A quel âge bébé parle ?

Sans aucun doute, chaque enfant a sa propre façon d'être, dans sa manière d'apprendre, de se développer et de grandir. Chacun a son propre rythme concernant ses capacités, son habileté et son adresse. Mais, cela ne nous empêche pas de l'aider et de l'orienter dans ses progrès.

Comment parlent et écoutent les enfants selon leur âge ?

De la naissance jusqu'à 3 mois :

Le bébé émet principalement des petits bruits. Il se tait ou sourit quand vous lui parlez. Il semble reconnaître votre voix. Il se tait ou s'arrête de pleurer dés qu'il entend et reconnaît votre voix. Il pleure d'une manière distincte en fonction de ses besoins. Il sourit quand il vous voit.

De 4 à 6 mois :

il bouge ses yeux en direction des sons qu'il entend. Il répond aux changements dans le ton de votre voix. Il porte de l'attention aux jouets qui émettent des sons et de la musique. Le balbutiement de l'enfant ressemble plus à la parole et contient beaucoup de sons distincts, comme les p, b et m. Il émet des sons et des gazouillements quand il est seul ou quand il joue avec vous.

De 7 mois à 1 an

Il s'amuse avec des jeux simples qui contiennent des rimes et des chansons accompagnés de gestes des mains et du visage. Il se retourne et regarde dans la direction des sons. Il reconnaît les noms d'objets communs comme "une tasse," "une chaussure" ou "un jeu." Il commence à répondre aux questions et aux ordres comme "viens me voir" et "tu en veux plus ?". Le balbutiement de l'enfant contient des groupes de sons courts et longs. Il utilise la parole et les sons pour attirer et pour maintenir l'attention, sans avoir besoin de pleurer. Il utilise un ou deux mots ("une maman," "un papa", "non,", "eau") même si ces derniers ne sonnent pas très claires.

De 1 à 2 ans

Il suit des instructions simples et comprend des questions simples ("fais-moi un bisous", "où est ta maman ?")). Il fait attention aux chansons, aux rimes et aux petites histoires. Il utilise plus de mots et de questions qui contiennent un ou deux mots comme : "plus ?": "qu'est-ce que c'est?", et "où est papi ?". Il utilise deux mots ensemble comme "plus de pain," "mon ours" et "regarde une vache." Il utilise beaucoup de consonnes au début des mots.

De 2 à 3 ans

Il comprend les différences dans la signification des mots ("s'ouvre/ ferme", "là-haut/en bas", "grand/petit"). Il obéit aux instructions composées ("Cherche le livre et mets-le sur la table"). Il utilise des propositions de deux ou trois mots pour parler des choses ou pour les demander. Il demande fréquemment des objets ou dirige l'attention sur ces derniers en les appelant par leur nom.

De 3 à 4 ans

Il comprend quand vous l'appelez depuis une autre pièce. Il écoute la radio et la télévision au même volume que le reste de la famille. Il répond aux questions simples qui commencent avec "qui ?", "que ?", "où ?" et "pourquoi ?". Il parle de ce qu'il fait à l'école, à la maison ou avec ses amis. En général, il parle avec facilité sans avoir à répéter des syllabes ou des mots.

De 4 à 5 ans

Il écoute et comprend la plupart de ce qu'on lui dit à la maison et à l'école. Il utilise des phrases très détaillées, comme par exemple : "J'ai deux ballons rouges à la maison." Il raconte des histoires et communique avec facilité avec les autres enfants et adultes. Il utilise la plupart des sons correctement, à l'exception de certains comme g, f, s, r, l, ch.

De 5 à 6 ans

Au cours de la dernière étape de l'apprentissage du langage, les enfants acquièrent une plus grande complexité dans leur façon de parler. Les mots sont beaucoup plus complexes, et ils utilisent des compositions grammaticales qui leur permettent de faire de plus longues phrases. Entre 5 et 6 ans, le "r" est le plus difficile à prononcer.

Comment aider votre enfant ?

C'est donc vers l'âge de 1 an que votre enfant commencera à dire ses premiers mots. En tant que parents, vous pouvez l'aider de façon à l'orienter pour qu'apprendre à parler soit plus facile pour lui. Les parents sont fondamentaux dans l'apprentissage du langage des enfants. Il y a surtout trois choses qu'ils peuvent faire : leur parler, les écouter et interagir avec eux.

1. Laissez-lui prendre des initiatives. Quand votre enfant essaiera de vous dire quelque chose, ne vous avancez pas trop. Faîtes comme-ci vous ne saviez pas exactement et pointez du doigt différents objets : la table, la chaise, la cuillère, etc.

2. Respectez ses silences, parce que si vous lui parlez continuellement, l'enfant ne développera pas les tournures de phrases et, de plus, vous créerez beaucoup d'anxiété. Quand quelqu'un s'approche de lui et lui demande : "Qu'est-ce que t'a apporté le Père Noël ?, vous ne devez pas répondre à sa place. S'il ne vous répond pas, respectez son silence, et s'il dit quelque chose, soyez attentif.

3. Ajustez votre langage lorsque vous parlez à votre enfant : cela ne veut pas dire que vous devez lui parler comme s'il ne comprenait rien. Le but ici est de choisir des phrases et des mots plus simples. Lorsque vous parlerez avec d'autres adultes en revanche, utilisez votre langage habituel, même si votre bébé est dans la même pièce.

4. Faites des corrections indirectes : vous ne devez jamais le corriger directement pour qu'il répète les mots et les phrases à la perfection comme nous les prononçons. Chacun apprend ses premiers mots à son propre rythme.

5. Créer des questions : "veux-tu jouer au puzzle ou avec les animaux ?". Vous devez l'aider à nommer les choses. Vous devez interagir avec l'enfant c'est-à-dire parler et écouter à la fois. Et la meilleure manière d'interagir est le jeu. Pour jouer avec les mots, vous pouvez utiliser les livres de contes, ceux qui contiennent des images cachées, mais aussi les chansons qui invitent à faire des gestes et des mouvements.

6. Chantez : il semble plus simple de se rappeler des mots lorsqu'ils sont rattachés à un rythme musical, surtout parce que l'enfant s'amuse. Et à cet âge, les enfants apprennent seulement ce dont ils ont besoin, ce qui leur plaît ou les amuse.

7. Un environnement approprié : laissez-lui un espace pour jouer, pour apprendre et laisser libre court à son imagination. Le développement de la psychomotricité les aidera dans l'apprentissage du langage.

8. Racontez-lui des histoires : si votre enfant a commencé à parler c'est qu'il vous a entendu parler avant lui. Quand l'enfant essaie de communiquer et qu'il n'a pas de réponse, son envie de communiquer avec le monde diminue. Ce qui l'incite à apprendre à parler, c'est le désir de parler avec nous. Si vous n'anticipez pas ce dont ils ont besoin avant qu'ils ne puissent le communiquer, votre enfant va perdre la curiosité et l'intérêt de la communication.

9. Parlez-lui lentement et d'une manière expressive, en le regardant dans les yeux. Avec différentes intonations dans la voix, nous lui transmettons des informations sur le monde et nos sentiments envers lui.

10. Faites participer votre enfant aux conversations de la famille : les enfants savent beaucoup plus de choses que ce que les adultes croient, et comprennent les choses avant qu'ils ne sachent les dire. Beaucoup de gens ne savent pas que certains des retards dans le langage des enfants sont en relation directe avec une situation d'exclusion dans les conversations.

L'attitude et l'influence des parents sur le développement des enfants est fondamentale. Cette dernière doit surtout être positive. Le langage ne doit pas être forcé mais naturel. De nombreuses statistiques révèlent que les petites filles apprennent à parler avant les garçons. Cependant, même s'il s'agit ici d'une prédisposition biologique, l'atmosphère dont laquelle évolue votre enfant est très importante.

Cet article vous a plu ?

A quel âge bébé parle ?
Note: 5.0/5 (1 votes pris en compte)
Un commentaire ?
Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.
* champs obligatoires