À quel âge bébé tient assis ?

Tenir assis seul représente une prouesse remarquable pour bébé, une avancée vers son autonomie future. Après avoir réussi à maintenir sa tête seul, il s'attaque désormais au maintien de son corps. À quel âge cela se produit-il ? Quel comportement adopter pour l'accompagner ? Quand faut-il s'inquiéter de ne pas voir bébé tenir assis seul ? Tant de questions que les jeunes parents se posent et dont vous trouverez des réponses dans cet article.

Le maintien de tête prérequis

L'acquisition de la position assise pour un bébé ne se produit pas avant la maîtrise totale du port de tête. Ce sont en effet les muscles du cou et de la nuque qui se fortifient en premier. Puis se produisent le développement et le raffermissement des muscles du dos. Vous l'aurez compris, il ne faut pas s'attendre à ce que bébé commence à s'asseoir s'il n'arrive toujours pas à soutenir sa tête seul, sachant qu'il acquiert habituellement cette aptitude à l'âge de 4 mois.

À quel moment bébé se tient assis ?

6 mois, 7 mois, 8 mois, il serait tentant d'annoncer un âge exact seulement la réalité se veut tout autre. Il est évident que chaque enfant évolue à son propre rythme, certains marchent dès 10 mois, d'autres marcheront à 15 mois. Il en est de même en ce qui concerne l'acquisition de la position assise par bébé. Certains sont plus précoces que d'autres. Aussi, bébé passe par plusieurs phases avant d'arriver à se tenir assis seul.

1) Première étape : s'asseoir sur les genoux du parent

Quand bébé grandit et atteint l'âge de 3-4 mois, les parents ont tendance à l'initier à la position assise en le posant sur leurs genoux. Adossé contre soi, bébé est ainsi confortablement assis et découvre progressivement le monde autour de lui en ouvrant bien les yeux. Sachez que cette position n'est pas la plus bénéfique pour lui, ses os ne sont pas assez robustes pour cette pratique.

2) Deuxième étape : s'asseoir avec appui

En moyenne, à partir de 6 mois bébé peut commencer à s'asseoir spontanément en positionnant tout le haut de son corps vers l'avant. Ce sont là les prémices de l'apprentissage. Il n'est pas encore capable de maintenir son torse et pose ainsi ses deux mains au sol pour soutenir son corps. Voilà un palier important pour bébé fier et heureux de réaliser de nouvelles prouesses.

3) Troisième étape : s'asseoir seul

Petit à petit, votre bébé réussit à relever le haut de son corps en s'appuyant sur une main, pour finalement se maintenir droit sans aucun appui. Très vite il apprendra à se maintenir en équilibre sans aide. Les mains libres, il est désormais capable d'attraper les jouets et autres affaires autour de lui. Cette phase arrive en moyenne entre 7 et 8 mois.

Comment accompagner votre enfant ?

Il est primordial de respecter le développement moteur normal de bébé. Il se fait en mouvement, et non en position tenue. Aussi, mieux vaut permettre à bébé d'évoluer librement sur le sol : sur le dos, sur le ventre, bébé roule, rampe, puis passe à l'assis. Notez que cette position assise est un passage momentané, et que bébé repart naturellement de plus belle dans son mouvement. Pour accompagner bébé dans ses progrès, vous pouvez mettre en place quelques techniques simples :

  • Aménagez son espace de jeu pour qu'il puisse bouger librement
  • Allongez votre enfant sur son tapis d'éveil avec des jeux et incitez-le à bouger, se rouler, attraper ses jouets…
  • En position allongée sur le dos, proposez vos doigts à votre bébé pour qu'il les attrape et se redresse de son propre chef.

Ne pas forcer bébé à s'asseoir

Il est tentant, pour les parents, d'asseoir bébé en pensant que de cette façon, il s'habituera petit à petit à cette position. Sachez que ce procédé n'aide en rien votre enfant. Pire encore, forcer votre bébé à adopter la position assise risquerait de solliciter de manière trop intense les muscles de sa colonne vertébrale encore fragiles et pas totalement robustes à seulement quelques mois d'existence. Respectez le rythme de bébé. Le développement de sa motricité est progressif et suit un ordre précis.

Quand faut-il s'inquiéter ?

Les mois passent, se ressemblent et vous constatez que votre enfant ne se maintient pas encore assis. Ne vous alarmez pas, gardez bien en tête que chaque bébé évolue différemment et à son propre rythme. Soyez patient et laissez votre bout de chou grandir à son rythme. Si à partir de 10 mois la situation de votre bébé n'évolue pas spécialement, n'hésitez pas à en parler à son pédiatre afin d'avoir un avis médical. Il sera la meilleure personne pour vous conseiller et constater un éventuel retard dans la motricité de votre enfant. Sachez tout de même que l'acquisition de la position assise est généralement plus longue pour les enfants nés prématurément.

En résumé, bébé apprend progressivement à se tenir assis entre 6 et 8 mois en moyenne. Il évolue à son rythme et en fonction de ses capacités. Pour l'encourager et l'accompagner, il ne faut pas hésiter à l'aider à se mouvoir et le stimuler avec ses jouets. Évitez de forcer votre bout de chou à s'asseoir ses os n'étant pas totalement fortifiés. Gardez également en mémoire que les enfants prématurés peuvent mettre plus de temps à développer leur motricité.

Cet article vous a plu ?

À quel âge bébé tient assis ?
Note: 3.7/5 (82 votes pris en compte)
Un commentaire ?
Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.
* champs obligatoires
sebti 12/01/2017 à 13 h 01 min

merci bcp pour tous ces éclairages oh combien si précieux pour nous tous bravo.

rosa 14/03/2017 à 17 h 18 min

Bref et riche en informations

chocho 30/07/2017 à 18 h 32 min

super article manque un peu plus de précisions