce premier rendez-vous ne soit pas pris dans l'urgence d'une rage de dent. Organisez-le davantage comme un simple check-up pour dépister les éventuelles caries. Pour que votre chérubin ne soit pas traumatisé par l'intervention du spécialiste, il faudra du reste le pré-conditionner psychologiquement avant le rendez-vous. Ainsi, prenez bien la peine de lui expliquer grossièrement qu'est-ce que le Monsieur en blouse blanche va faire. Cela lui permettra de ne pas s'affoler lorsque le dentiste lui auscultera la bouche. Évitez toutefois de l'effrayer par des détails incongrus : ainsi, il vaut mieux par exemple omettre de préciser à quoi servent les ustensiles que le dentiste sera amené à manipuler…Évitez pareillement d'agiter les rendez-vous chez le dentiste comme un épouvantail pour faire peur à l'enfant dans les situations de conflit.

Sur le plan pratique, lors de ce premier rendez-vous, le dentiste ne fera que poser certaines questions à son petit patient pour tenter de cerner ses éventuels problèmes bucco-dentaires et surtout ses habitudes alimentaires. Ceci dans le but de prévenir au plus tôt précisément les mauvaises habitudes alimentaires comme le grignotage. Ce n'est que par suite qu'il procèdera aux vérifications de base : contrôle de la poussée dentaire, vérification de la présence éventuelle de caries etc.

Sur le plan de la compétence, il est inutile de chercher à faire suivre votre enfant exclusivement par un pédodontiste (dentiste spécialisé auprès des enfants). Le dentiste « généraliste » des parents est totalement compétent pour suivre de près les petites têtes blondes.

Astuces pour que bébé ait de bonnes dents

Pour que bébé ait de bonnes dents, il est impératif que dès son plus jeune âge, il ait une hygiène bucco-dentaire irréprochable. En clair, cela signifie que vous devez prendre l'habitude de prodiguer à votre poupon une alimentation saine : ainsi, évitez par exemple de l'habituer aux jus de fruits à longueur de journée, ou encore de sucrer le contenu de son biberon. Le sucre favorise en effet comme on le sait la prolifération des bactéries et donc des caries. Préférez davantage lui donner de l'eau pure, sans additif. Pareillement, tâchez de ne pas prendre la mauvaise habitude de goûter à pleine bouche son biberon. La cavité buccale des adultes est en effet pleine de bactéries pathogènes pour bébé et ses dents. Enfin, assurez-vous de nettoyer correctement de manière fréquente ses dents après chaque repas. Avant ses 1 an, cela consistera comme on l'a dit à appliquer une compresse humide sur ses gencives et ses toutes premières dents. Au-delà du 12e mois, il faudra par contre substituer la brosse à dent (pour enfant en très bas âge) à la compresse. Toutefois, évitez absolument d'utiliser du dentifrice car votre enfant ne saura pas le recracher. Plus tard, vous pourrez également envisager l'utilisation du fil dentaire.

Cet article vous a plu ?

A quel âge bébé fait ses dents ?
Note: 4.0/5 (1 votes pris en compte)
Un commentaire ?
Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.
* champs obligatoires